Cyberbougnat

La ponctualité de l’Intercités Clermont - Paris en amélioration en 2013

Publié par Bertrand le vendredi 16 mai 2014 à 11h42min, mis a jour le vendredi 16 mai 2014 à 14h12min - 824 lectures

L’Autorité de la qualité de service dans les transports et le Haut Comité de la qualité de service dans les transports ont publié une rapport sur la qualité générale d’une année de transports publics de voyageurs en France.

L’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST) a remis à Frédéric Cuvillier son bilan de la qualité des transports de voyageurs en 2013. Il concerne la qualité de service du transport régulier de voyageurs sur les plus importantes lignes aériennes, les liaisons TGV, Intercités (trains d’équilibre du territoire), les TER ferroviaires, les lignes Transilien et RER.

Hormis les transports régionaux pour lesquels l’AQST ne dispose que de données 2013, l’examen des liaisons de longue distance porte également sur l’évolution de leur qualité par rapport à l’année 2012.

Globalement, l’AQST constate que l’année 2013 a vu s’améliorer la régularité et la ponctualité des vols long-courriers et des trains Intercités, alors que celles des vols intérieurs et des TGV se sont dégradées.

 L’Intercités Paris - Clermont-Ferrand s’améliore

Le rapport constate que « les 5 liaisons Intercités les plus ponctuelles en moyenne sur l’année 2013 sont toutes des radiales Paris - province, relativement courtes, hormis le cas de Paris Bercy – Clermont Ferrand. »

L’Intercités clermontois ne figure ainsi pas parmi les lignes les plus ponctuelles même si sa ponctualité s’est améliorée de 3,2% en 2013 par rapport à 2012. Avec 5250 trains sur l’année 2013, c’est aussi la ligne Intercités au plus de trafic devant Paris-Orléans (4124 trains) et Paris – Toulouse (2263 trains).

Pour se consoler des retards, les clermontois peuvent se féliciter qu’il ne figure pas non plus dans celles qui sont catastrophiques. Le record est détenu par le Nice - Bordeaux qui arrive en retard dans un tiers des cas.

Le rapport remarque aussi la très bonne ponctualité de la liaison Béziers – Clermont-Ferrand, avec moins de 3% de taux de retard pour 351 trains assurés en 2013. La ligne Montluçon – Paris est elle aussi remarquée avec 5,3% de retards des trains à l’arrivée.

 Des TER plus ponctuels

Concernant les TER, le rapport constate que globalement ils sont plus ponctuels que les TGV et les Intercités avec moins de taux de retard mais sont moins réguliers avec un taux d’annulation plus important. Le rapport constate surtout des pics de non-ponctualité en juillet et en hiver. En revanche le rapport n’a pas de données de comparaison sur l’évolution de ces indicateurs par rapport à 2012.

JPEG - 251.2 ko
Evolution des taux de retard des TER
Les courbes annuelles d’évolution des taux de trains en retard à l’arrivée suivent un profil type, avec des difficultés partagées en hiver, et une forte pointe de non-ponctualité observée en juillet.

JPEG - 234.2 ko
Taux d’annulation des TER en 2013
Les taux d’annulation ont moins tendance à suivre une courbe type, et sont plus dépendants des spéci- ficités de chacune des régions.

 Des indicateurs imprécis

Ce rapport sur les qualité des transports n’est toutefois pas complet car il ne couvre pas les transports urbains. Frédéric Cuvilliers et l’AQST souhaitent ainsi qu’à l’avenir les rapports puissent s’enrichir en incluant davantage les transports du quotidien des Français, notamment le métro parisien, les transports collectifs des grandes villes et aussi les autocars.

Le ministre souhaite aussi que le rapport comporte une analyse des causes des retards et des annulations, qui permette de discerner ce qui est imputable aux opérateurs et ce qui est dû à des événements extérieurs.

Il rappelle que « l’offre de transports est essentielle pour tous les Français dont les déplacements au quotidien représentent une part importante de leur temps et de leur qualité de vie. »

 Le transport de voyageurs augmente

D’ailleurs, le rapport constate qu’en moyenne sur l’année 2013, le transport de voyageurs en France a cru de +0,6%, pour la troisième année consécutive, selon l’indice de production de services de transport établi par le Commissariat général au développement durable du Ministère de l’Écologie, du développement durable et de l’énergie.

Cette augmentation moyenne par rapport à l’année précédente se décompose en une croissance de +0,8% des transports collectifs urbains ou routiers de voyageurs (hormis les trains et RER SNCF sous convention STIF à Paris, qui ont baissé de 0,5%), une progression continue du transport aérien, tant en métropole (+1,8%) qu’à l’international (+1,3%). Les transports ferroviaires ont baissé, que ce soient les trains interurbains hors TGV (-6,6%), les TGV (-0,5%) et les TER (-1,2%).

En termes de circulation, plus de 2 millions de trains TER ont circulé en 2013, ce qui revient à une moyenne proche de 5 800 trains par jour, soit 6 fois plus que les TGV.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics