Cyberbougnat

Une annonce dans La Montagne pour les 220 ans de la mort de Louis XVI

Publié par Bertrand le lundi 21 janvier 2013 à 09h38min, mis a jour le vendredi 25 janvier 2013 à 09h40min - 1655 lectures

Une annonce dans La Montagne de ce lundi 21 janvier commémore la mort de Louis XVI. Explications...

Une drôle d’annonce figure aujourd’hui dans les pages avis d’obsèques de La Montagne. Elle demande ainsi d’ « unir nos pensées à la mémoire de Louis XVI, symbole des victimes de l’arbitraire. » Une curieuse annonce qui nous rappelle que Louis XVI a été guillotiné à Paris le lundi 21 janvier 1793 Place de la Révolution, l’actuelle Place de la Concorde. Il avait été déclaré coupable de « conspiration contre la liberté publique et la sûreté générale de l’État. »

Une annonce qui n’est pas signée mais qui provient très probablement des mouvements royalistes. Elle reprend les termes utilisés par le courant royaliste contre-révolutionnaire qui a très rapidement dressé de Louis XVI le portrait d’un « roi martyr » aimant son peuple mais incompris de lui.

Et cette annonce n’est sûrement pas la seule en France, car ce lundi 21 janvier 2013 pas moins d’une cinquantaine de messes commémoratives seront données sur tout le territoire et même en Belgique. D’autres cérémonies sont aussi organisés par les prétendants au trône de France, le duc d’Anjou, l’aîné des Bourbon, et le comte de Paris, chef de la maison d’Orléans, mais aussi par le mouvement monarchiste de l’Action française. Des cérémonies qui rassemblent principalement des monarchistes convaincus qui espèrent toujours le retour d’un roi mais aussi des catholiques pratiquants, conservateurs ou traditionalistes.

Ironie de l’histoire, Louis XVI fut exécuté par une machine dont il aurait lui même perfectionné le fonctionnement afin de s’assurer qu’elle soit efficace avec tous les cous. Féru de serrurerie et de mécanique, Louis XVI avait demandé à voir les plans de la machine adoptée par le code pénal quelques mois plus tôt. Il aurait indiqué au docteur Guillotin comment dessiner la lame du couperet pour la rendre plus efficace et notamment avec les cous musculeux comme le sien.

Renommé Louis Capet par les autorités révolutionnaires, il aurait dit en montant sur l’échafaud « Peuple, je meurs innocent » puis à ses bourreaux « Messieurs, je suis innocent de tout ce dont on m’inculpe. Je souhaite que mon sang puisse cimenter le bonheur des Français ! »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois

Mots clés
2013-03 - Insolite - Médias

Web Statistics