Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

Découvrez les fouilles de l’ancienne gare routière pour les journées de l’archéologie

Publié par Bertrand le vendredi 7 juin 2013 à 10h12min, mis a jour le vendredi 7 juin 2013 à 10h11min - 1900 lectures

Clermont-Ferrand — La Ville de Clermont-Ferrand et le bureau d'archéologie Hadès ouvriront le chantier des fouilles ce samedi 8 juin. A découvrir aussi l'autopsie d'une sépulture gauloise au Musée Bargoin

A l’image des journées du patrimoine, les journées de l’archéologie permettent de visiter des sites archéologiques inédits et découvrir le travail de recherche, conservation et mise en valeur des archéologues.

Deux temps forts sont organisés à Clermont autour de la sépulture gauloise de Sarliève au musée Bargoin et du chantier de fouille de la scène nationale qui sera exceptionnellement ouvert au public.

Le terrain de l’ancienne gare routière avait par le passé révélé le fameux pied monumental d’une qualité exceptionnelle pour la Gaule. Il est maintenant acquis qu’on ne trouvera pas le reste de la statue. Le pied était sûrement là dans un stock de métal récupéré en attente d’être fondu par les artisans dont les ateliers avaient été découverts à proximité par le passé.

JPEG - 437.1 ko

Mais les fouilles confirment bien la présence d’un important contenu antique. Se trouvait là une zone résidentielle dont les vestiges sont bien conservés avec des fragments d’objets en céramique, des sols bien conservés et même des pleintes à la base des murs. Ces vestiges remontent au 1er ou 2ème siècle et permettent de suivre l’évolution des constructions, comprendre leur architecture et l’organisation de la ville antique d’Augustonemetum. Les archéologues n’excluent pas de trouver des traces humaines encore plus anciennes avant d’atteindre le sol géologique.

Mais la surprise est arrivée avant. Les fouilles débutées en mars ont révélé une activité humaine datée de la fin du Moyen-Âge. Il s’agit de tranchées et d’alignements de près de 2.000 piquets en bois très bien conservés grâce à l’humidité du terrain. A une époque où ce secteur apparaît comme non bâti et éloigné du coeur de la ville, ces traces pourraient indiquer la mise en culture de la parcelle.

 Ouverture le samedi 8 juin

Le site de fouille sera exceptionnellement ouvert ce samedi 8 juin de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Les équipes d’archéologues du bureau Hadès qui s’occupe des fouilles accueilleront le public pour lui présenter le chantier et le travail des équipes.

Cependant les vestiges du Moyen-Âge ne sont plus visibles et les vestiges antiques commencent juste à apparaître. Les archéologues présenteront donc le lieu et expliqueront comment on peut interpréter les vestiges non-visibles, pourquoi ils fouillent et ce qu’ils espèrent découvrir. Il ne sera en revanche pas possible de descendre dans la zone de fouilles pour des raisons de sécurité, d’accès et à cause des pluies des semaines précédentes.

 Autopsie d’une sépulture gauloise

L’autre temps fort sera organisé autour de l’exposition présentée au musée Bargoin. En 1924, l’exploitation d’un sablière près de l’ancien lac de Sarliève à Cournon avait mis à jour une quinzaine de sépultures de guerriers gaulois. Une fouille complémentaire avait révélé cinq nouvelles tombes datées entre 300 et 100 ans avant JC.

Une découverte indéniable que les archéologues ont analysé . L’étude complète a permis de restituer les gestes funéraires, l’architecture de la tombe, l’identité du défunt, en l’occurrence une femme appartenant à une frange privilégiée de la population, des objets comme un bracelet du type Carzaghetto probablement importé de Suisse. Plus incroyable encore, cette étude a permis de démasquer les erreurs volontairement colportées par les archéologues de l’époque.

C’est cette enquête passionnante que le musée invite à découvrir gratuitement samedi et dimanche.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois