Cyberbougnat

Elections sénatoriales en Auvergne : la gauche perd un siège

Publié par Bertrand le dimanche 28 septembre 2014 à 21h11min, mis a jour le samedi 4 octobre 2014 à 08h26min - 890 lectures

La droite a gagné du terrain en Auvergne ce dimanche lors du renouvellement partiel du Sénat. Si trois sénateurs sur quatre sont reconduits, l'UMP gagne un siège au détriment de la gauche.

Les grands électeurs votaient ce dimanche 28 septembre pour renouveler la moitié du Sénat. En Auvergne cela concernait les départements de l’Allier et du Cantal. Dans l’ensemble, trois sénateurs sortants sur quatre sont reconduits et la gauche perd un siège.

Dans l’Allier, les deux UMP Gérard Dériot (509 voix au second tour soit 52,64% des suffrages exprimés) et Claude Malhuret (428 voix, soit 44,26%) ont été élus au second tour. On notera que Gérard Dériot a fait mieux que pour son élection en 2008 (479 voix soit 50,73%). Dans l’Allier, la gauche dans son ensemble perd un siège puisqu’en 2008 la seconde sénatrice était la communiste Mireille Schurch.

Dans le Cantal, il n’a fallut qu’un seul tour pour réélire les deux sénateurs sortant : Jacques Mezard (radicaux de gauche, 303 voix soit 57,82% des suffrages exprimés) et Pierre Jarlier (UDI, 271 voix soit 51,72%). Le président du Conseil général Vincent Descoeur a échoué de peu (249 voix soit 47,52%) dans son pari de détrôner un sortant.

Si au niveau national le Front National entre pour la première fois au Sénat avec deux élus, le parti d’extrême droit arrive dernier dans les deux départements auvergnats avec des petits score : Claudine Lopez fait 2,69% (26 voix) dans l’Allier et Robert Heyraud seulement1,34% (7 voix) dans le Cantal.

Comme prévu, la droite a repris la majorité à la gauche. Selon des résultats partiels, l’UMP, l’UDI et les divers droite totalisent 180 sièges, la gauche 151 et le FN 2. Jean-Pierre Raffarin fait figure de favori pour la présidence du Sénat.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois