Cyberbougnat

Michelin : Investissement de 100 millions d’euros à Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le mercredi 17 juin 2009 à 13h30min, mis a jour le mercredi 17 juin 2009 à 13h12min - 920 lectures

Pour Clermont-Ferrand, le plan de restructuration des activités et du personnel se traduit par un investissement de 100 millions d'euros dans le centre de recherche et le transfert aux Gravanches d'une filiale fermée dans le nord.

Michelin a annoncé mercredi matin aux délégués syndicaux un plan de réorganisation. La manufacture souhaite « spécialiser certains sites de production » tout en « renforçant ses activités recherche en France. »

Ce projet prévoit ainsi un plan d’investissement de plus de 100 millions d’euros dans son centre de recherche et développement de Clermont-Ferrand. 50 millions d’euros seront investis dans le site de Montceau-les-Mines qui deviendra « un pôle performant pour les pneus Génie civil et un des deux plus grands centres de mélanges de gomme d’Europe ». Michelin investira 15 millions d’euros dans son usine de Tours programmée pour devenir « la référence du pneus poids lourd technologique en Europe ».

Dans un communiqué, le groupe précise ainsi que « ce projet a pour but d’accélérer la mise sur le marché de nouveaux pneumatiques et de services et de permettre le développement de procédés de fabrication plus innovants. »

L’usine de Cholet sera renforcée grâce au transfert d’activités en provenance d’une usine européenne du groupe. Par contre, l’usine Sodemeca à Seclin, près de Lille, sera transférée à Clermont-Ferrand sur le site des Gravanches. Ses 276 salariés vont être en partie redéployés à Clermont-Ferrand.

Ce plan prévoit au total la suppression de 1.093 postes : 495 d’entre eux bénéficieront de mesures d’âge spécifiques et 598 d’une mobilité facilitée à l’intérieur du groupe. Ceux-ci auront droit à deux propositions. Par ailleurs, un plan de départs volontaires va être mis en place sur toute la France. Selon Michelin, il sera exécuté "pour l’essentiel" grâce à "des aménagements de fin de carrière avant la retraite".

Michelin prévoit en retour "d’embaucher environ 500 personnes par an dans les trois années à venir pour assurer le renouvellement naturel de ses équipes".

Pour Michelin, « ce projet traduit la volonté du groupe de renforcer le rôle clé de la France comme centre stratégique et coeur de l’innovation de Michelin et d’y améliorer le niveau de compétitivité de son activité industrielle dans un contexte international de plus en plus concurrentiel. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois