Cyberbougnat

Mobilisation pour une passerelle boulevard Lafayette

Publié par Bertrand le mardi 8 décembre 2009 à 23h12min, mis a jour le mardi 8 décembre 2009 à 23h14min - 2164 lectures

Clermont-Ferrand — Le carrefour entre le boulevard Lafayette et l'avenue des Paulines figure est dans la liste des plus dangereux de Clermont-Ferrand. Habitants et étudiants lancent une mobilisation pour la construction d'une passerelle piétonne qui éviterait les accidents.

C’est un carrefour bien connu des clermontois et dont le danger n’échappe à personne après quelques minutes d’observation. Une simple observation des flux de piétons et des véhicules suffit à montrer à quel point la configuration des lieux peut causer des dégats. Une intersection située en plein quartier étudiant et lycéen qui est un point de passage presque obligé pour nombre de clermontois, piétons comme automobilistes.

Côté piétons, le flux d’étudiants est un ainsi très important entre le bas du viaduc où se trouve l’Université d’Auvergne et le quartier de la rue Carnot avec l’université Blaise Pascal, le CRDP, l’institut de langues ou un restaurant universitaire.

 Une traversée difficile

Deux solutions sont utilisés pour passer d’un coté à l’autre du boulevard :

1 - La solution la plus rapide
La solution la plus simple et la plus rapide est la ligne droite et donc couper directement à travers le boulevard Lafayette au niveau de la COREP et du Saint-Laurent de la pâtisserie. C’est l’option majoritairement suivie même si normalement il n’y pas de passage piéton ici.

Suivant les feux, les voitures peuvent arriver du boulevard Gergovia, du boulevard Lafayette ou de l’Avenue des Paulines. Autant le dire, la visibilité pour traverser est plutôt bonne quand les voitures arrivent du Boulevard Lafayette. Les voitures arrivent vite mais la ligne droite donne une bonne visibilité. Mais c’est loin d’être le cas quand les véhicules arrivent de l’avenue des Paulines. Elles arrivent tout aussi vite et sont masqués par le virage. Et c’est encore pire quand vous êtes du côté de la rue Paul Collomp.

2 - La solution respectueuse de la loi
il faut emprunter les passages piétons qui obligent à faire tout le tour du carrefour. Il faut alors traverser trois voies : boulevard Gergovia, boulevard Lafayette, avenue des Paulines. C’est normalement le chemin le plus sécurisé mais la vitesse et le manque de visibilité ne préservent pas les piétons du danger.

Ainsi ce lundi soir une jeune étudiante en médecine s’est faite renversée par une voiture venant avenue des Paulines et se dirigeant sur l’avenue Léon Blum. Elle s’en tire avec de multiples fractures et traumatisme crânien et vient s’ajouter à la longue liste des piétons renversés à ce carrefour. Et combien d’accidents sont évités de justesse chaque année ?!

 Mobilisation pour une passerelle

Une situation qui exaspère de plus en plus de monde à tel point qu’un groupe s’est créé sur Facebook pour qu’une passerelle soit enfin construite. Un projet qui a été plusieurs fois évoqué et faciliterai le passage des piétons sans gêner la circulation.

Premier pas, les personnes à l’initiative de ce groupe ont rendez-vous mardi prochain avec Alain Martinet, premier adjoint et responsable des déplacements urbains à la mairie de Clermont-Ferrand. En attendant ils espèrent un maximum d’adhésion au groupe pour peser un peu plus lourd.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois