Cyberbougnat

Clermont-Ferrand au rythme du festival du court métrage pendant une semaine

Publié par Bertrand le samedi 1er février 2014 à 19h37min, mis a jour le samedi 1er février 2014 à 19h37min - 1919 lectures

Du 31 janvier au 8 février 2014 — Des films, des lieux éphémères, des animations... la semaine du festival du court métrage propose une joyeuse vitalité dans la capitale auvergnate. Repères...

Deuxième festival de cinéma en France derrière Cannes selon les organisateurs, le festival du court métrage de Clermont-Ferrand a débuté ce vendredi pour une longue semaine qui sera toujours un peu courte pour les festivaliers. Difficile en effet de tout voir et tout faire dans une semaine très riche.

Avec plus de 400 films à voir, les amoureux et curieux de format court auront de quoi être rassasiés. Ils pourront comme toujours découvrir les films en compétitions : nationale, internationale et la détonante Labo.

Les deux principales rétrospectives sont elles consacrées aux Etats-Unis et au sens de la fuite. Les six programmes US proposent des sélections de courts métrages américains des années 2000. Dans les trois programmes intitulés « De la fuite dans les idées » il sera question de fuir, de partir, de s’évader, de prendre la route…

Ces sélections sont complétées par des programmes de films africains, de films tournés en région, de films sur la guerre de 14-18, des programmes enfants et scolaires sans oublier les deux programmes musicaux Décibels.

Le festival propose aussi une sélection de films récents de la très renommée école de cinéma Tisch School of the Arts, the Maurice Kanbar Institute of Film. La Carte blanche à cette année était donnée à Mezzanine Films avec deux programmes.

Quelques séances spéciales sont aussi programmées cette année : un programme de films en relief en collaboration avec Courant 3D d’Angoulème, un programme en direction des personnes aveugles ou malvoyantes et enfin une projection unique dans le stade nautique Pierre de Coubertin pour nageurs en maillot sur fauteuils gonflables dans le grand bain et aquaphobes dans les gradins.

Comme c’est le cas depuis 2004, l’école éphémère de cinéma L’Atelier s’installe à l’école d’architecture avec comme fil rouge la thématique de la fuite. Ouverte à tous, l’école sera ouverte du lundi 3 février au vendredi 7 février de 10h à 12h et de 13h30 à 17h30.

Deux lieux éphémères

Le Festival dynamise aussi la vie festive et nocturne clermontoise. Deux lieux éphémères ont ouvert leurs portes pour la durée du festival.

L’Electric Palace est ainsi de retour et colle à la thématique américaine. Installé à quelques mètres de la Maison de la Culture il s’anime toute la journée avec une programmation festive tous les soirs mais pas seulement. L’Electric Palace vous invite par exemple à une Disco-Soupe ce dimanche 2 février à partir de 11h. L’Electric Palace a aussi investi l’ancienne station service boulevard François Mitterrand en y installant food-trucks et boutique éphémère.

Ambiance US aussi à L’Embassy - L’ambassade américaine. Ce lieu inédit situé en plein centre-ville rue du Cheval propose des surprises, des happenings, une programmation musicale audacieuse tenue secrète, des apéros festifs à l’heure du brunch les week-ends ainsi qu’une mise en avant des produits de la région.

La semaine la plus « courte » est assurément aussi la plus chargée pour de nombreux clermontois.

Festival du Court Métrage

Du 31 janvier au 8 février 2014 à Clermont-Ferrand
- Site officiel


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics