Cyberbougnat

Résultat des élections européennes pour la circonscription de l’Auvergne

Publié par Bertrand le dimanche 25 mai 2014 à 21h05min, mis a jour le lundi 26 mai 2014 à 13h45min - 6585 lectures

Le Front National est arrivé en tête en France des élections Européennes ce dimanche 25 mai 2014.Il l'a emporté dans la circonscription Massif-Central Centre mais pas en Auvergne.

Sommaire de l’article :

 Résultats de la circonscription Massif-Central Centre

Le Front National remporte largement l’élection sur la circonscription avec 24,18% des suffrages devant l’UMP (21,38%) et le PS (15,82%)

Listes Voix % Exprimés Sièges
COMMUNISTES (LEXG) 473 0,03 0
EUROPE DECROISSANCE (LDIV) 317 0,02 0
ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE EQUITABLE POUR L’EUROPE (LDIV) 3 404 0,23 0
LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN) 356 065 24,18 2
NOUS CITOYENS (LDVD) 15 974 1,08 0
POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC BRICE HORTEFEUX (LUMP) 314 914 21,38 2
EUROPE CITOYENNE (LDIV) 7 564 0,51 0
NOUVELLE DONNE (LDVG) 41 878 2,84 0
SYNDICAT DE LUTTE CONTRE LES BANQUES (LEXG) 133 0,01 0
CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG) 232 974 15,82 1
PIRATONS L’EUROPE (LDIV) 580 0,04 0
FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE (LDIV) 1 018 0,07 0
ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE (LDIV) 30 481 2,07 0
LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS (LEXG) 19 740 1,34 0
POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L’EUROPE (LDVD) 324 0,02 0
FORCE VIE (LDVD) 252 0,02 0
PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN (LDIV) 240 0,02 0
DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTEME, NI EXTRÊMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN (LDVD) 67 722 4,6 0
FRONT DE GAUCHE (LFG) 110 013 7,47 0
UPR MASSIF-CENTRAL-CENTRE (LDIV) 4 775 0,32 0
RÉGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (LDIV) 273 0,02 0
EUROPE ECOLOGIE (LVEC) 101 215 6,87 0
CITOYENS DU VOTE BLANC (LDIV) 15 604 1,06 0
DÉMOCRATIE REELLE (LDIV) 428 0,03 0
UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC) 146 382 9,94 0
Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 3 370 832
Abstentions 1 816 820 53,9
Votants 1 554 012 46,1
Blancs 54 911 1,63 3,53
Nuls 26 358 0,78 1,7
Exprimés 1 472 743 43,69 94,77

 Présentation des députés européens de notre circonscription

Avec ces résultats, le FN obtient 2 députés, l’UMP 2 députés aussi et le PS un seul député :

Liste Elu(e)s
LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN) M. Bernard MONOT
Mme Jeanne POTHAIN
POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC BRICE HORTEFEUX (LUMP) M. Brice HORTEFEUX
Mme Angélique DELAHAYE
CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG) M. Jean-Paul DENANOT

Bernard Monot (FN - Région Centre)
La tête de liste du Rassemblement Bleu Marine est un spécialiste de la finance dont le mémoire d’étude a porté sur les modèles de rentabilité économique et financière. Economiste « libertarien » il est l’initiateur de la doctrine du Front National sur la monnaie, le financement de l’Etat, l’emploi et les retraites. Il a publié un communiqué de victoire sur son site de campagne qui donne le ton :

« Nous prenons l’engagement solennel de vous défendre au mieux au parlement européen, et de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour enrayer ce processus de destruction programmée de notre belle patrie, en attendant la victoire de Marine Le Pen à la fonction suprême, pour la renaissance de la France éternelle ! »

Jeanne Pothain (FN - Région Centre)
Jeanne Pothain, 45 ans, deux enfants, est salariée dans le secteur privé. On ne sait pas grand chose d’autre sur elle si ce n’est qu’elle s’est positionnée sur les questions familiales : « la famille doit être remise à l’honneur » et s’oppose au mariage homosexuel.

Brice Hortefeux (UMP - Auvergne)
On ne présente plus le « meilleur ami » de Nicolas Sarkozy et ancien ministre de l’immigration et de l’intérieur. Elu au parlement de 1999 à 2005, il de nouveau député européen depuis 2011. Mais si Brice Hortefeux a participé à 91.92% des votes électroniques Vote Watch l’a classé au 472ème rang des questions parlementaires, 677ème pour les motions ou 633ème pour les amendements.

Angélique Delahaye (UMP - Région Centre)
A 51 ans, cette maraîchère est conseillère régionale dans le Centre depuis 2010 mais abandonnera son poste prochainement. Elue en mars dernier maire de Saint-Martin-le-Beau, commune de 3 200 habitants près de Tours. Ce n’est pas une « politique de carrière » mais une femme de terrain et syndicaliste agricole qui fut présidente du Syndicat national des producteurs de légumes. Elle est aussi Présidente de SOLAAL (Solidarité des producteurs Agricoles et agro-Alimentaires), association de dons de produits agricoles et alimentaires destinée à aider les plus démunis en France. Dans son parcours, la FNSEA lui avait reproché son alliance « contre-nature » avec le « paysan » député européen José Bové. Ils ont bataillé ensemble contre l’accord UE-Maroc destiné à faciliter l’arrivée des tomates marocaines sur les étals français. On annonce qu’elle devrait encore travailler main dans la main sur les dossiers d’accords commerciaux, comme l’accord de libre échange UE/Etats Unis avec José Bové qu’elle qualifie pourtant de « dogmatique ».

Brice Hortefeux a annoncé qu’elle devrait siéger au nom de la France à la commission agricole. A noter qu’elle est élue d’une courte tête devant la député sortante UDI Sophie Auconie.

Jean-Paul Denanot (PS - Limousin)
Le doyen des cinq élus puisqu’il vient de fêter ses 70 ans ! Le président du Conseil régional du Limousin et président du conseil d’administration du CHU de Limoges, est réputé proche de François Hollande. On se souvient de la démonstration de ses talents d’accordéoniste le 6 mai 2012 à Tulle, lors du premier discours du nouveau président. On se demande comment cumuler ces fonctions....

 En Auvergne l’UMP l’emporte

L’UMP arrive en tête en Auvergne avec 22,96% des suffrages juste devant le Front National (21,97%). Le PS ne fait que 16,01%. On notera le score de 10,07% de l’alliance UDI-MoDem qui devance ainsi le Front de Gauche (8,5%) et Europe Ecologie (7,16%).

Le Front National arrive en tête dans l’Allier (24,53%) et la Haute-Loire (25,37%) à chaque fois devant l’UMP. L’UMP l’emporte dans le Cantal (29,28%) et le Puy-de-Dôme (20,79%) devant le Front National. Le PS arrive à chaque fois en troisième position.

Scores en % dans chaque département d’Auvergne :

Listes Auvergne Allier Cantal Haute-Loire Puy-de-Dôme
COMMUNISTES (LEXG) 0,01 0 0,01 0 0,02
EUROPE DECROISSANCE (LDIV) 0,02 0,01 0,02 0,01 0,02
ESPÉRANTO LANGUE COMMUNE EQUITABLE POUR L’EUROPE (LDIV) 0,23 0,25 0,2 0,29 0,21
LISTE BLEU MARINE - NON A BRUXELLES, OUI A LA FRANCE (LFN) 21,97 24,53 19,4 25,37 19,93
NOUS CITOYENS (LDVD) 0,9 0,75 0,63 0,95 1,04
POUR LA FRANCE, AGIR EN EUROPE AVEC BRICE HORTEFEUX (LUMP) 22,96 23,29 29,28 23,95 20,79
EUROPE CITOYENNE (LDIV) 0,43 0,38 0,42 0,53 0,42
NOUVELLE DONNE (LDVG) 2,98 2,28 2,12 3,26 3,48
SYNDICAT DE LUTTE CONTRE LES BANQUES (LEXG) 0 0 0,01 0 0
CHOISIR NOTRE EUROPE (LUG) 16,01 15,71 16,25 11,96 17,64
PIRATONS L’EUROPE (LDIV) 0,05 0,02 0,03 0,05 0,07
FÉMINISTES POUR UNE EUROPE SOLIDAIRE (LDIV) 0,09 0,08 0,02 0,02 0,13
ALLIANCE ECOLOGISTE INDEPENDANTE (LDIV) 2,26 2,03 1,95 2,62 2,33
LUTTE OUVRIERE FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS (LEXG) 1,36 1,4 1,33 1,42 1,32
POUR UNE FRANCE ROYALE AU COEUR DE L’EUROPE (LDVD) 0,01 0,01 0,01 0,03 0,01
FORCE VIE (LDVD) 0,01 0,02 0,01 0 0,01
PARTI FÉDÉRALISTE EUROPÉEN (LDIV) 0,01 0,01 0 0,02 0,02
DEBOUT LA FRANCE ! NI SYSTEME, NI EXTRÊMES, AVEC NICOLAS DUPONT-AIGNAN (LDVD) 4,51 4,54 5,83 4,86 4,02
FRONT DE GAUCHE (LFG) 8,5 10,29 6,15 6,56 8,81
UPR MASSIF-CENTRAL-CENTRE (LDIV) 0,28 0,29 0,33 0,36 0,23
RÉGIONS ET PEUPLES SOLIDAIRES (LDIV) 0,01 0,01 0 0 0,03
EUROPE ECOLOGIE (LVEC) 7,16 5,74 5,96 7,49 8,13
CITOYENS DU VOTE BLANC (LDIV) 0,14 0,12 0,07 0,08 0,18
DÉMOCRATIE REELLE (LDIV) 0,03 0,01 0,03 0,01 0,06
UDI MODEM LES EUROPEENS. LISTE SOUTENUE PAR FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LOUIS BORLOO (LUC) 10,07 8,23 9,94 10,15 11,11
Absention 54,08 53,82 54,42 55,31 53,65
Votes blancs 1,82 1,88 2 2,12 1,63

A Clermont-Ferrand, le taux de participation s’élève à 39,97%. Le PS arrive en tête d’une très courte tête (20,82%) devant l’UMP (20,05%) et le Front National (15,11%). L’UDI obtient 11,23% et EELV 10,11%. Le Front de Gauche obtient 9,01% des suffrages.

 Estimations nationales

Selon la dernière totalisation du ministère de l’Intérieur, publiée à 2h30 mais qui ne comprenait pas l’Ile-de-France, le FN aurait recueilli 24,96% des voix, l’UMP 20,80%, le PS associé au PRG 13,98%, l’UDI 9,90%, EELV 8,92%, le Front de gauche 6,34%.

La circonscription de l’Ile-de-France regroupe près de 8 millions d’électeurs car elle intègre environ 1 million de Français de l’étranger. Le résultat des Français de l’étranger peut tout au plus modifier l’attribution de 1 ou 2 des 15 sièges de cette circonscription.

Si ce résultat ne modifie pas la répartition des sièges, la répartition serait la suivante :

  • Front National : 24 sièges
  • UMP : 20 sièges
  • PS (dont un pour son allié PRG) : 13
  • UDI-MoDem : 7
  • Europe Ecologie/Les Verts : 6
  • Front de gauche : 3
  • Le dernier siège va à un DVG élu outre-mer.

Le Front national quadruple ainsi son score d’il y a cinq ans et réalise la meilleure performance de toute son histoire électorale. En passant de 6,34 % à plus de 25 % entre 2009 et 2014, avec une abstention assez similaire entre les deux scrutin (56,9 %, contre 59,37 % il y a cinq ans), le Front national réalise sans conteste un score record. Il était ce dimanche soir le seul parti content du résultat pour ne pas dire triomphaliste puisque c’est la première fois de son histoire vieille de 30 ans qu’il arrive en tête d’une élection nationale.

Les autres partis faisaient eux grise mine. Le PS a encore perdu du terrain par rapport à 2009 et réalise le plus mauvais score de son histoire (14,49% aux Européennes de 1994). EELV voit son score par deux par rapport au très bon score de 2009 (16,3%) alors que le Front de Gauche reste dans les mêmes eaux. L’UMP perd elle aussi 8 points par rapport à 2009 sans que le MoDem ou l’UDI n’en profite.

Le résultat complet sera connu ce lundi 26 mai vers midi.

 Taux de participation faible

A 17h, le taux de participation s’élevait à 35,07 %. Lors des élections européennes de 2009, ce taux s’élevait à 33,18 % à la même heure. Une légère surprise car on craignait une participation encore en baisse par rapport à 2009. A 17h, le taux de participation en Auvergne est supérieur à la moyenne nationale dans tous les départements. C’était le Puy-de-Dôme qui avait le plus voté. Une tendance qui s’est confirmée sur la participation finale

Départements% à 12h% à 17hParticipation finale
Allier 18,88 38,69 46,18
Cantal 19,92 37,88 45,58
Haute-Loire 20,52 37,97 44,69
Puy-de-Dôme 18,58 38,75 46,35

Selon Ipsos, les trois principaux motifs d’abstention sont la conviction que ces élections « ne changeront rien à la vie quotidienne », la manifestation d’un « mécontentement à l’égard des politiques en général » et « le manque d’information sur ces élections. »

Selon des estimations publiées par le Parlement européen, 43,11% des inscrits ont voté dans l’ensemble de l’Union européenne. Il s’agit d’un taux de participation stable par rapport à 2009, où il avait atteint son niveau historiquement le plus bas de 43%.

 Le FN premier parti de France ?

La déflagration a été forte ce dimanche soir et de nombreuses personnes avaient la nausée après le résultat de ces élections européennes. D’autres tentaient de faire des calculs minimisant l’importance de la vague. Il est vrai que globalement dans la circonscription le Front National ne totalise que 10% des inscrits. Mais à ce jeu on notera que le PS en totalise même pas 7% alors qu’il est majoritaire au parlement français et que François Hollande est Président de la République.

Marine Le Pen avait beau claironner que le FN est « le premier parti de France » il faut là aussi relativiser les choses. Il ne l’est ni en nombre d’adhérents, ni en nombre d’élus, avec seulement deux députés à l’Assemblée Nationale à l’issue du vote de juin 2012.

De plus, la participation faible ne présage pas de ce qui se passera aux prochaines présidentielles. Ce dimanche le FN a même réuni 1 millions de voies de moins qu’aux précédentes présidentielles.

Mais c’est la tendance qui inquiète et le chiffre légitimise aux yeux de certains ce vote.

 Réactions

François Hollande, qui a dit vouloir « tirer les leçons » du scrutin, réunira à l’Élysée plusieurs de ses ministres ce lundi à 8h30. Sont conviés : le premier ministre Manuel Valls, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Michel Sapin (Finances), Bernard Cazeneuve (Intérieur), Stéphane Le Foll (porte-parole), Harlem Désir (Affaires européennes).

Selon les proches de François Hollande, il a été surpris et sonné par l’ampleur du résultat. Il s’attendait à un PS faible mais pas si bas. Il s’attendait à un FN fort, pas pas tant que ça.

Le premier ministre, Manuel Valls, a regretté dans une vidéo « la percée de l’extrême droite. » Pour le premier ministre, « ce scrutin, et c’est ma conviction, est plus qu’une nouvelle alerte, c’est un choc, un séisme qui s’adresse à tous les responsables politiques qui ont la charge d’agir. »

Pour le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Harlem Désir « Notre devoir est de réconcilier les citoyens français et européens avec l’Europe. »

Marine Le Pen a elle demandé la dissolution de l’Assemblée Nationale et appelé François Hollande à tenir de « nouvelles élections » nationales.

Le président de l’UDI Hervé Morin a lui aussi réclamé la dissolution de l’Assemblée nationale « ou mieux encore », la démission de François Hollande.

Pour la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts Emmanuelle Cosse, les résultats français de l’élection européenne sont « une alerte très forte pour le pays » : « Tout le monde est au pied du mur, que ce soit la gauche ou la droite. »

 La droite reste en tête en Europe

Contrairement à la France, même si le vote contestataire s’est manifesté dans de nombreux pays, ce sont généralement les partis europhiles qui sont en tête. Le parlement européen sera encore majoritairement à droite même si les partis europhobes progressent face aux partis pro-européens.

Le chef de file des conservateurs européens pour la présidence de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker a rapidement revendiquer la victoire de son camp aux élections européennes sur son compte Twitter : « Le Parti populaire européen (PPE) est en train de gagner les élections européennes. Et il revendique donc la présidence de la Commission européenne. »

Selon les estimations diffusées par Bruxelles, les conservateurs du Parti populaire européens (PPE) arrivent en tête avec 212 sièges, suivis par les socialistes et démocrates (S&D ; 185 sièges). Les centristes (ADLE) disposeraient, eux, de 71 sièges ; les Verts de 55 sièges et la gauche radicale de 45 députés. Le groupe ECR, où siègent les conservateurs britanniques, obtient 40 élus, contre 36 au groupe EFD, où siègent les eurodéputés du parti UKIP.

JPEG - 251.7 ko

Selon les estimations, la France est le pays où l’extrême droite réalise son meilleure score :

  • France : 25%
  • Danemark : 23%
  • Royaume-Uni : 22%
  • Autriche : 20%
  • Hongrie : 15%

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics