Cyberbougnat

La lettre d’un créateur d’entreprise de l’Allier à son député

Publié par Bertrand le dimanche 30 septembre 2012 à 23h06min, mis a jour le dimanche 30 septembre 2012 à 23h11min - 3485 lectures

Loi de finance 2013 — La loi de finance 2013 inquiète les créateurs d'entreprise. Olivier Bernasson, créateur de la boutique Pecheur.com s'est adressé à son député pour exprimer son désarroi.

Olivier Bernasson dynamique patron de la boutique en ligne Pecheur.com dans l’Allier a réactivé son blog pour écrire à son député. Comme beaucoup de créateurs d’entreprise, il est horrifié par le projet de Finance 2013 qui a été présenté ce vendredi. Un projet qui aligne la taxation du capital sur celle du travail mais
pourrait dissuader les créateurs et investisseurs dans de jeunes entreprises.

D’ailleurs plusieurs d’entre eux ont créé un compte Twitter et une page Facebook intitulés Les Pigeons et appellent même à manifester devant l’Assemblée Nationale dimanche.

Dans son billet, Olivier Bernasson explique le sentiment de nombreux entrepreneurs vis à vis de ce projet de loi. Lui qui dirige maintenant une entreprise d’une quarantaine de personnes et a été pris en exemple par le PDG de Google, rappelle ainsi les années de galère, d’investissement et se stress qu’il a vécu pour arriver à un tel résultat.

Il rappelle aussi que la cession d’une partie de son entreprise a certes permis aux investisseurs de faire de jolies plus-values mais qu’elles sont surtout la récompense du risque pris et ont compensé les investissements qui n’avaient par marché.

Un extrait montre particulièrement son désarroi et résumé son état d’esprit :

Le traitement envisagé pour l’imposition des plus-values de cession est absurde, inadapté, inepte, mortifère… Il constitue un ultime signal de l’ignorance crasse de la réalité du monde de l’entreprise dont notre classe politique fait la preuve à chaque fois qu’elle s’en mêle, et du mépris dans lequel elle tient les créateurs de croissance et de valeur que nous voulons être.
Celui qui a pondu cette brillante idée a inventé rien moins que la nationalisation des succès. Pile je gagne face tu perds !
Comment se reconnaitre dans un pays qui limite la prise de risque, créatrice emplois, pour inciter le placement dans une toile de maître ? Comment se motiver pour avancer quand tout va mal quand on n’a même plus le rêve comme béquille ?

Alors il invite son député, Gérard Charasse, à venir visiter son entreprise et surtout amender le projet de loi. Un billet à lire absolument...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics