Cyberbougnat

René Souchon précise l’avenir du nouvel Hôtel de Région

Publié par Bertrand le jeudi 5 juin 2014 à 20h16min, mis a jour le mardi 17 juin 2014 à 21h03min - 2667 lectures

Fusion de l’Auvergne et Rhône-Alpes — La fusion de l'Auvergne et de Rhône-Alpes va-t-elle rendre obsolète le nouvel hôtel de région par encore inauguré. Le président du Conseil régional a tenu à préciser l'utilité future du bâtiment.

Avant même l’annonce de la fusion avec la région Rhône-Alpes, René Souchon devait déjà faire face aux questions sur l’inutilité du tout nouvel Hôtel de région construit à Montferrand. Ainsi lors de la visite pour la presse, avait-il déjà du expliquer l’utilité future du bâtiment.

Mais depuis l’annonce, les messages et moqueries mettant en avant l’inutilité se sont sont multipliés notamment sur les réseaux sociaux. René Souchon met aussi en avant le rôle de l’UMP dans la diffusion de ce type de messages mais les citoyens n’ont pas eu besoin de l’opposition au Conseil régional pour questionner sur le sujet. Il a donc réagi avec un communiqué de presse où il commence par rappeler que le nouvel Hôtel de Région « fut voté à l’unanimité des élus (droite et gauche) de l’Assemblée régionale auvergnate. »

René Souchon rappelle aussi « que la future grande Région Auvergne - Rhône-Alpes devra s’appuyer sur une gestion de proximité des actions publiques pour le plus grand bénéfice des citoyens : gestion des lycées et collèges, des transports ferroviaires, scolaires et des routes, développement économique, fonds européens, aménagement du territoire, etc... »

De plus il indique que lors d’une réunion avec Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, ce mardi 3 juin, les deux présidents « ont convenu que si le siège de la future grande Région serait à Lyon, non seulement les services de proximité de la Région Auvergne seraient maintenus à Clermont-Ferrand mais, en outre, les réunions de la ‘commission permanente’ du Conseil régional (réunion mensuelle des élus qui délibèrent sur l’attribution des aides et l’examen des dossiers de subventions) se tiendraient en Auvergne. »

Aussi pour René Souchon, non seulement le bâtiment va rester utile mais les 400 agents actuels seront rejoints par « de nouveaux agents pour garantir la bonne marche des nouveaux services publics locaux » dans le cadre des compétences de cette nouvelle grande région.

 Intégralité du communiqué

Alors que depuis l’annonce, par le Président de la République, du projet de fusion des Régions Auvergne et Rhône-Alpes, l’UMP fait courir le bruit que le bâtiment de l’Hôtel de Région de l’Auvergne ne servira plus à rien et sera vidé de ses 400 agents, rumeur qui ne vise qu’à alimenter des inquiétudes infondées auprès des personnels administratifs, René Souchon, Président du Conseil régional d’Auvergne tient à démentir cette affirmation démagogique.

Le chantier du nouvel Hôtel de la Région Auvergne, dont l’investissement pour la collectivité est estimée à 68 millions d’euros*, fut voté à l’unanimité des élus (droite et gauche) de l’Assemblée régionale auvergnate lors du vote du budget primitif de 2007 pour mettre fin à une situation d’éclatement des services publics régionaux sur six sites distincts dans Clermont-Ferrand qui portait atteinte à l’efficacité du travail des agents et entraînait le paiement de loyers inutiles.

Par ailleurs, René Souchon rappelle que la future grande Région Auvergne - Rhône-Alpes, forte de près de 8 millions d’habitants et dont les compétences seront en outre élargies, devra s’appuyer sur une gestion de proximité des actions publiques pour le plus grand bénéfice des citoyens : gestion des lycées et collèges, des transports ferroviaires, scolaires et des routes, développement économique, fonds européens, aménagement du territoire, etc...

En conséquence, le bâtiment qui accueille aujourd’hui près de 400 agents régionaux d’Auvergne continuera de fonctionner avec ces personnels sur place, auxquels devront certainement s’ajouter, dans la nouvelle dynamique qui s’ouvre pour les pouvoirs régionaux, de nouveaux agents pour garantir la bonne marche des nouveaux services publics locaux.

Enfin, au terme d’une première rencontre entre les deux Présidents de Région mardi 3 juin, Jean-Jack Queyranne, Président de la Région Rhône-Alpes, et René Souchon ont convenu que si le siège de la future grande Région serait à Lyon, non seulement les services de proximité de la Région Auvergne seraient maintenus à Clermont-Ferrand mais, en outre, les réunions de la « commission permanente » du Conseil régional (réunion mensuelle des élus qui délibèrent sur l’attribution des aides et l’examen des dossiers de subventions) se tiendraient en Auvergne.

Loin des polémiques politiciennes, le Président de la Région Auvergne regrette que l’UMP, plutôt que de préparer l’avenir, instrumentalise de manière indigne ce débat majeur qui s’ouvre pour les territoires. De son côté, René Souchon a d’ores et déjà enclenché une dynamique de coopération renforcée avec la Région Rhône-Alpes pour faire avancer ce chantier inédit de simplification de l’action publique tout en veillant à préserver les intérêts de tous les territoires d’Auvergne et de leurs habitants.

(* le prix de 68 millions d’euros représente 81 millions d’euros de chantier et d’équipement, toutes dépenses confondues, auxquels sont soustraits le remboursement de la TVA et la vente d’anciens locaux de la Région)

 Inauguration le 21 juin

Les 420 agents de la Région Auvergne sont installés dans le nouvel Hôtel de Région depuis fin avril mais le bâtiment sera inauguré le samedi 21 juin. L’inauguration se fera en présence de Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics