Cyberbougnat

Le Premier Ministre annonce le renouvellement complet des Intercités

Publié par Bertrand le jeudi 11 juillet 2013 à 10h13min, mis a jour le vendredi 12 juillet 2013 à 09h58min - 2160 lectures

Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi un plan prévoyant le renouvellement du matériel des Intercités à partir de 2018-2019. Souhaitons que Clermont soit rapidement servie.

Jean-Marc Ayrault a présenté ce mardi 9 juillet un plan d’investissements d’avenir avec une enveloppe de 12 milliards d’euros sur les dix prochaines années. Dans ces investissements, une partie est consacrée au renouvellement des Intercités.

Le gouvernement a décidé de rompre avec la « logique de grands projets pharaoniques sans le début d’un financement. » Il souhaite ainsi consacrer les efforts le réseau existant et les transports du quotidien. Le premier ministre a ainsi annoncé que les trains Intercités « seront intégralement renouvelés entre 2015 et 2025. »

JPEG - 349 ko
Le calendrier prévu par le gouvernement

Le gouvernement approuve aussi le rapport de la commission Mobilité 21, aussi appelé rapport Duron, qui repousse à après 2030 les nouvelles lignes grande vitesse comme la Paris-Orléans-Clermont-Lyon (POCL). Jean-Marc Ayrault a assuré que « la France ne tourne pas du tout le dos à la grande vitesse. »

 Les projets du gouvernement pour Intercités

Ce que dit le dossier de presse du gouvernement sur le renouveau des trains Intercités :

L’Etat décide, en tant qu’autorité organisatrice des trains d’équilibre du territoire, le renouvellement du matériel roulant des lignes Intercités. Des moyens nouveaux seront mobilisés à cette fin :

  • une première tranche ferme de 500 M€, avec une option de 100 M€, correspondant au renouvellement urgent des anciennes locomotives diesel et des voitures par des automoteurs neufs, engagée dès cet été pour livraison de trains neufs à compter de 2015 ;
  • une deuxième tranche pour un renouvellement des anciens trains Corail pour des livraisons à compter de 2018-2019 ; un appel d’offre sera lancé en 2015, après définition du cahier des charges adapté à une nouvelle offre Intercités « grande ligne » plus efficace et plus confortable ;
  • le renouvellement des lignes du grand bassin parisien.

En complément, l’Etat souhaite engager, en partenariat avec les régions, un diagnostic des complémentarités entre les dessertes TER et Intercités, en articulant mieux les parcours point à point d’aménagement du territoire et les parcours régionaux. Ce travail est impératif pour pouvoir améliorer la performance des dessertes Intercités et dimensionner leur service à compter de 2015

 Quel impact pour Clermont ?

Reste maintenant à savoir ce que cela changera réellement pour la ligne Intercités Clermont-Ferrand - Paris. Les rames sont déjà en cours de rénovation mais restent un matériel ancien des années 70-80. La fin de cette rénovation est prévue pour 2015.

Le rapport Mobilité 21 demande lui deux opérations prioritaires pour la desserte actuelle Paris-Clermont :

  • le traitement « dans les meilleurs délais » du nœud ferroviaire du secteur Paris-Lyon et Paris-Bercy qui souffre de multiples contraintes et « appelle une action d’envergure pour améliorer la capacité d’accueil et les conditions d’exploitation. » Le rapport en faisait une priorité et Jean-Marc Ayrault a annoncé vouloir accélérer l’élimination des nœuds ferroviaires.
  • la commission « estime essentiel que soient engagées dès à présent les procédures permettant de renouveler dès que possible par du matériel neuf et plus performant les trains des quatre grandes lignes structurantes TET » dont la ligne Paris-Clermont-Ferrand. Pour le rapport, « ces lignes jouent en effet un rôle majeur incontestable dans la desserte des territoires qu’elles irriguent. » Le rapport précisait qu’ « au regard des procédures et délais nécessaires, cela signifie un renouvellement qui se concrétiserait entre 2018 et 2025. »

Les annonces du Premier ministre sont donc en phase avec ces demandes et ce calendrier. Il faut maintenant souhaiter que l’Auvergne fasse partie des premières servies et que ces rames rénovées ne soient pas un prétexte pour placer la ligne Clermont-Paris à la fin du renouvellement de matériel.

Les rames rénovées ne sont en effet que du maquillage de vieux wagons et pas une solution sur le long terme. La ligne nécessite rapidement nouveau matériel et travaux sur la voie pour gagner en confort et en temps en attendant une hypothétique ligne grande vitesse.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics