Cyberbougnat

Jean-Pierre Brenas s’affiche en grand dans les rues de Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le jeudi 22 août 2013 à 09h08min, mis a jour le jeudi 22 août 2013 à 09h07min - 2188 lectures

Municipales 2014 — Le candidat investi par l'UMP s'est offert une campagne d'affiche en 4x3 dans les rues de la ville. Un moyen de travailler sa notoriété avant que la campagne ne commence réellement.

Les clermontois qui regardent un peu les panneaux publicitaires, ont sans doute remarqué le visage de Jean-Pierre Brenas s’affichant ici et là sur des panneaux de 4m par 3. Difficile d’y échapper d’autant que le candidat à la mairie a prévu de s’afficher sur 32 panneaux.

Depuis le début de l’année Jean-Pierre Brenas poursuit la même stratégie de communication pour améliorer sa notoriété. Dans le domaine le champion incontesté s’appelle Serge Godard. Selon le fameux sondage qui a tant fait parler, le Maire est connu par 80% des clermontois. Arriverait pas très loin derrière Gilles-Jean Portejoie, concurrent déchu dans l’investiture de l’UMP, puis les autres candidats, dont Jean-Pierre Brenas, beaucoup plus loin.

La notoriété ne fait pas l’élection, ni l’investiture d’ailleurs comme on l’a vu, mais elle assure potentiellement une plus grande chance d’être entendu par ceux qui doivent glisser un bulletin dans l’urne. Alors le candidat officiel de l’UMP frappe fort pour travailler son image en dépensant pendant l’été une partie de son budget de campagne des municipales qui auront lieu en mars 2014.

N’ayant pas un métier qui l’expose souvent aux caméras et appareils photos de la presse, il est dentiste, Jean-Pierre Brenas doit multiplier les événements et conférences de presse politiques et jouer de l’affiche. Les petites d’abord qui ont inondé la ville en début d’année, les grandes maintenant. Les candidats sans l’appui d’un grand parti et non garantis de dépasser les 5% pour bénéficier des remboursements des frais de campagne auront du mal à le faire.

Cela peut paraître prématuré, mais afficher son nom et son visage est indispensable pour ensuite avoir plus de chance qu’un plus grand nombre de clermontois reçoivent ses idées pendant la campagne. En cela il applique le manuel de communication politique. C’est moins moderne que le web, ce n’est pas encore « la campagne à la Barack Obama » promise il y a peu, ce n’en est pas moins efficace. Et puis la période choisie lui garantit au moins d’être le seul à se montrer avant que les autres candidats ne lancent la machine à tract.

On remarquera surtout que l’affiche mentionne l’Union des Républicains Clermontois, UMP et Centristes. Surtout pas de logo de parti. Depuis son investiture par l’UMP, l’ancien centriste Jean-Pierre Brenas le rappelle, il veut « s’ouvrir au centre pour aller chercher les 15% qui lui manquent pour gagner. » Il avait ainsi déjà annoncé qu’après l’investiture il se tournerait vers l’UDI, le Nouveau Centre et le MoDem. L’affiche est fidèle à ce positionnement.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics