Cyberbougnat

Deuxième tour des élections législatives : l’Auvergne vote pour la parité

Publié par Bertrand le lundi 19 juin 2017 à 07h22min, mis a jour le lundi 19 juin 2017 à 07h13min - 3774 lectures

Les Auvergnats connaissent ce matin le nom de leurs 12 nouveaux députés. Et les résultats locaux sont plus équilibrés qu'au niveau national. La République en Marche est en tête mais n'a pas la majorité. Surtout l'Auvergne a élu 6 femmes !

Quarante-sept millions d’électeurs étaient appelés à voter pour élire leur député, dimanche 18 juin, mais beaucoup ne se sont pas déplacés puisque l’abstention est de 57,36%. La République en marche (LRM), le mouvement du président Emmanuel Macron, obtient à lui seul la majorité absolue avec 308 sièges.

 Au plan national

  • La République en Marche et le MoDem cumulent 350 sièges (308 pour LRM, 42 pour le MoDem). Après le premier tour on parlait de plus de 400 sièges pour LRM mais les forces se sont rééquilibrées entre les deux tours.
  • La droite (LR, UDI) obtient 130 sièges, 113 pour Les Républicains et 18 pour l’UDI. 6 élus sont divers droite.
  • Le Parti socialiste et ses alliés radicaux de gauche totalisent 32 sièges (dont 29 pour le PS). Cambadélis a d’ailleurs annoncé sa démission. 12 élus sont divers gauche, un élu appartient à EELV.
  • La France Insoumise et le PCF obtiennent 27 sièges : 17 pour La France insoumise, 10 pour le PCF.
  • Le Front national disposerait de 8 sièges, Debout la France de 1.
  • Autres : 8 sièges, dont 3 nationalistes corses.

 Parité et équilibre en Auvergne

L’Auvergne connait ce lundi matin le nom de ces 12 nouveaux députés. Et le résultat montre un certain sens de l’équilibre :

  • une vraie parité : les électeurs Auvergnats ont élu 6 femmes et c’est la première fois dans l’Allier (2) et la Haute-Loire (1). C’est largement supérieur au reste de la France qui a élu 38,65 % de femmes pour siéger au Palais-Bourbon.
  • comme dans toute la France, les forces se sont un peu rééquilibrées entre les deux tours et En Marche ne fait pas la raz de marrée annoncé au premier tour. Le mouvement d’Emmanuel Macron remporte 3 circonscriptions et 2 l’ont été par son allié du Modem.
  • le Parti Socialiste sauve un siège. En ballotage défavorable, Christine Pirès Beaune a totalement renversé la situation. Le PS n’en obtiendrait pour le moment que 29 dans toute la France.
  • L’Auvergne aura 2 députés communistes dont l’incontournable André Chassaigne élu depuis 15 ans. Ce sont 20% des députés du PCF qui l’a emporté dans 10 circonscriptions en France.
  • Scénario identique dans le Cantal et la Haute-Loire avec 4 victoires des candidats Les Républicains devant ceux de La République en Marche.
  • Dans plusieurs cas, on notera une prime aux élus sortants ou ayant déjà exercé un mandat local. Deux exceptions toutefois : Louis Giscard d’Estaing et Daniel Dugléry dont l’ancrage dans leur commune n’a pas suffit.

 Puy-de-Dôme

  • 1ère circonscription : Valérie Thomas (République en Marche) a été élue avec 57,01% des suffrages exprimés. Pas de surprise car elle était arrivée largement en tête au premier tour (40,56%). Abstention : 58,82%.
  • 2ème circonscription : La député sortante Christine Pirès Beaune (PS) est réélue avec 63,21% des suffrages exprimés. Elle était légèrement en retard au premier tour derrière le maire de Volvic Mohand Hamoumou (République en Marche) mais elle a fait le plein de voix. Elle semble ainsi avoir bénéficié de tous les reports en recueillant 12.000 voix de plus qu’au premier tour quand son adversaire n’en gagnait que 1.000. Abstention : 50,52%.
  • 3ème circonscription : L’ancienne juge Laurence Vichnievsky (Modem) fait son entrée à l’Assemblée Nationale avec 56,02% des suffrages devant Louis Giscard d’Estaing. Le maire de Chamalières se rassurera en devançant son adversaire de 100 voix sur sa commune de Chamalières alors qu’il avait été devancé au premier tour. Abstention : 53,49%.
  • 4ème circonscription : Michel Fanget (Modem) fait son retour à l’Assemblée 20 ans après l’avoir quittée (1993-1997). Il l’emporte avec 55,44% des suffrages devant le maire d’Issoire Bertrand Barraud (LR). Abstention : 57,49%.
  • 5ème circonscription : le député sortant André Chassaigne (Communiste) conserve son fauteuil (63,55%) largement devant le candidat En Marche Sébastien Gardette. C’est sa troisième réélection puisqu’il est élu depuis 2002. Il n’aurait pas pu se présenter si le projet de loi sur le non cumul de mandats successifs identiques (trois maximum) présentés ces derniers jours avait été appliqué dès ces élections. Abstention : 50,03%.

 Allier

  • Jean-Paul Dufrègne (Communiste) est élu dans la 1ère circonscription (51,85%). L’ancien président du Conseil Départemental devance la candidat En Marche Pauline Rivière qui faisait l’object d’un tir de barrage puisque la droite s’était prononcé pour un vote pour le candidat communiste. Abstention : 50,67%.
  • Laurence Vanceunebrock-Mialon (République en Marche) est élue dans la 2ème circonscription (52,05%) devant Daniel Dugléry (LR). C’est la première femme a être élue députée dans l’Allier. Abstention : 53,59%
  • Et elle n’est pas la seule car elle sera accompagnée de Bénédicte Peyrol (République en Marche) largement élue sur la 3ème circonscription (58,43%) devant Gabriel Maquin (LR). Abstention : 54,52%.

 Cantal

La République en Marche a raté son coup dans le Cantal où les deux candidats Les Républicains l’ont emporté :

  • Vincent Descoeur (51,11%) a refait son retard dans la 1ère circonscription. Abstention : 47,47%
  • déjà en tête au premier tour, Jean-Yves Bony a confirmé ce dimanche (55,76%). Abstention : 48,31%.

On notera que comme souvent le Cantal a plus voté. C’est le seul département auvergnat où l’abstention est inférieure à 50%.

 Haute-Loire

Même cas de figure que dans le Cantal, Les Républicains l’ont emporté dans les deux duels contre des candidats En Marche :

  • Comme pour l’Allier, la Haute-Loire a élu pour la première fois une député femme. Dans la 1ère circonscription Isabelle Valentin (58,72%), alors suppléante de Laurent Wauquiez, l’emporte devant la candidate En Marche Cécile Gallien dans un duel 100% féminin. Abstention : 50,24
  • Jean-Pierre Vigier l’emporte très largement dans la 2ème circonscription (63,89%) devant Pierre Eteocle.

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois