Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

Tout savoir sur la nouvelle politique de stationnement à Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le lundi 2 mai 2016 à 14h57min, mis a jour le mardi 3 mai 2016 à 09h57min - 16046 lectures - 2 partages

Olivier Bianchi a dévoilé ce lundi matin l’évolution de la politique de stationnement à Clermont-Ferrand. Elle prévoit notamment 20 minutes de gratuité pour tous, des tarifs pour les professionnels et la suppression de la gratuité pendant l'été.

Fruit d’un an de réflexion des élus et service de la Ville, la nouvelle politique de stationnement répond à quatre grands objectifs selon le maire de Clermont :

  • favoriser le dynamisme et l’attractivité du centre-ville,
  • réguler le stationnement anarchique et favoriser la rotation des véhicules alors qu’une bonne part ne bouge pas de la journée,
  • encourager l’utilisation des transports publics,
  • simplifier la vie des habitants, des professionnels et des visiteurs.

Olivier Bianchi a exposé 9 grandes mesures pour répondre à ces objectifs.

 20 minutes gratuites... mais en bonus

Le sujet avait bien animé la campagne des municipales. Olivier Bianchi, Frédéric Ranchon, Jean-Pierre Brenas avaient tous revendiqué la paternité de l’idée d’une période de stationnement gratuit en centre-ville pour favoriser le commerce. Le maire Olivier Bianchi a donc appliqué la promesse du candidat en instituant à partir de juillet 20 minutes de stationnement gratuit.

On devrait plutôt parler de bonus car, ce sont 20 minutes offertes en plus du temps payé. Concrètement, si vous payez pour une heure, vous aurez une heure et vingt minutes de stationnement. Et si vous voulez vous garez 10 minutes pour faire une course ? La mesure ne s’applique pas car il faut prendre un ticket et mettre une pièce pour en profiter. Et dans ce cas, contrairement à d’autres villes, y compris dans l’agglomération, le minimum est de 50 centimes. En centre-ville vous pourrez donc bénéficier de 40 minutes pour 50 centimes (0,5 euros pour 20 minutes + 20 minutes offertes).

Si vraiment vous ne souhaitez rester que quelques minutes sans payer, vous devrez profiter des arrêts minutes qui eux sont gratuits et limités à 20 minutes. La ville va en créer 59 nouveaux dans des zones stratégiques pour la dynamisation commerciale : rues Saint-Hérem, Bonnabaud, Ballainvilliers, Charras, avenue Julien, Places Delille, de l’Etoile et des Carmes. Au total, la ville comptera donc 330 arrêts-minute.

PNG - 535.5 ko
Carte des nouveaux arrêts-minute

 Fin du stationnement gratuit l’été

Ces deux derniers été, la Ville avait expérimenté le stationnement gratuit pendant le mois d’août la première année, et de mi-juillet à mi-août l’an dernier. La mesure avait moyennement bien marché et nombre de clermontois étaient dubitatifs.

Cette mesure qui privait la ville 450.000 euros de recettes provoquait surtout des problèmes de stationnement avec des voitures ventouses qui ne bougeaient plus du tout pendant des jours et empêchaient le stationnement de passage. Ainsi 14% des véhicules ne bougeaient pas de la journée.

La bonne idée avait finalement été décriée tant par les riverains que les commerçants. Cet été vous paierez donc votre stationnement comme le reste de l’année.

 De nouvelles zones et de nouvelles rues payantes

En 2012, la mairie avait étendue le stationnement payant au boulevard circulaire : Berthelot, Duclaux, Aristide Briand, Jean Jaurès c’est à dire jusqu’à la rue Kessler. Alain Martinet s’était ensuite engagé à ne pas créer de nouvelles zones payantes jusqu’aux élections. L’engagement avait été tenu mais ne concerne pas Olivier Bianchi.

Afin d’éviter les voitures ventouses et favoriser la rotation des véhicules, trois nouvelles zones deviennent payantes : Vallières jusqu’au Stade Marcombes, la Cité administrative et le secteur de l’université.

PNG - 837.7 ko
Carte des nouvelles zones de stationnement et leur tarification

La mairie assure que ces nouvelles zones payantes n’ont pas pour objet d’augmenter les recettes du stationnement, environ 2,5 millions d’euros par an amendes comprises. Ces évolutions doivent permettre une plus grande rotation des véhicules et normalement trouver plus facilement de la place. Ces nouvelles zones s’appliqueront en 2017

 Pas d’augmentation du prix du stationnement

Les zones tarifaires ont été aussi revues et simplifiées en passant de cinq à trois :

  • violette : 1,5€/h, maximum 3 € pour 2h et minimum 0,5 € pour 20 minutes (+20 gratuites)
  • orange : 0,9€/h, maximum 2,7 € pour 3h et minimum 0,5 € pour 33 minutes (+20 gratuites)
  • verte : 0,6€/h, maximum 6 € pour 10h et minimum 0,5 € pour 50 minutes (+20 gratuites)

Ces prix n’augmentent pas par rapport aux tarifs actuels en dehors des cas où la rue à change de zone, ce qui sera forcément le cas de plusieurs puisque l’on passera de 5 à 3 zones.

Bonne nouvelle pour ceux qui en profitent, le tarif du stationnement résidentiel ne change pas non plus (0,5€/jour). Ces cartes de stationnement représentent actuellement 43% des places payantes.

JPEG - 416.1 ko
Pas de changement de tarif
Les tarifs ne changent pas, mais les zones évoluent

 Des parcs de longue durée plus intéressants

Il existe trois parcs de stationnement longue durée, soit 800 places réparties entre les parkings Debay-Facy à Montferrand, Pierre-Besset dans le quartier Fontgiève et la Place des Bughes. Leur tarif devient plus intéressant avec une journée à 1,40€ (minimum 0,5€ pour 1h). Ils permettent de se garer moins cher aux portes du centre ville et s’ajoutent aux parkings relais et de proximité de l’agglomération. Au total, l’agglomération comptera ainsi plus de 2000 places à tarifs préférentiels.

 Des offres pour les professionnels

Le stationnement est un vrai problème pour les professionnels. La Ville va donc leur proposer deux solutions pour faciliter leur stationnement :

  1. Une carte prépayée pour les artisans effectuant des dépannages de courte durée : mise en place à partir de mai, elle permet de recharger jusqu’à 5h en continu de stationnement au tarif de la zone. Ce système a été conçu en partenariat avec la CAPEB 63.
  2. Le Liberty Pass : à partir de septembre, les entreprises pourront acheter un pass par véhicule de société. Ce macaron permettra de se garer librement sans paiement, ni dépassement. Son coût sera de 1250 € à l’année. Pour l’instant il sera payable en une seule fois. Toutefois, face à mon étonnement et mon insistance, les services de la mairie s’engagent à étudier une solution de paiements en plusieurs fois qui soulagera probablement les trésoreries des petites entreprises.

 Tolérance zéro sur le respect des règles

Olivier Bianchi prévient, la police municipale aura la consigne d’être extrêmement ferme et sévère sur le respect des règles. Une « intransigeance » justifiée pour le maire par la réponse apportée dans ce plan de stationnement à chaque usage de la ville. Les motifs récurrents d’intervention (mise en fourrière) concernent le stationnement sur les places réservées aux personnes à mobilité réduite, devant les accès aux garages des particuliers, dans les couloirs de bus, sur les pistes cyclables, devant les sorties d’immeubles, sur les trottoirs et sur les passages piétons.

Et la tâche est immense. La Ville compte environ 400 mises en fourrière par mois pour stationnement gênant et dangereux mais aussi 93.470 procès verbaux par an pour infraction au stationnement payant et 19.595 procès verbaux par an pour infraction au stationnement gênant.

 Paiement par carte bancaire et téléphone

Courant 2017, il sera enfin possible de payer son stationnement par carte bancaire en centre ville, zone violette, et par téléphone mobile sur l’ensemble de la ville. Finie donc la galère de la monnaie obligatoire.

JPEG - 313.7 ko
Des horodateur remplacés
Finie l’obligation d’avoir des pièces. Les parcmètres du centre-ville accepteront bientôt la carte bleue

Une mesure qui prendra toutefois un peu de temps. Les horodateurs du centre-ville doivent en effet être remplacés. Les machines actuelles seront ainsi déplacées dans les nouvelles zones payantes. Le paiement par smartphone se fera lui par une application mobile.

 Plus de places pour les deux-roues... motorisés

Des emplacements spécifiques seront réservés et matérialisés pour les deux-roues à moteur (cyclomoteurs et motos) qui pour beaucoup s’installent sur les emplacement vélos, déjà peux nombreux. Cette démarche sera réalisée en concertation avec les associations. La Ville souhaite aussi travailler avec les gestionnaires des parkings sur des emplacements réservés et des tarifs spécifiques.

En revanche, rien de neuf n’a été annoncé concernant le vélo. Des évolutions viendront plutôt après la concertation sur la mobilité dont une restitution aura lieu en septembre. De même Olivier Bianchi estime que les lignes du réseau T2C devront être revues pour réellement favoriser les transports en commun.

 Calendrier du déploiement des mesures

Certaines mesures vont s’appliquer très rapidement mais il faudra attendre 2018 pour que tout soit en place :

  • Mai 2016 : carte prépayée destinée aux artisans effectuant des dépannages d’urgence
  • Juillet 2016 : 20 minutes de gratuité pour tous et création de 59 arrêts 20 minutes supplémentaires
  • Septembre 2016 : mise en valeur et signalisation des 3 parkings longue durée aux portes du centre-ville
  • Décembre 2016 : Matérialisation et localisation des places de stationnement des véhicules à deux-roues motorisés
  • 1er semestre 2017 : extension des zones et paiement par CB en zone violette
  • 2ème semestre 2017 : paiement par téléphone sur l’ensemble du stationnement payant.

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois