Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

L’Allier et le Puy-de-Dôme en vigilance orange... moustiques

Publié par Bertrand le vendredi 21 juin 2013 à 19h02min, mis a jour le vendredi 21 juin 2013 à 19h02min - 3114 lectures

Le site Vigilance Moustiques constate une prolifération d'insectes sur une partie de l'Auvergne. Explications...

Comme pour la météo, il existe désormais une carte vigilance contre les moustiques. Elle est consultable sur le site Internet Vigilancemoustique.com qui fait de la veille sanitaire sur les insectes. Le but est d’informer le public, lui permettre de s’y préparer en annonçant « la saison à moustiques » et donner des conseils personnalisés.

Géré par un laboratoire privé, le site récupère les informations via des « sentinelles » recrutées sur la base du volontariat parmi des professionnels éligibles : médecins, vétérinaires, pharmaciens, parasitologues, entomologistes, associations et organismes en charge de missions officielles s’inscrivant dans la lutte contre les moustiques, mandatés par les pouvoirs publics, nationaux ou locaux…

Vigilance Moustiques propose quatre niveaux de couleurs :

  • Vert : rien à signaler
  • Jaune : conditions favorables à la multiplication de moustiques
  • Orange : Foyers de piqûres signalés
  • Rouge : alerte de santé publique déterminée par les Agences Régionales de santé (ARS) concernées.

JPEG - 246.7 ko

Les départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme sont passés à l’orange ce jeudi 20 juin après de nombreux signalements de piqures. Il s’agit ainsi d’un niveau de vigilance correspondant à une prolifération pouvant générer de l’inconfort pour les habitants des communes situées dans les départements concernés. Toutefois, aucune information reçue n’indique que ces moustiques sont potentiellement dangereux.

Le Cantal est en vert et la Haute-Loire est passée en jaune car les conditions météorologiques deviennent favorables à la multiplication des moustiques.

Vigilance Moustiques surveille aussi particulièrement le moustique tigre mais l’Auvergne est pour le moment épargné par cet insecte qui inquiète certains. Il est réputé pour être un bon vecteur de la dengue et du chikungunya, toutefois en France le risque est jugé minime par les spécialistes en entomologie médicale.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois