Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

Jean-Yves Gouttebel rejoint les rangs du PRG

Publié par Bertrand le vendredi 12 avril 2013 à 07h46min, mis a jour le vendredi 12 avril 2013 à 11h02min - 736 lectures

Jusque là divers gauche après son exclusion du PS, Jean-Yves Gouttebel a annoncé cette semaine qu’il avait rejoint le Parti Radical de Gauche.

Exclu du Parti Socialiste en 2008, Jean-Yves Gouttebel n’y reviendra pas. Le président du Conseil général du Puy-de-Dôme dit ainsi retrouver sa famille d’origine en rejoignant les rangs du Parti Radical de Gauche présidé par Jean-Michel Baylet.

Dans son communiqué, Jean-Yves Gouttebel indique que son adhésion « revêt une signification forte au moment où notre pays connaît une crise politique et morale majeure. Il convient en effet de ne pas rester indifférent mais de s’engager et de défendre les valeurs de la République et de la gauche. Nous attendons du Président de la République que je soutiens, un message de fermeté, d’intransigeance et d’autorité vis-à-vis de toute dérive préjudiciable à la République. »

Jean-Yves Gouttebel précise aussi que le PRG est « un parti très proche des collectivités locales qui constituent le maillage républicain du territoire. Par mon adhésion rejointe par de nombreux collègues élus locaux et militants je souhaite apporter ma contribution à l’implantation du PRG en Auvergne aux côtés Jacques Mézard, sénateur du Cantal et Gérard Charasse, député de l’Allier. » D’autres membres de son groupe devraient eux aussi suivre le mouvement.

A l’annonce de ce ralliement, Jean-Michel Baylet a réagi sur le site du parti : « Son adhésion tout comme celles des conseillers généraux qui l’accompagnent sont un signe fort de la vitalité du radicalisme au moment où nos institutions et leurs représentants sont victimes d’attaques de toute sorte : Jean-Yves Gouttebel et ses collègues sont des élus de terrain, à l’écoute de leurs compatriotes et défenseurs intransigeants des valeurs républicaines de laïcité, d’humanisme et de tolérance, qui contribueront fortement au développement de notre parti en Auvergne. »

Jean-Yves Gouttebel a aussi expliqué que pour lui ce ralliement était un signe d’apaisement vis à vis du PS qui évitera ainsi des débats sur son retour ou pas. Jean-Yves Gouttebel avait été exclu en 2008 quand il a avait refusé de se plier au choix interne du PS de désigner Michèle André comme candidate officielle à la présidence du Conseil général alors qu’il était lui même président depuis 2004. Le groupe socialiste s’était alors scindé en deux groupes et le PS avait même présenté un candidat face à lui en 2011 lors du renouvellement d’une partie du Conseil général.

Mais cette annonce est aussi pour le président du Conseil général une manière de préparer sa potentielle réélection.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois