Cyberbougnat

La cuvée 2012 du miel de Clermont-Ferrand est récoltée

Publié par Bertrand le lundi 11 juin 2012 à 16h23min, mis a jour le lundi 14 octobre 2013 à 08h29min - 1969 lectures

Pour la troisième année consécutive, la Ville de Clermont-Ferrand produit du miel avec des ruches installées sur le territoire de la commune. La récolte 2012 a eu lieu ce lundi matin.

Peut être ne le savez-vous pas, mais la Ville de Clermont-Ferrand est productrice de miel depuis 3 ans. En partenariat avec l’Union Nationale de l’Apiculture Française, elle a installé 6 ruches sur le territoire de la commune : 2 sur le toit de la terrasse du Musée Bargoin et 4 au Parc Montjuzet. Mais ne craignez pas la piqure, l’espèce d’abeille a été choisie pour son calme.

L’an dernier la Ville a ainsi produit un millier de pots qu’elle ne vend pas, mais en offre lors de manifestations diverses. Il est aussi question d’en distribuer dans les maisons de retraite si la quantité le permet.

La récolte de la cuvée 2012 a eu lieu ce lundi matin et a été l’occasion d’une bonne surprise. Alors que les conditions météo, et le froid en particulier, ont rendu la production difficile en Auvergne, les ruches du Parc Montjuzet étaient bien remplies et contenaient chacune quelques dizaines de kilos d’un délicieux miel clair et crémeux.

JPEG - 275.5 ko

JPEG - 307.7 ko
Odile Vignal, adjointe à l’écologie urbaine, apprécie le goût de ce miel

Ce miel permet d’ailleurs chaque année de révéler toute la biodiversité que l’on peut trouver sur la commune. L’an dernier, les analyses pratiquées ont montré qu’il comportait notamment du kiwi, de l’érable ou du chou. La composition du miel de 2012 sera dévoilée à l’Espace Victoire le samedi 23 juin à partir de 10h à l’occasion des journées de sensibilisation APIdays.

L’abeille en danger

L’abeille contribue à la pollinisation de 80% des espèces de plantes à fleurs de notre planète. À ce titre elle est essentielle dans le maintien des écosystèmes et de notre agriculture. Pourtant, l’abeille est en danger et 30 à 40% des abeilles ont été décimées en Europe en moins de 10 ans. Depuis 1997, 14 milliards d’abeilles ont ainsi péri en France.

L’abeille, tout comme les insectes pollinisateurs sauvages, subit une telle hécatombe à cause de l’emploi massif d’insecticides, herbicides, fongicides et à une destruction de la diversité végétale dans les zones de grandes cultures. Les apiculteurs, dont le nombre a lui aussi fortement diminué, tentent donc de maintenir le cheptel en reconstituant chaque année des milliers de ruches.

JPEG - 389.9 ko

En installant des ruches dans Clermont-Ferrand, la Ville participe à sa manière à cette protection de l’abeille. Bien entendu ces 6 ruches sont un effort infime pour maintenir l’espèce elle-même, mais surtout une occasion de communiquer sur ce danger pour la biodiversité.

JPEG - 242.5 ko

Ces ruches installées en ville permettent ainsi de tirer la sonnette d’alarme sur l’avenir de l’apiculture et sensibiliser les citoyens et notamment les enfants des écoles qui peuvent venir avec leur classe en apprendre plus sur cet insecte indispensable.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois