Cyberbougnat

Un appel d’offres pour la commande de nouvelles rames adaptées pour l’Intercités Clermont-Ferrand - Paris

Publié par Bertrand le vendredi 19 février 2016 à 14h32min, mis a jour le vendredi 19 février 2016 à 14h32min - 976 lectures - 1 partage

Train — Le Secrétaire d’Etat chargé des Transports a annoncé les premières mesures pour les Trains d’Equilibre du Territoire dont fait partie le Clermont-Ferrand / Paris. De nouvelles rames offrant des performances et un confort adapté aux longs parcours vont être commandées. Le gouvernement demande aussi à la SNCF de placer le voyageur au coeur de son action

Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a présenté ce vendredi 19 février un point d’étape sur la feuille de route du Gouvernement pour ce qu’il appelle un « nouvel avenir » des Trains d’Equilibre du Territoire (TET), dont fait partie l’Intercités Clermont-Ferrand / Paris.

Constatant que « ces trains ne répondent plus de manière satisfaisante aux attentes des voyageurs », le ministère a lancé en juillet 2015 le chantier de la renaissance de ces trains, afin qu’ils retrouvent leur pertinence et leurs clients. Alain Vidalies présentait aujourd’hui les premières décisions.

Face aux problèmes de confort, le Gouvernement engage le renouvellement du matériel roulant des Trains d’Equilibre du Territoire, dont l’ancienneté et l’obsolescence constituent des handicaps de confort et de performance. Le parc de matériel roulant des lignes TET structurantes sera entièrement renouvelé d’ici 2025, pour un montant d’investissement d’environ 1,5 milliard d’euros.

Sur le Paris-Clermont-Ferrand ainsi que sur deux autres ces lignes (Paris-Limoges-Toulouse et Transversale Sud Bordeaux-Toulouse-Marseille), qui imposent notamment des caractéristiques spécifiques de vitesse, un appel d’offres est lancé par SNCF Mobilités pour disposer de nouvelles rames, offrant des performances et un confort adapté aux longs parcours, et tous les services utiles à bord. Les premières rames sont attendues à l’horizon 2020.

Le gouvernement précise que les fonctionnalités de ces nouvelles rames feront l’objet d’une concertation avec les acteurs concernés et les collectivités au cours des trois prochains mois, afin de prendre en compte les attentes exprimées par les voyageurs.

De plus, le gouvernement souhaite que l’accès à internet soit amélioré pour les voyageurs à bord des trains et dans les gares : l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) établira d’ici mi 2016 un classement des opérateurs mobiles sur chaque ligne TET. Cette démarche vise à orienter et amplifier le partenariat entre SNCF et les opérateurs mobiles, afin d’améliorer la couverture des trains du quotidien. Malheureusement on ne semble donc toujours pas se diriger vers la mise en place de connexions wifi dans les trains.

L’Etat demande aussi à SNCF Mobilités de placer davantage le voyageur au cœur de son action. Plusieurs mesures permettant d’accentuer les efforts en matière de qualité de service seront donc mises en œuvre en 2016 : la réduction des dysfonctionnements ou l’amélioration de la propreté à bord des trains, et une politique commerciale plus dynamique.

L’enjeu est important. La fréquentation de ces lignes a chuté de 20% depuis 2011, rendant l’exploitation de ces lignes financièrement insoutenable. Le déficit devrait ainsi dépasser 400M€ cette année. Le tarif élevé en comparaison des nouvelles lignes de bus et des solutions de co-voiturage ne vont pas améliorer la santé de ces lignes trop longtemps abandonnées au profit du tout TGV. Le rénovation des rames n’a fait que masquer leurs carences. Les nombreux dysfonctionnements et retards sur la ligne Clermont-Paris en témoignent.

L’intégralité du communiqué


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics