Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

Clermont-Ferrand : La Muraille de Chine sera détruite

Publié par Bertrand le mercredi 28 septembre 2016 à 11h13min, mis a jour le mercredi 28 septembre 2016 à 11h35min - 2193 lectures - 3 partages

Dominant Clermont et avec sur un côté une belle vue sur la ville et la Chaîne des Puys, la Muraille de Chine est aussi emblématique d'urbanisation massive des années 60 qui vieillit mal et n'est plus adaptée. Lors d’une réunion publique lundi soir, Olivier Bianchi a annoncé sa volonté de la faire disparaître.

Construite en 1961, longue de 250 mètres et haute de 8 ou 9 étages, la Muraille de Chine est connue de tous les clermontois et vieillit très mal. Les logements sont petits (55m2 pour un T3 contre 66m2 proposés dans les constructions récentes), les cuisines n’excèdent pas les 7m2 et ne sont pas assez lumineuses, l’isolation thermique et phonique n’est pas bonne. Elle n’est pas non plus adaptée à l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite avec des paliers d’ascenseur à mi-niveau. La barre de béton joue aussi selon le maire « un rôle physique de rempart entre le quartier Saint-Jacques et le reste de la ville. »

L’immeuble qui comprend 354 logements devrait ainsi disparaitre du paysage clermontois dans les années qui viennent. Il en est de même pour le grand bâtiment blanc voisin de l’Allée des Dômes qui comprend 168 logements avec seulement deux entrées, des parties communes avec des coursives très longues desservant les appartements et des duplex comprenant des escaliers très pentus pour accéder aux chambres.

Plusieurs solutions ont été étudiées, mais une simple réhabilitation ne suffisait car elle ne permettait pas d’améliorer la taille des logements. Les études ont aussi montré que les structures des bâtiments ne pouvaient pas supporter une restructuration profonde. Restait donc une troisième solution, la « déconstruction ».

JPEG - 439.3 ko
Même sort pour l’immeuble de l’Allée des Dômes

 Financement Anru

Pour la mairie, démolir la Muraille de Chine et l’Allée des Dômes permettra d’accueillir un nouvel habitat plus adapté aux besoins des ménages, de construire un quartier plus aéré et de répondre aux nouvelles attentes écologiques. La reconstruction du quartier facilitera aussi le lien entre le quartier Saint-Jacques et le centre-ville renforçant ainsi son attractivité.

Cette solution permet aussi de bénéficier des financements de l’Anru, l’Agence nationale de la rénovation urbaine. Avec La Gauthière et Les Vergnes, Saint Jacques Nord fait partie des trois quartiers de l’agglomération retenus parmi 200 sites à l’échelle nationale dans le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain.

Le nouveau contrat de ville de l’agglomération clermontoise signé en décembre 2015 concerne aussi les quartiers de la Fontaine du Bac et le Quartier sud de Cournon. La Ville et l’agglomération souhaitent en profiter pour initier de nouveaux projets pour les 10 à 15 ans à venir.

 Révéler le potentiel du quartier

Si le quartier a mauvaise réputation, ses atouts sont indéniables : une desserte assurée par le tramway, dont la circulation reprendra le 2 novembre, la présence de commerces de proximité mais aussi d’importants équipements métropolitains comme l’hôpital, les facultés de médecine et de pharmacie, l’école des soins infirmiers ou encore la cité universitaire.

JPEG - 671.2 ko
Un belvédère sur Clermont et la Chaîne des Puys

Mais le quartier connaît une densité 5 fois plus importante que sur le reste de la Ville avec une forte présence de logements sociaux, à hauteur de 89%. L’enjeu est donc d’aérer le quartier, favoriser la mixité sociale et valoriser sa situation de belvédère.

Une grande orientation du projet est la création de constructions sur le site de la Muraille et de l’Allée des Dômes mais avec des respirations et des transparences depuis le haut du coteau (continuité de la place G. Sand et accès vers l’espace vert du coteau). Il prévoit aussi la création d’une grande continuité verte du Jardin Lecoq à la Muraille sur le principes des sentiers urbains, l’amélioration des fonctionnalités du viaduc et le renforcement de l’inter modalité de la halte ferroviaire.

JPEG - 628.2 ko
Université et halte ferroviaire. Quelques trains passent au pied de la muraille

 Un accompagnement pour le relogement

Le nouveau projet urbain va nécessiter d’engager des démarches de relogement pour les habitants des 522 logements de la Muraille de Chine et de l’Allée des Dômes. Les logements proposés seront situés en dehors des quartiers prioritaires à l’échelle de l’agglomération.

Ce dispositif sera porté par Logidôme. Le bailleur social a déjà accompagné plus de 285 familles dans le cadre d’une démarche d’accompagnement individualisé du premier programme de renouvellement urbain. Pour cela une équipe sera mise en place. Composée de professionnels de la relation sociale, elle sera aux côtés de chaque famille, chaque personne, pour connaître leurs attentes.

Le déménagement tout comme les frais d’emménagement dans le nouveau logement seront pris en charge. Les différents travaux liés à l’installation peuvent être, eux aussi, pris en charge si besoin. Le bailleur mettra tout en œuvre pour que chaque ménage relogé ait à sa charge un montant de loyer correspondant à sa situation.

Ce processus de relogement va s’échelonner dans le temps. La ville garantit qu’ « il s’adaptera au rythme des locataires pour qu’il soit confortable et respectueux pour chacun. » Certaines familles vivent ici depuis 30 ou 40 ans.

Il devrait s’échelonner sur sept ans avec les premières livraisons de nouveaux logements en 2021. La Muraille de Chine devrait elle disparaître du paysage clermontois en 2022.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois