Cyberbougnat

Les étudiants en chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand et de France en colère

Publié par Catherine Lopes le jeudi 16 février 2017 à 09h13min, mis a jour le jeudi 16 février 2017 à 09h20min - 3043 lectures

Depuis cinq semaines, les étudiants en chirurgie dentaire de Clermont-Ferrand sont en grève. Un mouvement d'ampleur nationale. Ils dénoncent les négociations conventionnelles avec le Ministère de la santé.

Samedi dernier ils se sont invités sur la scène du Festival du court-métrage pour faire entendre leur voix car selon eux, les médias ne relaient pas assez leur mouvement. Pourtant, leur grogne a démarré le 13 janvier, comme dans les 16 autres facultés de chirurgie dentaire du pays.

Les étudiants protestent contre les négociations entre la Sécurité Sociale et la professions des chirurgiens-dentistes. Ces négociations ont commencé en Septembre 2016 et se sont achevées le 27 janvier 2017. Les propositions de la Sécurité Sociale ne paraissent pas convenables pour toute la profession.

Ninon Bonnot, coordinatrice presse des étudiants en dentaire de Clermont-Ferrand explique ainsi :

« Nous vous tout simplement une prise en charge de la prévention car jusqu’à présent en France il n’y a pas de remboursement de la prévention. On est dans un système curatif et non préventif. Nous voulons aussi que les soins des gencives, c’est-à- dire les soins parodontaux, soient pris en charge pour tous les patients et pas seulement pour les patients diabétiques ».

Une mobilisation sans faille

Quand on interroge les étudiants sur le bien-fondé de leur mouvement, ils répondent qu’ils pensent d’abord à leurs patients : « La Sécurité Sociale s’est désengagée du remboursement des soins dentaires et c’est elle la principale responsable du renoncement aux soins des patients. Les remboursements des soins dentaires n’ont pas été revus depuis 30 ans  ». La crainte des grévistes est de voir tomber la qualité des soins dentaires si la Sécurité Sociale ne réévalue pas ses remboursements à sa juste valeur.

Pour sensibiliser les patients, les étudiants ont mené plusieurs actions et sont prêts à mettre en péril leur année d’études. Ils restent tout de même en formation à la faculté, ils assistent au cours mais c’est le côté clinique qui est concerné : les soins au CHU Estaing ne sont plus assurés, sauf les urgences.

Le 3 Mars, une mobilisation de toute la profession est prévue : étudiants, praticiens libéraux, les prothésistes et les assistants dentaires sont concernés. Une manifestation est prévue devant le Ministère de la Santé à Paris.

A Clermont-Ferrand, une nouvelle action est programmée ce jeudi 16 Février place de Jaude. Vous pouvez suivre l’évolution du mouvement sur Twitter avec le hashtag #DENTger.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Catherine Lopes

Journaliste multimedia, portauvergnate heureuse, bloggueuse curieuse de tout.