Cyberbougnat

Mont Lait, la marque des producteurs de lait de montagne du Massif Central

Publié par Catherine Lopes le vendredi 30 juin 2017 à 11h14min, mis a jour le vendredi 30 juin 2017 à 11h14min - 5301 lectures - 10 partages

Vous avez sans doute déjà acheté cette marque de lait, Mont Lait, sans vraiment savoir qui se cachait derrière. Cyberbougnat vous explique tout au sujet de cette initiative régionale.

L’aventure Mont Lait a démarré en 2010, suite à la crise laitière de 2009. Jenna Michel, responsable de l’Association des Producteurs de Lait de Montagne (APLM) aime raconter comment tout a commencé :

« L’idée a été de se responsabiliser, de prendre en main la production laitière puisque les producteurs sont engagés dans cette production. Pour prendre en main la production, on a décidé de créer cette association sur le Massif Central. »

Très vite, les agriculteurs du Massif Central ont rejoint le projet et la première brique de lait estampillée Mont Lait voit le jour en juillet 2013. Aujourd’hui, 467 exploitations sont adhérentes sur le territoire, soit près d’un millier de producteurs présents sur 7 départements du Massif Central : Aveyron, Cantal, Corrèze, Creuse, Haute-Loire, Lozère et Puy-de-Dôme.

Sur ces zones il n’y a principalement que de l’élevage à cause de l’altitude et de la pente, il y a donc un certain savoir-faire que les membres de l’APLM ont décidé de mettre en valeur.

Jenna Michel souligne le cahier des charges très spécifique qui va de pair avec la mention lait de montagne :

« La mention montagne est une mention valorisante européenne et elle n’est pas propre à notre association : il y a une certaine altitude à respecter. Ca justifie aussi une certaine traçabilité. Depuis l’origine du produit, c’est à dire l’alimentation du troupeau jusqu’à la mise en brique, tout doit être fait sur la même zone de montagne, autant que la collecte, que la mise en brique que le conditionnement. C’est quelque chose difficile à faire en zone de montagne, avoir la production proche des industriels par exemple, on est du coup quasi irréprochable sur le côté traçabilité et environnemental. »

Ainsi, c’est dans le Puy-de-Dôme, à la laiterie de Theix, que la collecte et le conditionnement de la marque Mont Lait s’effectuent.

Des projets en cours

Aujourd’hui, Mon Lait est disponible dans 500 points de vente, dans toutes les grandes enseignes de supermarché, sur 35 départements dépassant largement les contours du Massif central, de la Côte-d’Or aux Pyrénées Orientales et de la Haute-Vienne aux Bouches-du-Rhône.

Selon Jenna Michel, les clients qui achètent la marque Mont Lait le font pour deux raisons :

« D’abord pour le goût : il n’y a pas de mélange de lait ni de collecte pour des raisons de traçabilité. Et ensuite pour le geste car il y a une rétribution pour les producteurs de lait de montagne pour chaque litre de lait vendu. »

Au total, 5 millions de litres de lait ont été vendus en 2016. Des projets de développement de la marque sont en cours. Ainsi, à l’automne prochain, en partenariat avec la Société Fromagère du Livradois, une raclette de montagne devrait voir le jour sous l’appellation Mont Lait.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Catherine Lopes

Journaliste multimedia, portauvergnate heureuse, bloggueuse curieuse de tout.


Lire aussi