Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

Clermont-Ferrand : les femmes marcheront ce vendredi 24 avril 2015 contre le sexisme ordinaire et le harcèlement

Publié par Bertrand le mercredi 22 avril 2015 à 11h26min, mis a jour le mercredi 22 avril 2015 à 11h27min - 2307 lectures - 1 partage

Une marche contre le sexisme ordinaire et le harcèlement des femmes est organisée ce vendredi 24 avril. Elle est organisée quelques jours après l'agression d'une étudiante clermontoise parce qu'elle portait une tenue « trop courte » selon deux hommes.

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) rendait la semaine dernier son premier rapport sur le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun. Selon ce rapport, toutes les femmes françaises ont ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou d’agression sexuelle dans les transports en commun : sifflements, insultes et même attouchements.

Ce n’est pas la première fois que ces comportements sont pointés du doigt. Ainsi, il y a quelques années, Sofie Peeters avait réalisé le film « Femme de rue » en caméra cachée dans les rues de Bruxelles dévoilant au grand jour les insultes quotidienne que subissent les femmes.

 Etudiante giflée dans la rue à cause de sa tenue

L’actualité locale montre que le phénomène n’épargne pas Clermont-Ferrand. La semaine dernière, La Montagne expliquait qu’une étudiante de 21 ans, ex-miss Auvergne, avait été giflée en pleine rue par des hommes jugeant sa tenue vestimentaire « trop courte ». Le mardi 14 avril vers 19h30, les deux hommes en voiture l’ont prise à partie alors qu’elle marchait à proximité du Crous, dans le quartier Saint-Jacques. L’un des occupants est descendu de la voiture pour la gifler. La jeune femme a porté plainte.

Un affaire qui a choqué les femmes et les associations féministes et qui s’ajoute à la trop longue liste des agressions dont son victimes les femmes.

En réaction à ce sexisme ordinaire, Karine Plassard, militante pour les droits de femme, organise une manifestation non mixte dans le cadre le Marche Mondiale des femmes ce vendredi 24 avril.

Cette manifestation se veut avant tout une marche de femmes, féministes ou non qui souhaitent dire leur ras le bol du sexisme ordinaire, des agressions et du harcèlement de rue. Elle n’est pas portée par une organisation particulière mais bien par un collectif de femmes, filles et féministes.

Le départ de la marche aura lieu à 19h30 à partir de l’arrêt de tram CHRU, avant de descendre boulevard Claude Bernard, viaduc St-Jacques, boulevard François Mitterrand pour arriver place de Jaude.

Elle clôturera une après-midi où sont aussi organisées deux autres rendez-vous :

  • 14h30 : Projection-Débat du documentaire « Les damnées du low cost » dans les locaux de l’association Femmes et Hommes d’avenir (18 rue du Torpilleur-Sirocco)
  • 18h / 19h : réunion publique au centre Richepin à Clermont-Ferrand : échanges et débats sur l’intersectionnalité des luttes féministes.

 Texte de l’appel

Harcèlement de rue, sexisme ordinaire, agressions, nous disons STOP !

La semaine dernière une jeune femme a été victime d’une agression au niveau du CROUS à St-Jacques.

Les hommes qui l’ont agressé lui ont reproché une tenue « trop courte ».

Alors que le Haut Conseil à l’Égalité entre les Femmes et les Hommes vient de remettre un rapport à Madame la Ministre concernant le harcèlement dont sont victimes les femmes dans les transports en commun, force est de constater que les transports ne sont pas les seuls espaces où les femmes et les filles ne sont pas les bienvenues.

La rue reste un espace où les femmes et les filles subissent le harcèlement de rue et le sexisme ordinaire.

Sifflées, insultées, méprisées, agressées, les femmes et les filles ne sont pas libres de leurs mouvements dans les espaces de la cité ! Elles sont enfermées dans les stratégies qu’elles mettent en œuvre afin de se protéger au mieux de ces agressions ordinaires. Ne pas sortir seule, éviter telle rue ou telle place, garder ses clés à la main pour pouvoir se défendre, ne pas aller boire un verre seule en terrasse, baisser les yeux sur ses chaussures en marchant, ne pas répondre quand nous sommes interpellées, accélérer le pas … 100 % des femmes et filles ont vécu ou vivront le harcèlement de rue et le sexisme ordinaire. 100 % des femmes et filles seront donc obligées de développer des manières d’être dans la rue, des manières à adapter aux hommes qui pensent que nous, les femmes, nous sommes des êtres disponibles et disposées à leurs seules volontés.

Ils nous traiteront de « salopes », parce que vêtues trop court, ou trop ceci ou pas assez comme ça, ou encore de « grosses vaches », ou encore de ... et de ….

Alors il est temps de rappeler que nous les femmes et les filles nous sommes libres de nous habiller comme nous le souhaitons : « Ne me dis pas comment m’habiller, dis leurs de ne pas violer », que la rue et tout espace dans la cité nous appartiennent, que nous avons le droit de stagner , de nous regrouper, de marcher seule, de relever la tête … Nous disons aujourd’hui notre colère face à ces hommes qui pensent que notre corps leur appartient ! Nous disons NON aux harcèlements, aux agressions, à toutes formes de sexisme !

Pour le crier haut et fort, nous femmes, filles, féministes, nous reprendrons la rue, le vendredi 24 avril à partir de 19h30 à St-Jacques, rendez – vous à l’arrêt du Tram « CHRU ». Nous redescendrons ensemble, entre femmes, le boulevard Claude Bernard pour se rendre devant le CROUS. Ensemble, entre femmes, nous dirons que nous n’avons pas peur, que nous avons le droit d’être là à toute heure du jour et de la nuit, et que personne n’a le droit de nous dire le contraire !

Collectif de femmes, filles et féministes !


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois