Cyberbougnat

Etude sur les déplacements à Clermont-Ferrand et dans son bassin de vie

Publié par Bertrand le mardi 5 février 2013 à 11h49min, mis a jour le vendredi 15 février 2013 à 10h42min - 2155 lectures

Le SMTC a présenté les premiers résultats de l'Enquête Déplacements Grand Territoire sur le bassin de vie Clermont-Val d'Allier.

Le SMTC a diffusé il y a quelques jours les premiers résultats d’une enquête globale sur les déplacements à l’échelle d’un grand territoire Clermont-Val d’Allier. Cette enquête fournit une photographie des déplacements réalisés par les habitants d’un territoire un jour moyen de semaine par tous les modes de transport, y compris la marche à pied.

Une telle enquête permet de déterminer les choix pour les futurs transports collectifs ainsi que les infrastructures nécessaires pour répondre aux besoins de la population. Elle couvre le territoire du Grand Clermont mais aussi les territoires de Vichy, Gannat, Thiers, Issoire et Brioude. Un territoire de 654.000 habitants correspondant ainsi au bassin de vie clermontois allant de l’agglomération vichyssoise à Brioude et du pays thiernois aux contreforts des Combrailles.

Sur l’ensemble de ce territoire, 2.357.772 déplacements sont effectués chaque jour dont 1,1 million par les habitants de l’agglomération clermontoise. Ainsi, un habitant consacre environ 1h10 par jour à se déplacer. Il parcourt en moyenne 24 kilomètres quotidiennement et réalise 3,81 déplacements.

Il s’agit principalement de déplacements pour faire des achats (15%), le travail (14%), accompagner, déposer ou récupérer une personne (12%), l’école ou l’université (9%).

 Plébiscite de la voiture

Sur le territoire 64% des déplacements se font en voiture et 26% à pied. Mais les modes de transports varient selon les usages mais aussi selon les zones géographiques. Ainsi, l’équipement des ménages et l’utilisation de l’automobile augmentent à mesure que l’on s’éloigne des centres-villes.

Les déplacements en voiture représentent 70% en zone plutôt rurale, 63% sur le territoire du Grand Clermont et 59% dans l’agglomération clermontoise où les résidents recourent plus souvent à la marche à pied puis aux transports collectifs. Dans l’agglomération clermontoise, la marche est ainsi le second mode de déplacement et représente 30% des déplacements.

Dans les usages, la voiture est largement plébiscitée pour le travail et peu de gens se rendent au travail à pied, en transports collectifs et en deux-roues. Ainsi 80% des déplacements pour se rendre ou aller au travail sont fait en voiture.

C’est aussi pour le travail que l’on parcourt les distances les plus longues, mais en moyenne la distance moyenne de ces trajets est seulement de 7 km dans le Grand Clermont et 10 km en dehors.

Problème, la voiture est souvent utilisée en mode solo. Le taux moyen d’occupation est ainsi seulement de 1,36 personne par véhicule et seulement 8% des personnes déclarent pratiquer le covoiturage au moins 2 fois par semaine.

 Peu de deux roues

La voiture, les transports urbains ou les deux roues motorisés sont privilégiés pour les parcours d’environ 5km. Les transports interurbains (trains, autocars) sont généralement utilisés pour les déplacements plus éloignés (12km).

Mais l’étude montre aussi de fortes disparités et en particulier sur les distances parcourues. Les habitants des secteurs périurbains, en zone rurale et montagne, effectuent en moyenne 30km par jour. A l’inverse, un Clermontois parcourt en moyenne 14,5 km et un Vichyssois 9,5km.

Les deux-roues (vélos, motos, scooters) ne représentent que 2% des déplacements quotidiens sur tout le territoire. La marche à pied et le vélo sont généralement utilisés pour des déplacements courts d’environ 1km. L’étude remarque une part importante de la marche pour des achats de proximité (pain, presse).

 Deux grands pôles

Enfin, les déplacements importants se concentrent au sein de deux pôles principaux : le Grand Clermont et Vichy Val d’Allier. Suivent ensuite le secteur d’Issoire et Brioude.

Cela résulte de la structuration de ces secteurs géographiques en termes d’emploi, de services, d’équipements et du poids géographique des villes centres. Clermont-Ferrand et Riom se montrent notamment très attractifs sur les secteurs limitrophes moins denses.

En revanche, les échanges sont relativement faibles entre le Grand Clermont et Vichy. L’étude l’explique par l’importance des bassins d’emplois, l’éventail des commerces et des services (hôpitaux, lycées, universités...).


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics