Cyberbougnat

Municipales 2008 : Serge Godard a dévoilé sa liste

Publié par Bertrand le dimanche 3 février 2008 à 10h50min, mis a jour le lundi 3 février 2014 à 12h43min - 2953 lectures

Serge Godard a mis fin au suspense ce samedi midi en annonçant la composition de sa liste pour les élections municipales. Certes nous connaissions déjà les grandes lignes mais il restait quelques inconnues de cette liste présentée comme celle du renouvellement et du rassemblement de toute la gauche.

 Renouvellement

Régulièrement attaqué sur son âge et sur les 60 ans de socialisme à Clermont-Ferrand, Serge Godard a imposé dans son parti et chez ses partenaires un renouvellement important. Dans les chiffres, cela se traduit par 29 nouvelles têtes, soit plus de 50% de la liste. On pourrait objecter que les principaux élus sont tous présents, car à l’exception d’Yves Leycuras, les 13 autres adjoints sont sur la liste. La proportion est à peine plus faible parmi les conseillers délégués. Serge Godard justifie ce choix par l’importance de renouveler en douceur pour que les nouveaux apprennent au contact des sortants. et soient aptes à prendre les commandes dans six ans.

C’est ce renouvellement qui a coûté sa place au Vert Yves Leycuras, actuellement quatrième adjoint. Nous publierons dans les heures qui viennent une interview d’Yves Reverseau qui explique notamment comment la désignation s’est effectuée au sein des Verts.

 Rassemblement de la gauche

Serge Godard a réussi à mettre en place une liste qui rassemble pratiquement toute la gauche. La liste compte ainsi 27 membres du parti socialiste, 6 membres du parti communiste, 6 Verts, 3 membres du Mouvement républicain et citoyen (MRC), 2 membres du parti radical de gauche (PRG), 9 personnalités sans étiquette et 2 membres de Lutte Ouvrière : Marie Savre (28ème) et Daniel Seguy (51ème et donc non éligible).

La présence de ces derniers peut paraître surprenante mais correspond en fait à une volonté nationale de Lutte Ouvrière de renforcer des listes de gauche pour lutter contre la droite et éviter que des personnalités proches de Sarkozy ne s’implantent. Seule condition posée par Serge Godard pour leur entrée : voter les budgets. Selon Marie Savre, "les municipalités ne peuvent améliorer le sort des travailleurs mais peuvent les aider dans leur vie quotidienne". Une position partagée par Serge Godard et qui se résume avec une petite phrase : "Travailler mieux pour vivre mieux".

On remarquera que cette volonté de faire gagner la gauche est aussi largement affichée chez Alain Laffont qui a préféré faire liste séparée pour le premier tour pour peser un peu plus. On verra le soir du 9 mars si cette tactique a réussi et Serge Godard ne souhaite pour l’instant pas s’exprimer sur le second tour.

 Qui ?

Comme toujours dans pareil cas, les noms ne diront sûrement pas grand chose. Si les sortant sont maintenant bien connus, les nouvelles têtes devront apprendre à se faire connaître. On remarquera cependant sur la liste la présence de Jérôme Godard, l’un des fils du Maire et qui était le suppléant de Mireille Lacombe aux législatives dans la circonscription de Clermont-Montagne, d’Isabelle Lavest, journaliste et désormais chroniqueuse radio sur RFM, avec l’étiquette PRG. Alain Quillot, fils de Roger Quillot, est symboliquement placé en dernière position sur la liste.

C’est du côté du comité de soutien que l’on trouve le plus de personnalités puisqu’il est co-présidé par René Souchon, président du Conseil régional d’Auvergne, et Michèle André, vice présidente du Sénat. Enfin, si Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil général du Puy-de-Dôme, n’a officiellement aucun rôle, il était bien présent ce samedi comme ce fut déjà le cas lors du lancement de la campagne. Une manière de montrer que les trois collectivités locales de gauche font bloc et qu’elles travaillent ensemble.

 Un bilan et des idées nouvelles

Serge Godard n’a pas encore présenté son programme mais il s’appuiera logiquement sur son bilan en ajoutant des idées nouvelles autour de la qualité de vie, la solidarité, la réponse à la demande importante de logement, les transports et notamment une nouvelle ligne de tramway, l’accélération du renouvellement urbain, l’aide aux quartiers défavorisés, de grands projets sportifs et culturels, la recherche et les universités, le TGV... Serge Godard a aussi insisté sur la mixité sociale ainsi sur la mise en place d’une nouvelle gouvernance, une nouvelle organisation des services municipaux et la consultation citoyenne.

Des thèmes qui seront développés pendant toute la campagne que Serge Godard ne veut pas escamoter. Grandissime favori, il a cependant tenu à préciser que rien n’était gagné et qu’il était très important que les citoyens viennent voter en masse et ne pensent pas que les élections sont déjà jouées.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics