Cyberbougnat

Une Charte de qualité de la vie nocturne à Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le jeudi 13 septembre 2012 à 07h00min, mis a jour le jeudi 13 septembre 2012 à 00h11min - 3125 lectures

La Ville de Clermont-Ferrand a conduit la mise en place d'une charte pour concilier noctambules, riverains, bars et boites.

La Ville de Clermont-Ferrand, le Ministère de la Justice, la Préfecture d’Auvergne et les syndicats des cafés ont signé ce mercredi 12 septembre la Charte de qualité de la vie Nocturne. Cette charte est une démarche commune dont le but est de réguler la vie nocturne en concertation. Elle se substitue pas aux lois et règlements en vigueur et ne se montre d’ailleurs pas plus stricte. Par exemple, l’ouverture des cafés reste permise entre 6h30 et 1h comme la loi le permet.

Cette charte est plutôt là pour établir un cadre d’échange et de dialogue entre les différents acteurs. Il s’agit surtout de concilier différents objectifs : la qualité de vie et la tranquillité des habitants, les intérêts des commerçants et la possibilité pour les clermontois de sortir et s’amuser. Un enjeu particulièrement important pour les habitants du coeur de la ville.

Des objectifs difficiles à concilier avec notamment une forte alcoolisation constatée sur l’espace public mais aussi de nouvelles difficultés. Par exemple, l’interdiction de fumer dans les établissements recevant du public crée de nouvelles nuisances puisque les clients des établissements se retrouvent à l’extérieur. Enfin cette charte comprend aussi un volet de lutte contre les discriminations de tous ordres.

Un label des engagements

La Ville a donc créé un label « Respect de la vie nocturne » que le Maire accorde aux établissements de nuit et aux organisateurs de soirées signataires. Vous pourrez le reconnaître avec l’autocollant qui a été créé pour l’occasion. La Ville s’engage notamment à faire respecter la tranquillité publique et les règles d’hygiène ou le stationnement et fournir les informations utiles aux établissements et organisateurs de soirées.

JPEG - 63.6 ko

De son côté, le Préfet s’engage à ce que les services de l’Etat portent une attention particulière au respect de l’ordre public et de la sécurité. Il s’engage à sensibiliser les personnels des établissements de nuits aux dangers de l’alcool, à la sécurité routière, aux nuisances sonores ainsi qu’au respect du principe de non-discrimination.

Enfin les exploitants d’établissement de nuit et les organisateurs de soirée signataires s’engagent eux à respecter les horaires d’ouverture et de restriction de vente d’alcool, à faire attention à l’insonorisation du lieu et au volume sonore, à sensibiliser les clients aux nuisances sonores qu’ils peuvent engendrer aux abords de leur établissement. La charte comprend aussi des engagements de lutte contre la surconsommation d’alcool et de lutte contre toutes les formes de discriminations.

Ce label pourra être retiré si les engagements ne sont pas tenus par les établissements et des comités de suivis auront lieu plusieurs fois dans l’année. Il faudra mesurer dans quelques temps si cette charte a l’effet escompté.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics