Cyberbougnat

Librairie Les Volcans : la SCOP ou la mort

Publié par Bertrand le vendredi 31 janvier 2014 à 20h52min, mis a jour le mardi 25 mars 2014 à 08h40min - 3640 lectures

Clermont-Ferrand — Aucun repreneur ne s'étant manifesté, l'avenir de la librairie Les Volcans passe maintenant par leur projet de société coopérative montée par les salariés.

Déception. Ce vendredi aux alentours de midi les salariés de la librairie Les Volcans apprenaient la mauvaise nouvelle après l’ouverture des dernières offres de reprise des différentes librairies du groupe Chapitre. Une dizaine de librairies ont eu des offres de reprises, mais personne ne s’est manifesté pour Clermont-Ferrand.

Une véritable déception, car les salariés avaient encore beaucoup d’espoirs après quelques marques d’intérêts. C’est donc une douche froide et le seul dossier de reprise de la librairie réside entre leurs mains : une Société coopérative et participative (SCOP). Pour le moment 11 sur les 34 salariés souhaitent poursuivre l’aventure dans ce format de société coopérative.

 Fermeture le 10 février ?

D’ailleurs, les salariés se félicitaient d’avoir pris les devants en réfléchissant à cette solution, car sans elle la librairie serait déjà condamnée. Mais si leur dossier a reçu l’appui du directeur général du groupe, Eric Foucault leur a envoyé un SMS leur disant « je ferai tout ce que je peux pour qu’elle passe », le plus difficile reste à faire.

Car la reprise de l’activité nécessite des capitaux, 1,4 million d’euros selon leurs estimations. Une partie viendra d’eux avec l’investissement de leurs primes de licenciement. Pour le reste, les salariés espèrent des appuis des collectivités et organismes de financement. Les salariés avaient d’ailleurs une réunion cet après-midi pour voir les possibilités de financement. Une partie pourrait aussi venir de dons.

Le temps presse car le dossier finalisé doit être présenté le lundi 10 février. En attendant la librairie peut poursuivre son activité. Mais pour toucher les primes de licenciement, la société doit avoir été liquidée et les salariés licenciés. Ainsi, que le dossier soit bouclé ou non Les Volcans fermeront probablement leurs portes le 10 février prochain. Pour combien de temps ? Rien n’est certain mais une fermeture trop longue jouera contre leur projet.

 Equilibre financier et loyer

Les salariés espèrent d’ailleurs que le calendrier sera modifié. La liquidation de la société est prévue le 3 mars et les salariés souhaitent qu’elle aille plus rapidement pour toucher rapidement leurs primes et démarrer rapidement la SCOP. Il leur faudra ensuite monter la structure juridique, voir comment reconstituer les rayons mais aussi revoir le magasin en réduisant sa taille.

Il faut dire qu’avec la surface actuelle, les Volcans doivent supporter un loyer annuel de plus de 240.000 euros ! Certes, une réduction de la surface permettra de baisser le loyer, mais les salariés espèrent aussi un geste du propriétaire, la Foncière du Parc de Philippe Dischamp. Ils espèrent ainsi une une réduction du loyer au m2 et qu’il reconduise avec la SCOP ce qu’il était prêt à faire quand il s’était déclaré très intéressé par le maintien d’une librairie sur le site.

L’obtiendront-ils ? Pas certain même si l’ont voit mal actuellement quel commerce peut reprendre une telle surface dans ce quartier en perte de vitesse sur le plan commercial. L’ancienne station service a proximité, dont les murs appartiennent aussi à Philippe Dischamp, est abandonnée depuis près de 3 ans maintenant. Mais le propriétaire met en avant les remboursements de ses charges et aurait préféré la sécurité d’une reprise par un grand groupe. Ainsi ce midi, il ne se montrait ainsi guère ravi de la solution SCOP dont l’équilibre financier lui semble précaire.

En attendant, les salariés organisent ce samedi 1er février une nouvelle journée de soutien avec des animations musicales : Chanane (11h), Wessno (14h), Tam’s (15h) et Riverside à 16h30.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics