Cyberbougnat

Brice Hortefeux appelle à l’union à droite pour les municipales à Clermont

Publié par Bertrand le samedi 25 janvier 2014 à 10h39min, mis a jour le samedi 25 janvier 2014 à 10h39min - 1434 lectures

L'union de la droite et du centre est-elle encore possible ? Brice Hortefeux semble le croire et lance un « appel solennel ».

Invité par le Club de la presse ce vendredi matin, Brice Hortefeux a appelé les candidats de la droite et du centre à se réunir pour « profiter de la seule chance d’alternance depuis 1995. » En introduction, il fait ainsi le voeu que « l’union l’emporte, tant chez les auvergnats que chez ceux qui le représentent » et ajouter qu’il souhaite « à titre personnel être un artisan de cette unité. »

Il s’est ensuite montré très ferme : « ça suffit. La division ça suffit, la spirale de l’échec ça suffit. L’espoir de l’alternance gâché ça suffit. Je lance donc un appel solennel à la raison, et la raison c’est l’union. Car il n’y aura pas d’alternance possible sans l’unité. »

Brice Hortefeux propose donc à Jean-Pierre Brenas, Gilles-Jean Portejoie et Michel Fanget « une rencontre la plus rapide possible afin de construire ensemble l’union afin d’adopter le projet du renouveau et de rassembler une équipe gagnante. »

Pour lui, sur les deux rencontres auxquelles il avait assisté entre Jean-Pierre Brenas et Gilles-Jean Portejoie «  il s’en est fallu d’un cheveu pour qu’un accord se fasse. » Alors croit-il vraiment qu’un accord soit possible, d’autant qu’il faut maintenant réunir trois personnes et que les mots des partisans des uns et des autres ont été durs ?

En tout cas, il ne souhaite pas gâcher la dernière chance et dans cette logique Brice Hortefeux ne répond pas aux attaques d’Anne Courtillé qui l’accusait tout faire pour faire perdre la droite pour garder son leadership : « Je ne réponds pas. Je suis très indulgent c’est pour ça que vous ne m’entendez pas répondre. Je pense des choses mais il faut avoir la préoccupation de l’intérêt collectif. »

De même il n’a pas indiqué s’il souhaite que les membres de l’UMP qui ont rejoint la liste de Michel Fanget et Gilles-Jean Portejoie soit exclu du parti : « il appartiendra à l’UMP de se prononcer. J’ai une idée sur la réponse mais si je vais plus loin je complique les choses. Moi je veux les simplifier. » Mais il est clair que la conseillère municipale a tapé juste et que l’échec de cette union pourrait bien lui être imputé à lui.

Europe et Région plutôt que la Ville

La solution serait-elle alors qu’il se présente lui même ? Une idée qu’il rejette : « Les autres fois je m’étais préparé. Dans les années 2003, 2004, 2005, j’avais très envie d’être candidat à Clermont. Mais je suis rentré au gouvernement. »

Cette fois l’excuse de l’ancien ministre est européenne : « Ma famille politique va me choisir le comme la tête de liste d’une circonscription européenne qui va des portes de Paris au Lot. Comment voulez-vous que je mène les deux campagnes en simultané ? Si les élections avaient lieu plus tard, peut être... »

Et pour bien rassurer sur sa volonté, Brice Hortefeux ajoute : « J’ai intérêt à ce que l’on gagne la ville. Si la ville bascule c’est génial pour moi pour les échéances futures. » Il donne alors rendez-vous le 26 mai, lendemain des élections européennes pour parler de ces fameuses échéances. Nul doute que ces fameuses échéances sont les prochaines élections régionales.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics