Cyberbougnat

Municipales 2014 : L’intégralité du projet de Gilles-Jean Portejoie pour Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le mercredi 11 septembre 2013 à 15h30min, mis a jour le mercredi 11 septembre 2013 à 16h44min - 2476 lectures

Voici l'intégralité du projet de Gilles-Jean Portejoie pour les municipales 2014.

UN NOUVEL ELAN POUR CLERMONT — Gilles-Jean PORTEJOIE

La majorité municipale sortante a abandonné Clermont. Vieillissante et sans idée novatrice, son immobilisme en a fait une ville sur le déclin, sans ambition, ni projet d’avenir et d’envergure. Avec mon équipe, nous voulons exploiter les atouts exceptionnels de cette grande métropole dont les clermontois doivent être fiers et bénéficier d’une vie plus douce. Comme HELIE de SAINT MARC, immense patriote et résistant qui vient de nous quitter, nous pensons qu’ « il n’y a pas d’actes isolés.
Tout se tient ». Tout se tient également dans notre démarche entre les premiers gestes forts dès le lendemain des élections, les engagements fermes et immédiats et nos priorités. Il s’agit pour nous de revenir à la tradition républicaine sociale et humaniste de CLERMONT-FERRAND, trop largement perdue de vue.

La nouvelle majorité débutera son mandat par quatre gestes de rupture responsable.

1°) Parce que la pratique heurte la morale, les indemnités du Maire et des Adjoints qui ne doivent plus constituer des sinécures seront réduites d’un tiers. Dans le même esprit de gestion de l’argent public et d’un effort qui doit porter équitablement sur tous, le nombre des Adjoints sera ramené de 16 à 12. C’est largement suffisant pour donner de vraies responsabilités aux titulaires de ces charges.

2°) Un audit extérieur sur la situation de la collectivité sera réalisé. Il sera rendu public. Il sera renouvelé tous les deux ans car il faut évaluer régulièrement les politiques que l’on mène.

3°) L’opposition municipale bénéficiera d’un vrai statut et de moyens adaptés à ses obligations. Rien à voir avec le sectarisme de la majorité sortante et la seule présidence de commission octroyée à l’opposition actuelle.

4°) Siégeant naturellement au Conseil de Clermont Communauté, le maire ne postulera pas pour la fonction de Président et son Premier Adjoint non plus. Le maire et son Premier collaborateur doivent l’être à temps plein. Le maire conservera à titre personnel la charge de la politique de la ville pour marquer l’attachement que nous devons porter aux quartiers.

Maintenant nos quatre engagements :

1°) Une ville sûre et paisible
La Police Municipale à CLERMONT-FERRAND aujourd’hui, c’est 30 gardiens et 25 agents de surveillance de la voie publique (ASVP). C’est parfaitement insuffisant. DIJON et GRENOBLE, municipalités socialistes ont près de 90 gardiens de police. Il faut donc immédiatement en recruter 50. Au minimum. Ils seront armés. La Police Municipale pourra ainsi agir 24 heures sur 24. Nous rétablirons la proximité rassurante en ouvrant des postes de police à SAINT-JACQUES et à la CROIX NEYRAT. La vidéo protection aujourd’hui c’est une dizaine de caméras. Essentiellement en centre-ville. Il en faut 150 pour assurer efficacement la tranquillité publique et faciliter le travail de la Police.

2°) Une ville à la fiscalité maîtrisée
Depuis 2008, sans compter CLERMONT COMMUNAUTE, la taxe d’habitation a augmenté de 2,5 fois plus vite à CLERMONT-FERRAND, que dans les autres communes de taille comparable. Le taux de la taxe sur le foncier non bâti est 60 % plus élevé que le taux moyen. Pourquoi faire ? Ce n’est pas acceptable. Il faut donc absolument réduire les dépenses de fonctionnement dont le dérapage est le premier responsable de la dérive fiscale. Mon équipe proposera un pacte de stabilité fiscale. Les taux communaux du foncier bâti et la taxe d’habitation seront stabilisés et le taux du foncier non bâti sera ramené de 56 à 35 %. Nous userons enfin de tous les recours possibles pour renégocier nos emprunts les plus onéreux.

3°) Une ville attractive donc créatrice d’emplois :
La zone franche urbaine actuellement en déshérence, sera relancée. Tout sera fait pour soutenir et accompagner le développement et le rayonnement de la Manufacture MICHELIN qui porte haut les couleurs de CLERMONT et de l’Auvergne dans le monde entier. C’est essentiel pour l’emploi y compris chez les sous-traitants.
La recherche et l’innovation recevront des moyens réels pour se développer localement et favoriser l’exportation.
L’implantation de PMI et de PME sera facilitée notamment dans les filières innovantes.
Un adjoint au maire aura pour unique responsabilité, l’artisanat, le commerce, les PME et les PMI.
La nouvelle équipe sera attentive aux préoccupations exprimées par les responsables économiques comme par les représentants des organisations professionnelles et syndicales.
Le Tribunal de Commerce devra bien évidemment rester à CLERMONT.

4°) Une ville ouverte sur l’extérieur
Le projet Arvernia du Président GISCARD D’ESTAING est bloqué depuis son départ. Il sera réactivé et réactualisé. L’indispensable synergie CLERMONT VICHY devant être cependant pensée et conçue autour des seules collectivités municipales et non d’un millefeuille administratif lourd, onéreux et anti-démocratique. N’ajoutons pas de nouvelles dépenses à des intercommunalités qui n’en peuvent plus. Plus de 3 heures pour CLERMONT-PARIS (quand tout va bien), par un vieux train inconfortable est insupportable aux usagers. Il faut que le plus rapidement possible sans attendre l’hypothétique TGV, nous soyons à 2 heures 15 de la capitale. Dans cette perspective, la ligne CLERMONT-PARIS doit devenir prioritaire au sein du plan « Investir pour la France » annoncé il y a quelques semaines par Jean-Marc AYRAULT. Nous y veillerons. Nous veillerons également en pesant de tout notre poids tant auprès des compagnies que du Syndicat de l’Aéroport à ce que les liaisons aériennes notamment avec PARIS ne soient plus traitées avec désinvolture.

Nos cinq priorités enfin :

1°) Une ville verte :
CLERMONT-FERRAND bénéficie d’un emplacement géographique d’exception : au cœur des espaces.
Avec à sa porte un site naturel vierge de 1300 hectares, les Côtes de CLERMONT que nous aménagerons en respectant la faune et la flore - et en mettant en valeur l’histoire et l’archéologie pour en faire un véritable espace naturel à l’usage des clermontois. Dans le même esprit, à titre d’exemple, le site du stade Philippe Marcombes sera transformé en un espace ludique dédié aux familles après avoir conforté bien évidemment le dynamique pôle tennistique. Une réflexion similaire sera engagée concernant le site LECLANCHE.

2°) Une ville au service des clermontois
La nouvelle équipe offrira un service public municipal de qualité et de proximité. Tous les services administratifs disséminés à grands frais à travers la ville seront regroupés sur le site de la mairie actuelle enrichie du foncier de la maison d’arrêt et sur le site et les locaux de l’ancienne gare routière. Ce chantier abandonné trouvera ainsi une destination utile. Tout doit être fait pour faciliter les démarches de l’usager du service public municipal. Une mairie annexe jouxtant un pôle médicosocio-juridique sera installée dans les quartiers nord où vivent 25% des clermontois. Plus précisément au Château des Vergnes.

3°) Une ville harmonieuse
A travers l’écriture du PLU et de son projet d’aménagement et de développement durable, notre équipe veillera avec les clermontois à la cohérence entre passé et présent, à la fin du tout béton avec pour mot d’ordre « plus jamais carré jaude2 », à l’établissement de la mixité sociale dans le logement, à la création d’ensembles intergénérationnels, au remodelage architectural de constructions vieillissantes. Toute sa part sera enfin laissée au privé.

4°) Une ville rayonnante sur le plan culturel, sportif et universitaire
L’existant culturel sera renforcé en dotant les manifestations de réels moyens de communication.
Nous doterons la ville d’une véritable saison culturelle à l’Opéra et d’un festival estival en partenariat avec la Chaise Dieu.
La Ville achètera la Halle aux Blés afin de voir naître à Clermont un lieu de métissage culturel pour promouvoir les arts mais aussi pour mettre en lumière les artistes et pour faire partager la culture à de nouveaux publics.
Une fondation « Tous Partenaires » sera créée pour briser l’insupportable confrontation entretenue entre sport de masse et sport d’élite.
La ville appuiera la fusion de nos deux universités dès 2015, afin d’accroître le rayonnement européen et international de notre pôle d’enseignement supérieur et la recherche et de développer une offre de formation, de recherche et d’innovation de l’enseignement supérieur de très haut niveau national et international.

5°) Une ville juste et efficace sur le plan social
Les politiques mises en œuvre jusqu’à présent, seront revues et renforcées afin de bénéficier en priorité aux plus fragiles. Jouant un rôle capitale comme I’a voulu Gabriel Montpied dès la libération et jusqu’à son départ, notre CHU et le Centre anticancéreux doivent demeurer ce pôle d’excellence dont la réputation dépasse depuis longtemps les frontières de notre région. La ville a le devoir d’accompagner et de soutenir les efforts du CHU et de ses personnels en matière de modernisation et de recherche. Un terme sera mis aux inquiétudes inadmissibles nées de la fragilisation des moyens indispensables au financement de ses projets de développement.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois