Cyberbougnat

Le budget 2011 au programme du conseil municipal de Clermont-Ferrand ce jeudi 16 décembre

Publié par Bertrand le mercredi 15 décembre 2010 à 23h24min, mis a jour le mercredi 15 décembre 2010 à 23h22min - 754 lectures

A la veille du conseil municipal de décembre, le groupe d'opposition UMP a fait le point sur les dossiers abordés et notamment sur le budget 2011.

Le conseil municipal de la commune de Clermont-Ferrand se tiendra ce jeudi 16 décembre à 18 heures à l’Hôtel de Ville. A cette période de l’année, le point principal de l’ordre du jour concerne évidemment le vote du budget pour l’année 2011.

Comme il le fait avant chaque conseil municipal, le groupe d’opposition UMP tenait une réunion pour faire part de sa position sur le sujet. Pour Jean-Pierre Brenas il s’agit d’un « budget autiste » qui ne tient pas compte du contexte économique du pays et ne comporte pas de grands projets pour l’attractivité de la ville.

L’opposition dénonce ainsi des dépenses de fonctionnement en augmentation de près de 6 millions d’euros (+3%) et une augmentation du produit de la fiscalité de 5 millions d’euros (+7%). Un produit fiscal supplémentaire obtenu par une augmentation des taux d’impositions (2,5%) et des bases (2%). Une mauvaise nouvelle pour les clermontois.

L’opposition dénonce surtout que cette augmentation d’impôt finance seulement le fonctionnement et pas l’investissement. Pour Jean-Pierre Brenas il est temps d’« arrêter gabegies et dépenses hasardeuses », référence ici notamment à des emprunts dits toxiques à 7%, aux frais de communication mais aussi à TV8.

L’opposition déplore aussi de ne pas trouver de projet qui permette à Clermont de jouer son rôle de locomotive locale, d’attirer de nouvelles entreprises et habitants. Selon Anne Courtillé, le budget ne comporte par exemple rien sur l’avenir de l’Hôtel Dieu. Seul point qui trouve grâce aux yeux de l’opposition l’avancement sur le dossier de la rénovation du quartier de la gare. Pour rappel il s’agit là d’une opération de refonte du parvis, mais aussi de l’amélioration de l’habitat et de dynamisation du commerce.

L’opposition regrette en revanche le manque de concertation avec les habitants que ce soit sur ce dossier ou sur d’autres. Pour Anne Courtillé, si tous les rapports font allusion à des concertations, la démocratie participative ne fonctionne pas à Clermont...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois