Cyberbougnat

Pas de TGV pour Clermont-Ferrand et l’Auvergne avant 2030

Publié par Bertrand le mardi 18 juin 2013 à 15h28min, mis a jour le lundi 24 juin 2013 à 21h25min - 2644 lectures

Faute de moyens financiers, l'État devrait repousser la construction de la LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon à après 2030.

La commission Mobilité 21, présidée par le député Philippe Duron, est en charge d’évaluer et faire le tri dans les 70 projets retenus dans le Schéma national des infrastructures de transport (Snit) suite au Grenelle de l’environnement mais dont le financement n’avait pas été prévu. Elle doit donc faire le tri dans les 245 milliards d’euros initiaux pour proposer un classement des travaux prioritaires au premier ministre.

Alors que la commission va rendre ses arbitrages en début de semaine prochaine, l’Usine Nouvelle publie les projets ferroviaires qui devraient être retenus. Et pour l’Auvergne la nouvelle n’est pas très bonne.

La LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL), qui est envisagée pour désaturer la ligne Paris-Lyon, n’est pas une priorité pour la commission. L’Usine Nouvelle cite un spécialiste du secteur qui rappelle que « la saturation est prévue entre 2025 et 2035. D’ici là, il sera possible de faire circuler des trains plus capacitaires avec des intervalles plus réduits. »

Or l’élément essentiel pour la commission est la prise en compte de la saturation du réseau. Par conséquent le projet devrait donc reporté pour une période après 2030 ! Autant dire que l’Auvergne doit se préparer à vivre les 20 ou 30 prochaines années sans TGV ni vers Paris, ni vers Lyon.

Au final, la seule ligne LGV qui devrait être construite dans les dix ou quinze prochaines années serait la LGV Bordeaux-Toulouse (environ 7 milliards d’euros).


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois