Cyberbougnat

Attentat à Charlie Hebdo : un clermontois parmi les victimes, manifestation Place de Jaude et réactions

Publié par Bertrand le mercredi 7 janvier 2015 à 16h36min, mis a jour le jeudi 15 janvier 2015 à 19h00min - 9772 lectures - 5 partages

L'hebdomadaire a été victime d'un attentat ce mercredi en fin de matinée. Michel Renaud, fondateur du Rendez-Vous du Carnet de Voyage a été tué. Cette tuerie a provoqué un vif émoi et à Clermont-Ferrand comme dans d'autres villes une manifestation était organisée mercredi soir. Une journée de deuil national a été déclarée ce jeudi.

En fin de matinée du mercredi 7 janvier, plusieurs hommes sont entrés dans les bureaux de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo et ont ouvert le feu avec des armes lourdes. Douze personnes sont mortes dont deux policiers. Les dessinateurs emblématiques du journal Charb, Wolinski, Cabu et Tignous ou encore Bernard Maris, économiste et actionnaire du journal ont été assassinés.

Difficile de mettre des mots sur de tels actes qui ne peuvent que nous horrifier. Cette tuerie a attaqué notre liberté d’expression mais aussi la liberté de penser, de créer, de critiquer, de se moquer. Des libertés fondamentales que nous devons défendre car elles sont au coeur de l’humanité. Cyberbougnat exprime ses condoléances aux familles des victimes.

 Michel Renaud parmi les victimes

On a appris la mort dans cette tuerie de Michel Renaud, ancien directeur de la communication puis directeur du maire de Clermont-Ferrand et fondateur du Rendez-vous du Carnet de Voyage. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’il était dans les locaux du journal après la venue de Cabu mi-novembre à Clermont pour la dernière édition.

Il était accompagné de Gérard Gaillard, secrétaire général des Carnets de Voyage qui a réussi à échapper à la fusillade en se couchant à terre. Ils avaient été invité à participer à la conférence de rédaction de Charlie Hebdo.

Journaliste de formation, il avait notament travaillé à Europe 1 et le Figaro. Michel Renaud avait ensuite été directeur de la communication de Roger Quilliot et directeur de cabinet adjoint de Serge Godard. Il a travaillé à la Mairie de Clermont pendant près de 30 ans avant de prendre sa retraite il y a 3 ans. Il avait aussi enseigné la communication et les relations presse à l’Université Blaise Pascal. Michel Renaud signait chaque semaine la chronique BD dans le Semeur Hebdo sous le pseudonyme de Michel Josselin.

Olivier Bianchi a exprimé « une immense tristesse » en apprenant son décès :

« Michel Renaud était un homme de conviction et d’une grande intelligence. [...] Michel Renaud était un acteur culturel majeur de la Ville : il a fondé les rendez vous du Carnet de Voyage. C’est d’ailleurs pour cet événement et pour l’attractivité de la Ville qu’il était ce matin au journal pour travailler avec Cabu, invité d’honneur de l’édition 2014. Michel Renaud m’avait fait l’amitié d’être à mes côtés dans mon équipe lors de ma campagne aux élections municipales et si je ne devais retenir qu’une seule chose, c’est son engagement, son engagement militant, son engagement culturel, son engagement au service des citoyens. C’était un homme d’une grande sérénité. Ce soir, je pense à sa femme et à sa petite fille. »

Découvrez un portrait de Michel Renaud sur Libération.

 Manifestation à Clermont-Ferrand mercredi soir

Le site du Monde Les Décodeurs a relevé pas moins de 100 manifestations spontanées en France. Il y en aura une à Clermont, mais aussi Aurillac, Le Puy ou Vichy.

Le site de la mairie de Clermont-Ferrand a diffusé un appel à une manifestation de soutien :

En hommage aux victimes de l’attentat ayant eu lieu ce matin dans les locaux de Charlie Hebdo, un rassemblement silencieux et ouvert à tous est organisé ce soir à 18h30, Place de Jaude.

Le syndicat des journalistes avait lui aussi diffusé un appel à un manifestation silencieuse toujours Place de Jaude mais à 18h.

Plusieurs milliers de personnes se sont réunis autour de la statue de Vercingétorix. Des élus, des journalistes, des anonymes, certains avec des journaux ou des pancartes. Quelques mots ont été prononcés par Olivier Bianchi et un représentant des journalistes avec un moment de silence.

 Réactions

Le maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi a aussi diffusé un communiqué officiel :

Je condamne fermement l’attentat du journal satirique Charlie Hebdo. Ce geste lâche est une intolérable atteinte à la liberté de la presse. Face à cette violence et à cette barbarie, l’émotion me submerge.

Nous devons cependant continuer à défendre les valeurs de la République et l’unité de la Nation.
C’est la seule réponse démocratique que j’encourage chacun de nous à avoir.

Je pense en ce moment tout particulièrement aux victimes et à leurs proches.
Selon nos informations, il semblerait que des clermontois fassent partie de celles-ci.

La Nation toute entière et la Ville de Clermont-Ferrand sont blessées.

J’appelle à un rassemblement silencieux ouvert à tous ce soir à 18h30 Place de Jaude.

Geste fort aussi la page Facebook de la Ville de Clermont a adopté le bandeau Je suis Charlie qui a été repris spontanément par des milliers d’internautes quelques minutes après l’annonce de l’attentat.

Avant même l’annonce du deuil national, Flavien Neuvy, maire de Cébazat avait décidé de mettre les drapeaux en berne dans sa commune :

René Souchon, président du Conseil régional d’Auvergne s’est aussi exprimé dans un communiqué :

« L’attentat terroriste perpétré ce matin contre la rédaction de Charlie-Hebdo fait naître en moi horreur et indignation. Cet attentat, l’un des plus meurtriers de l’histoire de notre Pays, est d’une inqualifiable barbarie.S’en prendre de façon aussi monstrueuse à un droit fondamental de notre démocratie, celui de la liberté d’expression, ne saurait être toléré.
La plus grande unité nationale est nécessaire pour faire barrage au terrorisme.
 »

 Journée de deuil national et drapeaux en berne pendant trois jours

François Hollande a annoncé mercredi soir une journée de deuil national ce jeudi. Contrairement à la mise en berne des drapeaux, parfois décidée en cas de catastrophe, d’acte de barbarie ou de décès d’une personnalité, le deuil national est symboliquement beaucoup plus fort : il s’agit d’une procédure extrêmement rare qui n’avait pas été utilisée depuis les attentats du 11 septembre 2011.

Le deuil national implique la mise en berne des drapeaux sur tous les bâtiments publics mais peut aussi également entraîner une fermeture des administrations publiques. Elle est régulièrement accompagnée d’un moment de recueillement au niveau national. François Hollande a annoncé que les «  les drapeaux seront en berne trois jours » et ce jeudi « il y aura à 12 heures un moment de recueillement dans tous les services publics et j’invite toute la population à s’y associer. »

Le ministère de l’Education nationale appelle ainsi à respecter une minute de silence à midi dans tous les établissements scolaires de France. Dans un communiqué, la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud Belkacem, « demande à l’ensemble des personnels, ainsi qu’à l’ensemble des élèves et étudiants de respecter, jeudi 8 janvier à midi, une minute de silence. »

Pour respecter l’hommage rendu aux victimes de l’attentat les services de la Préfecture du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand fermeront exceptionnellement leurs portes à 11h30. Le bâtiment sera de nouveau accessible au public à compter de 12h30 mais les guichets resteront fermés ce jour.

Les agents du Conseil général du Puy-de-Dôme sont invités à respecter une minute de silence ce 8 janvier 2015 en hommage à l’ensemble des victimes de l’attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo. Les agents se réuniront notamment à 12 heures dans le Hall René-Cassin de l’Hôtel du Département à Clermont-Ferrand.

Le SMTC a aussi annoncé qu’une minute de silence sera observée dans les transports en commun clermontois ce jeudi 8 janvier à 12h. Le tramway s’arrêtera une minute et le message Je suis Charlie sera affiché dans les rames.

A Cournon d’Auvergne, la commune a installé une bâche Je suis Charlie sur la façade de la mairie.

Tout le personnel de la ville ainsi que des habitants s’étaient réunis Place de le Mairie peu avant midi pour suivre ensemble une minute de silence qui fut un peu plus longue.

 Rencontre djihadiste à Murat dans le Cantal

Selon une enquête du Monde, Chérif Kouachi, suspect recherché pour la tuerie de Charlie Hebdo, est venu à Murat dans le Cantal en 2010.

Le journal publie des clichés de lui sur le terrain de foot de la cité cantalienne à côté de l’islamiste Djamel Beghal. Ce dernier était assigné à résidence à Murat et purgeait une peine de dix ans pour avoir fomenté un projet d’attentat à Paris. Chérif Kouachi a fait la connaissance de celui qui deviendra son mentor lors de son séjour en prison de janvier 2005 à octobre 2006, à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne).

Matthieu Suc, le journaliste au Monde décrit la scène dans son article écrit à partir des rapports de police :

Kouachi est photographié dans le Cantal, à Murat, du 9 au 16 avril 2010, en compagnie de son mentor, qui est assigné à résidence. Le 11 avril 2010 au matin, ils sont rejoints par deux hommes qui ont déjà été condamnés pour des faits de terrorisme, Ahmed Laidouni et Farid Melouk. Les quatre hommes se rendent à pied sur le terrain de football de la ville, où durant deux heures, ils font du sport et se promènent dans la campagne.

 La carte de voeux de Charb à André Chassaigne

André Chassaigne avait diffusé il y a quelques jours sur Twitter sa carte de voeux dessinée par Charb.

 Minute de silence et brassard noir au Stade Montpied

Une minute de silence sera observée ce vendredi soir au stade Gabriel-Montpied en hommage à Michel Renaud et à l’ensemble des victimes de l’attentat perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo. Les joueurs du Clermont Foot porteront un brassard noir pendant cette rencontre de la 19ème journée de Ligue 2 contre Laval.

 Une minute de silence au Stade Michelin

Dans un communiqué, la Ligue Nationale de Rugby a indiqué qu’« une minute de silence sera respectée ce week-end, avant le coup d’envoi des matches de la 16e journée des championnats de TOP 14 et de PRO D2, en hommage aux victimes de l’attentat qui a frappé l’hebdomadaire Charlie Hebdo. »

Les supporters clermontois ont aussi lancé l’initiative de brandir dans le stade une pancarte Je suis Charlie pendant la minute de silence :

 Grandes manifestations dimanche en France et à Clermont-Ferrand

Une grande manifestation sera organisée dimanche après-midi à Paris. Ce sera aussi le cas Clermont. Cette grande marche silencieuse et ouverte à tous est organisée dimanche 11 janvier, au départ de la place de Jaude. Le départ sera donné à 15h en même temps que les autres grandes manifestations d’hommage nationales. Jeudi soir plus de 3000 personnes avaient indiqué leur participation sur l’événement Facebook, et vendredi matin elles étaient plus de 6.700 personnes inscrites.

Dans le communiqué annonçant cette marche, Olivier Bianchi invite « tous les Clermontois, tous les puydomois, toutes les personnes qui souhaitent montrer à ceux qui veulent nous déstabiliser que nous ne sommes qu’un seul peuple uni, à se mobiliser le dimanche 11 janvier lors d’une marche républicaine qui partira à 15h de la Place de Jaude. »

Le parcours prévu se décline afin de rendre hommage à l’ensemble des victimes de l’attentat.

  • RDV sur la Place de Jaude à 15h
  • Départ pour l’Hôtel-de-Ville où une gerbe en l’honneur à tous ceux qui assurent un mission de service public sera déposée.
  • Arrêt au Commissariat de Police avenue de la République pour rendre hommage aux policiers assassinés.
  • Le cortège se dirigera ensuite en direction du siège de la Montagne, rue Clos Four pour honorer les journalistes et rappeler l’importance de la liberté d’expression.
  • La marche se terminera sur l’esplanade de Polydome, lieu emblématique des rendez-vous du carnet de voyage. Une gerbe sera déposée et un mur d’expression sera installé afin que chacun puisse s’exprimer. Les témoignages de solidarité (bougies, stylos, …) pourront y être déposés.

Le communique précise : « dans l’esprit de cette marche, nous invitons toutes les organisations à adopter un principe de neutralité. Une banderole « Je suis Charlie » ouvrira le cortège. »

Une marche silencieuse sera aussi organisée dimanche matin à Aurillac.

La Ville de Brioude organise elle une marche silencieuse ce samedi 10 janvier. Le rassemblement est fixé à 11h00 devant l’Hôtel de Ville, le cortège se rendra ensuite Place de Paris – Charles de Gaulle devant le Monument aux Morts.

 Les musulmans d’Auvergne appellent à rejoindre la manifestation dimanche

Le Conseil régional de culte musulman d’Auvergne (CRCM Auvergne), les musulmans d’Auvergne ainsi que les associations clermontoises se sont réunis ce jeudi 8 janvier. Ils ont diffusé un communiqué pour « condamner avec la plus grande fermeté l’attaque terroriste d’une extrême violence contre le journal Charlie Hebdo. Il s’agit d’un acte barbare inqualifiable qui représente une attaque contre les valeurs de la république. Nos pensées attristées vont aux victimes et à leurs familles à qui nous exprimons notre solidarité face à cette terrible épreuve qui nous touche. Nous avons une pensée particulière pour Michel Renaud et sa famille. »

De plus ils appellent « à l’unité nationale ; à dénoncer lors de ces prêches les actes horribles et rappeler les principes fondateurs de l’Islam ; à observer une minute de silence après les prêches dans chaque lieu de culte ; à participer à la marche dans la dignité et la sérénités, de dimanche 11 janvier à 15h, place de Jaude à Clermont-Ferrand ; Nous appelons nos concitoyens attachées aux valeurs de la République et de la démocratie à éviter toutes sortes d’amalgames qui ne servent qu’à diviser les français. »

 Une vidéo clermontoise en hommage à Charlie Hebdo

Check that films, dont j’ai déjà partagé le travail dans le blog, a réalisé un petit film hommage à Charlie Hebdo avec les mots de quelques clermontois.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics