Cyberbougnat

Alain Martinet premier candidat socialiste pour les municipales à Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le vendredi 29 mars 2013 à 08h34min, mis a jour le samedi 30 mars 2013 à 10h21min - 3064 lectures

Premier adjoint de Serge Godard, Alain Martinet a annoncé sa candidature pour conduire la liste socialiste lors des élections municipales en mars 2014.

Si les candidats à la candidature sont nombreux du côté du Parti Socialiste pour les prochaines élections municipales à Clermont-Ferrand, aucun d’eux ne s’était encore déclaré officiellement. C’est donc Alain Martinet, premier adjoint de Serge Godard depuis 2007, qui s’est lancé en premier avec un communiqué où il annonce sa volonté de conduire la liste socialiste aux élections municipales de 2014.

A un an de l’élection municipale, les clermontois ont besoin de clarté. J’annonce aujourd’hui que je présenterai ma candidature, en septembre 2013, pour conduire la liste des socialistes à Clermont-Ferrand pour les élections municipales de 2014.

Il est évident que je respecterai les règles de mon parti lors de cette désignation (vote des militants ou primaires).

J’annonce que si je suis désigné et élu je ne cumulerai pas les fonctions de Maire avec celles de Président de l’agglomération.

Le programme municipal ne se préparant pas seul ou en petit comité, nous l’établirons collectivement. Dans quelques semaines, je proposerai au débat 5 orientations sur les sujets suivants :
- la gouvernance,
- la politique intercommunale (emploi, logement, transports),
- la fiscalité,
- l’urbanisme,
- la tranquillité publique.

Les élections municipales à Clermont-Ferrand seront difficiles pour la majorité sortante du fait du contexte national et parce que le Maire ne se représente pas, mais également parce que l’union des forces de gauche est à reconstruire.

En raison de mon expérience, de ma motivation et parce que des collègues élus me font confiance, je me sens à même de conduire une liste de gauche à la victoire. Ceci bien entendu en rajeunissant l’équipe municipale pour lui donner un nouveau souffle. Nous poursuivrons la modernisation de notre ville en menant à bien les actions déjà engagées, mais en étant plus à l’écoute de nos concitoyens et en apportant les changements nécessaires pour encore mieux vivre à Clermont-Ferrand.

Ancien employé Michelin et président de T2C, Alain Martinet fait partie des quatre adjoints qui sont régulièrement évoqués pour conduire la liste socialiste. Pourraient aussi être candidats Simon Pourret, Alain Bardot et Olivier Bianchi.

Bataille de générations ?

La surprise est plutôt qu’Alain Martinet parte seul puisqu’on s’attendait à des duos : Martinet-Bianchi d’un côté, Pourret-Bardot de l’autre. Les longues discussions entre Olivier Bianchi et Alain Martinet n’ont donc pas abouti même si les raisons n’ont pas été données. Peut-être s’agit-il principalement d’une question d’ordre sur la liste d’autant qu’un tel duo masculin doit se transformer en trio avec la loi sur la parité qui oblige à l’alternance homme-femme sur la liste.

Olivier Bianchi annoncera lui dans quelque temps s’il est candidat. Interrogé sur iC1 il n’a pas encore annoncé sa candidature et réagi malicieusement sur le rajeunissement prôné par Alain Martinet : « Quand on aura une liste on pourra voir si elle a été rajeunie. Mais on peut rajeunir le tête de liste aussi. » Une manière comme une autre de rappeler qu’Alain Martinet est âgé de 65 ans.

Aussi, si le PS n’a pas encore tranché entre désignation par les militants ou primaires, on sent aussi qu’il devra trancher entre ses générations : entre ses quarantenaires (Pourret, Bianchi) et sexagénaires (Bardot, Martinet). Voilà qui annonce de longues tractations chez les socialistes... espérons qu’il n’en oublient pas de faire un vrai programme.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois