Cyberbougnat

L’Auvergne en partie épargnée par la gastro

Publié par Bertrand le vendredi 17 janvier 2014 à 12h54min, mis a jour le vendredi 17 janvier 2014 à 15h54min - 1297 lectures

Depuis quelques jours, les médecins alertent sur l'arrivée de l'épidémie de gastro-entérite. L'Auvergne reste pour le moment plutôt épargnée.

Traditionnel virus de l’hiver, la gastro-entérite a fait son retour en force en France avec 274 cas pour 100.000 habitants recensés par le réseau de surveillance sanitaire Sentinelles qui regroupe des médecins. Un chiffre mis à jour tous les mercredis. Le réseau complète sa surveillance de détection des épidémies de gastroentérite avec les ventes de médicaments auprès d’un échantillon représentatif de 14.000 pharmacies françaises.

Le seuil épidémique de 280 cas pour 100.000 habitants pourrait être atteint très rapidement. Pour les représentants du réseau Sentinelles, « selon le modèle de prévision basé sur les données historiques, le niveau d’activité des diarrhées aiguës devrait continuer d’augmenter et dépasser le seuil épidémique dès cette semaine. »

Toutefois l’Auvergne est pour le moment en partie épargnée. Le taux des cas de diarrhée aiguë vus en consultations de médecine générale a été estimé à 129 cas pour 100 000 habitants sur l’ensemble de la région. Mais il y a des disparités importantes. Comme le Limousin voisin qui est fortement touché (412/100.000), le Cantal est dans le rouge. A l’inverse les médecins du département du Puy-de-Dôme ont enregistré très peu de cas (moins de 30/100.000).

PNG - 6.2 ko
Carte du réseau Sentinelles pour l’Auvergne

Se laver les mains souvent

La gastro-entérite provoque souvent diarrhée et vomissements pendant quelques jours, ainsi que de la fièvre, des courbatures ou maux de tête. Les mains sont le principal vecteur de propagation du virus. Il faut donc absolument se laver les mains plusieurs fois par jour et notamment en sortant des transports en commun, après être allé aux toilettes, avant de faire la cuisine... En cas de contamination, il faut veiller à se réhydrater régulièrement et éviter de manger des fibres.

Sachez enfin que selon les cas rapportés, l’âge médian des malades était de 28 ans (de 7 mois à 89 ans). Les hommes représentaient 53% des cas.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics