Cyberbougnat

Ce qu’il faut retenir du premier tour des élections législatives en Auvergne

Publié par Bertrand le lundi 12 juin 2017 à 08h03min, mis a jour le lundi 12 juin 2017 à 08h00min - 2099 lectures

Un mois après La Présidentielle, les français étaient de nouveau appelés dans les isoloirs mais beaucoup ont boudé. Ceux qui se sont déplacés ont placé le mouvement d’Emmanuel Macron largement en tête. Résultats dans le Puy-de-Dôme et en Auvergne.

 La République en Marche largement en tête au plan national

Les candidats du mouvement d’Emmanuel Macron l’ont emporté avec 28,21%, devant Les Républicains (15,77%) le Front National (13,20%) et la France Insoumise (11,02%). Le Parti Socialiste (7,44%) améliore un peu son score de la présidentielle (6,36%).

C’est surtout l’abstention qui marque les esprits (51,29%). Moins d’un électeur sur deux est donc allé voter ce dimanche. Alors qu’elle se situait autour de 70 à 80 % entre 1958 et 1986, la participation est en baisse constante depuis 1993 (68,91%) pour passer donc sous la barre des 50%.

Cette participation très faible limite le possibilités de triangulaires. Le mode de scrutin autorise en effet la présence de candidats arrivés en troisième position ou derrière à condition qu’ils aient réuni 12,5 % des suffrages des inscrits. A 50 % de participation environ, cela place la barre à 25 % des votes exprimés, seuil particulièrement élevé. Il n’y aura d’ailleurs aucune triangulaire dans le département.

Même si les projections sont difficiles à faire en nombre de sièges, En Marche obtiendrait la majorité absolue avec 415 à 455 sièges. Les Républicains auraient 70 à 110 députés, le Parti Socialiste entre 20 et 30, le Parti Communiste et la France Insoumise entre 8 et 18 chacun et le Front National 1 à 5.

 La République en Marche qualifie tous ses candidats dans le Puy-de-Dôme...

Les cinq candidats de la majorité présidentielle sont qualifiés pour le second tour. Quatre sont arrivés en tête.

  • 1ère circonscription : Valérie Thomas (République En Marche, 40,56%) arrive largement en tête devant Alain Laffont (France Insoumise, 15,58%). On notera une abstention à 53,40% !
  • 2ème circonscription : Mohand Hamoumou (République En Marche, 29,87%) arrive de peu en tête devant la socialiste Christine Pirès-Beaune (27,27%). Cette circonscription sera très indécise. Le résultat dépendra des reports de voix de Pascal Estier (France Insoumise, 15,72%), Stéphanie Flori-Dutour (Les Républicains, 12,68%), et Stanislas Chavelet (FN, 10,55%). L’abstention est de 46,38%.
  • 3ème circonscription : L’ancienne juge Laurence Vichnievsky (Modem - La République en Marche, 38,57%) est largement en tête devant Louis Giscard d’Estaing (UDI, 21,07%). Le résultat du second tour dépendra fortement du report des voix de Marc Chovin (France Insoumise, 11,92%) et Nicolas Bonnet (Ecologistes, 11,04%). L’abstention est de 45,48%.
  • 4ème circonscription : Michel Fanget (Modem - La République en Marche 32,92%) arrive en tête devant Bertrand Barraud (Les Républicains, 14,72%). Cela s’est joué de très peu pour la seconde place puisque la candidate de la France Insoumise Catherine Mollet n’a que 123 voix de retard (14,47%). L’abstention est de 48,13%.
  • 5ème circonscription : C’est la seule circonscription où le candidat de la majorité présidentielle n’arrive pas en tête. Sébastien Gardette (29,27%) est devancé par André Chassaigne (Parti Communiste, 34,85%). Pas facile toutefois de prévoir ce second tour et le report des voix des électeurs de Jérôme Jayet (FN, 9,95%), Myriam Fougère (Les Républicains, 9,68%) ou Sara Perret (France Insoumise, 6,82%). L’abstention est de 47,24%.

 ...et en Auvergne

La situation est semblable dans le reste de l’Auvergne. Dans l’Allier les trois candidats de la République en Marche sont en tête. Pauline Rivière (29,95%) affrontera Jean-Paul Dufrègne (communiste, 22,66%), Laurence Vanceunebrock-Mialon (26,11%) affrontera le maire de Montluçon Daniel Dugléry (22,93%) et Bénédicte Peyrol (34,44%) sera opposée à Gabriel Maquin (LR, 19,77%).

Dans le Cantal, on assistera à deux duels entre En Marche et Les Républicains. Dans la 1ère, François Danemans (36,65%) devance le président du Conseil départemental Vincent Descoeur (32,97%). Dans la 2ème, Jean-Yves Bony (LR, 31,95%) est en tête devant Patricia Roches (23,60%). Le maire de Saint-Flour Pierre Jarlier arrive 3ème avec 21,08% des suffrages mais ne réunit que 11,40% des inscrits et ne peut donc participer au second tour.

Même cas de figure en Haute-Loire. Les deux candidats LR sont arrivés en tête devant le candidat de la République en Marche. Isabelle Valentin dont le suppléant est Laurent Wauquiez arrive en tête de la 1ère circonscription avec 40,89% devant Cécile Gallien (31,07%). Dans la deuxième, Jean-Pierre Vigier (LR 40,90%) est en tête devant Pierre Eteocle (27,45%).

 Quelques résultats par villes du Puy-de-Dôme

Clermont-Ferrand était répartie sur trois circonscriptions :

  • Dans la 1ère, Valérie Thomas est très largement en tête (40,02%) devant Alain Laffont (18,12%). La candidat socialiste Cécile Audet (11,55%) améliore le score fait par Hamon à la présidentielle (9,9%).
  • Pour la 3ème Laurence Vichnievsky est très largement en tête (41,52%) devant un trio composé de Louis Giscard d’Estaing (15,93%), Nicolas Bonnet (15,18%) et Marc Chauvin (14,48%).
  • Dans la 4ème, Michel Fanget est largement en tête (31,77%). Mais la socialiste Sylvie Maisonnet (17,54%) améliore très largement le score de Hammon devant Catherine Mollet (France Insoumise). Le FN avec Sylwa Powarunas (10,23%) fait là son meilleur score sur Clermont.

Les législatives étaient souvent des élections favorisant les personnalités locales. Mais les candidats maires n’ont pas forcément été à la fête dans leur propre commune :

  • Louis Giscard d’Estaing (32,75%) est devancé à Chamalières par Laurence Vichnievsky (40,02%).
  • A Cournon, Bertrand Pasciuto qui n’avait pas eu le soutien du PS arrive deuxième (21,15%) mais loin derrière Valérie Thomas (38,89%).
  • S’il arrive en tête à Volvic, Mohand Hamoumou (36,16%) n’a pas tant d’avance sur la socialiste Christine Pirès-Beaune (31,95%).
  • A Issoire, le maire Bertrand Barraud (31,24%) est en tête de peu devant Michel Fanget (28,32%).
  • A Ambert, la maire Myriam Fougère n’arrive que troisième (16,66%) face à André Chassaigne (41,23%) et Sébastien Gardette (République en Marche, 25,99%).

Le second tour des législatives aura lieu dimanche prochain. Les résultats dépendront des reports de voix et de la participation.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Lire aussi