Cyberbougnat

L’architecte Eduardo Souto de Moura choisi pour le lieu identitaire de la Comédie de Clermont

Publié par Bertrand le jeudi 7 janvier 2016 à 17h57min, mis a jour le jeudi 7 janvier 2016 à 17h59min - 2594 lectures

C’est l’architecte portugais Eduardo Souto de Moura qui a été retenu pour la construction du lieu identitaire de la Scène Nationale de Clermont-Ferrand. Le lieu devrait être livré en juin 2019.

Le conseil municipal de Clermont-Ferrand du 5 janvier 2016 n’a pas seulement voté le budget 2016, mais aussi dévoilé et voté à l’unanimité le choix de l’architecte lauréat du concours d’architecture pour la construction de la scène nationale. Il s’agit du portugais Eduardo Souto de Moura et des Clermontois Bruhat et Bouchaudy architectes associés.

Eduardo Souto de Moura est mondialement connu pour ses dessins et créations architecturales. Acteur majeur de « l’école de Porto » où il enseigne, il a remporté en 2011 le Prix Pritzker, véritable « Prix Nobel d’architecture ». Il a réalisé plus de 60 projets pour la plupart au Portugal, mais aussi en Espagne, en Italie, au Royaume-Uni et en Suisse.

Parmi ses oeuvres les plus emblématiques, figurent la maison du cinéaste Manoel de Oliveira à Porto, le stade de Braga et le musée Paula Rego à Cascais. L’équipe constituée pour le projet clermontois, présente de plus de très nombreuses références dans le domaine de la conception d’équipements culturels, particulièrement de théâtres comme Kanju (scénographe), Kahle Acoustics & Echologos (acousticiens).

La scène nationale sera installée sur la friche de l’ancienne gare routière. L’entrée se fera par le Boulevard François Mitterrand et le bâtiment historique et classé de la gare routière signé Vigneron avec sa coupole signé Vigneron. Ce lieu qui accueillera la Comédie de Clermont, comprendra deux salles de spectacle, une grande salle de 900 places et une salle de 350 places, ainsi que les bureaux, loges, un pôle de médiation culturelle, mais aussi une brasserie. La coupole deviendra aussi un lieu d’exposition.

Près de 150 projets avait été présenté au concours lancé début 2015. A l’issue d’un premier jury en avril, 4 projets avaient été retenus pour un jury final. Le projet est estimé à 31 millions d’euros hors taxes dont 8 millions financés par Clermont Communauté, 6 millions par l’Etat, 4 millions par le Conseil régional et 4 millions parle conseil départemental du Puy-de-Dôme. Restera donc 8 millions d’euros à financer par la Ville de Clermont-Ferrand.

Mardi soir, Olivier Bianchi était heureux de passer cette étape du projet qu’il avait lancé lui même en tant qu’adjoint à la culture et a rappelé après le vote que « c’était seulement dix petites années de travail. » Selon le journal luxembourgeois Le Quotidien, Olivier Bianchi « fan absolu » du style épuré d’Eduardo Souto de Moura :

« C’est un très grand architecte qui vient apporter sa patte à Clermont-Ferrand. J’aime cette sobriété, cette intelligence qui ne se trouve pas dans une certaine exubérance mais qui, au contraire, s’insère parfaitement dans l’espace urbain. Ce nouveau pôle culturel était indispensable à la ville de Clermont-Ferrand. Il va nous permettre d’élargir notre offre en matière de spectacles vivants. »

Le maire de Clermont respecte aussi une promesse de sa campagne de veiller particulièrement à la qualité de l’architecture des futurs projets. Les études vont débuter dans les semaines qui viennent pour pouvoir débuter les travaux en juillet 2017 et livrer le lieu en juin 2019. La Comédie devrait alors pouvoir y débuter sa saison 2019/2020.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois