Cyberbougnat

L’Auvergne doit dépasser ses complexes

Publié par Bertrand le lundi 15 octobre 2012 à 10h29min, mis a jour le lundi 15 octobre 2012 à 10h25min - 1556 lectures

Auvergne Nouveau Monde — L'Auvergne dispose d'une bonne image globale mais pas suffisante pour être attractive. Et c'est en partie de sa faute avec une position trop défensive qui n'aide pas à la montrer sous son vrai jour.

L’association Auvergne Nouveau Monde tenait jeudi dernier son assemblée générale et en a profité pour présenter une étude Ipsos sur la vision des français sur l’Auvergne. Cette enquête réalisée dans toute la France à l’exception de l’Auvergne porte sur trois points : l’image, l’attractivité et la perception.

 Une bonne image... pour les vacances

Elle met en évidence que l’Auvergne dispose d’une bonne image globale. Elle repose essentiellement sur des atouts environnementaux qui expliquent pour beaucoup son attrait touristique. Mais si les atouts sont suffisants pour venir en vacances ou en week-end, ils ne rentrent pas dans les critères primordiaux pour s’installer dans une région.

Et sur ce plan là la perception de l’Auvergne est mauvaise. Le climat, le dynamisme économique, ses équipements ou sa desserte par les transports sont jugés rédhibitoires. Or il s’avère ces handicaps n’en sont pas tous dans la réalité. Certes, l’Auvergne ne sera jamais au bord de la mer, critère important pour certains, et n’a pas de TGV. Mais les français considèrent toujours l’Auvergne comme une région rurale au climat rude, en voie de désertification et où il n’y a pas d’emploi.

Des faits contredits en partie par les statistiques de l’Insee. Clermont bénéficie par exemple du même nombre de jours de soleil qu’une ville comme Bordeaux, gagne des habitants chaque année et dispose d’un niveau de chômage plus faible que la moyenne nationale et que des régions du sud pourtant prisées par ceux qui veulent changer de vie. Les français ne perçoivent pas non plus la vie universitaire, le dynamisme culturel ou la présence de grandes entreprises.

 Arrêter la cacophonie

Une perception qui vient principalement d’un déficit de communication et d’un manque de concertation quand la Bretagne ou le Languedoc Roussillon arrivent à se rassembler. L’Auvergne paie aussi les conséquences d’une communication touristique trop basée sur les grands espaces (ou personne ne vit) alors qu’elle a oublié de communiquer sur ses villes, ses universités et écoles, ses entreprises et ses pôles d’excellence.

La mission d’Auvergne Nouveau Monde va donc être d’apporter les preuves de ce dynamisme pour transformer l’image de région disposant d’un environnement exceptionnel à région économiquement dynamique disposant d’une qualité environnementale remarquable.

Regroupant déjà plus de 200 membres, elle tente de fédérer et mettre en cohérence les actions des grands acteurs qui sont des vecteurs d’image de l’Auvergne. Pas une mince affaire dans une région où ces différents acteurs et notamment les collectivités locales ont tendance à se mettre en concurrence. Une cacophonie à laquelle il est temps de remédier pour montrer ce qu’est réellement l’Auvergne.

 Sortir de nos complexes

L’axe choisi n’est pas de lancer une campagne de communication coûteuse en télévision ou dans le métro parisien, mais la mise en oeuvre une stratégie d’influence auprès des médias et décideurs en s’appuyant sur des outils multimédia, des ambassadeurs et des événements comme le PopUp Store fin novembre.

Il est ainsi temps pour l’avenir de l’Auvergne de passer d’une posture défensive trop engoncée dans ses complexes à une stratégie de conquête pour montrer l’Auvergne sous un autre visage.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois