Cyberbougnat

Programme de la nuit des musées à Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le samedi 18 mai 2013 à 08h45min, mis a jour le samedi 18 mai 2013 à 08h45min - 2171 lectures

Samedi 18 mai 2013 — Découvrez le programme de la Nuit des Musées à Clermont et dans le Puy-de-Dôme.

Ce samedi 18 mai, les musées de France ouvrent leur portent gratuitement pour la Nuit des musées. Les musées de Clermont-Ferrand et du Puy-de-Dôme offriront pour l’occasion des animations variées.

 MARQ - de 19 heures à 23 heures

A Clermont, le Musée d’art Roger­ Quilliot profite de l’occasion pour inaugurer une nouvelle salle dédiée à Blaise Pascal. La création de ce nouvel espace permanent lui rend hommage en évoquant sa vie et son riche parcours spirituel, les multiples facettes de son œuvre littéraire et la réception de son œuvre depuis le XVIIe siècle à nos jours.

Le MARQ accueillera aussi le FAC’tory de la Coopérative de Mai. Après Joseph Elm, les bénévoles de la Coopérative de Mai invitent Hill Valley à la fête, voyage acoustique et électrique dans un univers pétillant et acidulé juste comme il faut, esquisses à la mine de plomb souvent inondées de bruit et de fureur.

Membres du collectif Beat Me For A Beat, Gily & BinBin délaissent le 101 pour quelques heures, histoire d’apporter un peu de house au cœur de cette nouvelle Nuit des Musées.

En résonance avec MARQ FAC’tory # 3, l’artiste-plasticienne Delphine Chamouleau prépare un travail spécialement pour la soirée. Des sculptures en carton, du crochet réalisé avec de vieilles cassettes audio, des dessins sur papier...

 Muséum Henri-Lecoq

Histoire des sciences, histoires de sciences (De 20h à minuit)
Le muséum Henri-Lecoq/Clermont- Ferrand consacre de nouveaux espaces spécialement dédiés à l’histoire des sciences. Intitulés Histoire des sciences, Histoires de sciences, ces espaces retracent l’histoire des sciences et des techniques du XVIIe au XXe siècle à travers d’illustres scientifiques qui ont marqué les sciences et l’Auvergne : Blaise Pascal, Antoine-Laurent de Lavoisier et la figure tutélaire du muséum, Henri Lecoq.

 Musée Bargoin

La sépulture de Sarliève : une enquête au musée ! (De 20 heures à minuit)
Fouillée au début des années 30, entrée au musée en 1932, cette tombe intégrale était conservée et présentée en salle dans son environnement immédiat. Lors des précédentes Journées Nationales de l’Archéologie, Esther Gatto, archéo- anthropologue, a réalisé une fouille complète de cette sépulture au musée afin d’en extraire les éléments encore lisibles et analysables.

L’étude complète, effectuée en laboratoire à l’INRAP, a été présentée à l’équipe du musée en fin d’année 2012. L’intérêt et la richesse des découvertes réalisées ont incité le musée Bargoin et l’INRAP à partager cette véritable enquête avec le public le plus large possible.

 Musée Francisque Mandet - Riom

Les miroirs feraient mieux de réfléchir avant de renvoyer les images (19:00 - 00:00)
Suspendu à l’envers, les pieds en l’air comme une chaise volante, le lustre en cristal de Géraldine Gonzalez vous accueille dans le salon d’honneur, mis en abyme à l’infini par les miroirs qui l’encadrent.

Le trompe-l’œil et le sens caché des choses (20:00 ; 21:00 ; 22:00 et 23:00)
Avec des œuvres à décoder, des termes oubliés à expliquer, des objets aux usages insolites et de la poésie à mettre en lumière... Accompagné par un conférencier du service Animation du patrimoine

Un envoutant spectacle d’ombres chinoises (19:30 ; 20:30 ; 21:30 et 22:30)
Le théâtre du Petit Miroir propose un spectacle d’ombres chinoises, dans la pure tradition de cet art.

La chambre obscure (19:00 - 00:00)
Ce dispositif, connu depuis la Renaissance (Alberti et Léonard l’évoquent dans leurs traités théoriques) a permis de mieux comprendre les principes de la perspective. Expérimentons-le à travers les collections de peintures.

Un musée, ça trompe énormément... (19:00 - 00:00)
Trompe-l’œil et faux semblants dans les musées de Riom communauté. Objets détournés, effets d’optique, ombres chinoises, trompe-l’œil et l’oreille, c’est au grand jeu de l’Illusion que vous convient cette année le musée Mandet et le Musée régional d’Auvergne !

Un voyage dans le monde sonore (19:00 - 00:00)
A travers l’installation d’une structure sonore, Serge Durin, de la Compagnie des passeurs de sons nous fera découvrir un monde, situé aux marges du monde musical.

 Musée régional d’Auvergne - Riom

Un musée, ça trompe énormément.... (19:00 - 00:00)
Trompe-l’œil et faux semblants dans les musées de Riom communauté
Objets détournés, effets d’optique, ombres chinoises, trompe-l’œil et l’oreille, c’est au grand jeu de l’Illusion que vous convient cette année le musée Mandet et le Musée régional d’Auvergne !

Et pour se mettre en condition, la rue Delille qui relie les deux musées réserve quelques surprises réalisées par les adultes de l’Atelier des musées.

J’anamorphose, tu anamorphoses... (19:00 - 00:00)
Jean-Paul Dupuy et Elise Plumey, médiateurs des musées de Riom Communauté vous proposent de découvrir l’anamorphose : technique très ancienne de déformation optique (sous deux versions différentes), à la fois fascinante, effrayante et toute simple.

La photographie stéréoscopique ou l’illusion de la vie (19:00-00:00)
La photothèque du service des Archives départementales du Puy-de-Dôme se joint au musée pour proposer aux visiteurs d’expérimenter un procédé photographique ancien et fascinant, mis au point en 1850 par l’opticien parisien Jules Dubosq. Son invention permet de percevoir des images en trois dimensions.

Le trompe-l’œil et le sens caché des choses (20:00 ; 21:00 : 22:00 et 23:00)
Avec des œuvres à décoder, des termes oubliés à expliquer, des objets aux usages insolites et de la poésie à mette en lumière... Accompagné par un conférencier du service Animation du patrimoine

Morceaux choisis chez Wilde (19:00 - 00:00)
Quand le portrait est tellement réussi que c’est le modèle qui trompe l’œil...Alors, aucun doute n’est possible, c’est qu’il s’agit d’elle, de l’éternelle beauté de Dorian Gray. Lecture musicale par Marie-Laure Fraysse accordéoniste et Thérèse Canet artiste conteuse

 Musée départemental de la Céramique - Lezoux

La fête au musée (19:00-00:00)
Le temps d’une soirée, le Musée départemental de la Céramique installé dans une fabrique du XIXème siècle, vous fait revivre l’ambiance d’une fête populaire. Danses et musiques s’invitent au musée.

 Musée municipal de la coutellerie

Bal des 36 Chandelles sur la place Chastel à Thiers (21:00 - 23:00)
Piste de danse, lampions, guirlande et même casse-croûte : à l’occasion de l’exposition Le syndicalisme à Thiers, venez découvrir l’ambiance d’un bal populaire des années 1930 ! L’orchestre de poche Sur la Corniche revisite sur des musiques actuelles les chansons ouvrières des couteliers thiernois.
Costume des années 30 bienvenus ou, pour suivre Michel Fugain, un morceau de chiffon rouge sur le coeur...

Nuit des 36 Chandelles : Bal des enfants (17:00 - 18:00)
A Thiers dans les années 1930, des bals étaient organisés spécialement pour les enfants. Pour faire revivre cette jolie tradition, le musée invite les enfants à participer à la Nuit des 36 chandelles. Au programme : jeux musicaux, chansons, danses, déguisements et... goûter !

Nuit des 36 Chandelles : Exposition Le Syndicalisme dans le Puy-de- Dôme (20:00-23:00)
La salle des Ursulines, le musée, les archives et la médiathèque, qui accueillent l’exposition Le Syndicalisme à Thiers, sont ouverts de 20h à 23h. Au musée, venez découvrir l’épopée du Syndicat des émouleurs : 100 ans de lutte au service de la coutellerie.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois