Cyberbougnat

Municipales 2008 : Brèves de campagne

Publié par Bertrand le lundi 7 janvier 2008 à 23h30min, mis a jour le lundi 3 février 2014 à 12h46min - 2108 lectures

Nous sommes maintenant à deux mois du premier tour des élections municipales. Les candidats et les partis peaufinent donc la composition de leur liste. Petit tour d'horizon des dernières brèves de campagne.

Ceux qui croyaient que le Père Noël amènerait une liste unique à droite sont déçus. Anne Courtillé aurait bien aimé faire liste commune avec Michel Fanget et Gilles-Jean Portejoie mais les discussions n’ont pas abouti. Il est vrai que faire liste commune avec trois têtes de liste n’est pas chose facile. On a beau imaginer une répartition des rôles entre la Mairie, la Communauté de Communes et autres organismes, le fauteuil de premier magistrat de la ville est le plus attractif.

Michel Fanget n’aurait ainsi pas voulu céder le fauteuil de maire en cas de victoire. Anne Courtillé désignée par Brice Hortefeux comme tête de liste a aussi vocation à prendre le fauteuil, tandis que Gilles-Jean Portejoie, qui se lassait d’être premier adjoint de Godard depuis des années avait sûrement lui aussi une vue sur le fauteuil.

Michel Fanget reste aussi fidèle à la posture de François Bayrou, ni à droite, ni à gauche, mais ce qui n’empêche pas des accords pour le second tour. Son score au premier tour décidera du rapport de force et les alliances possibles... mais avec qui : droite ou à gauche ?

Ce non-accord semble aussi avoir refroidi Gilles-Jean Portejoie dans sa volonté de rejoindre Courtillé mais l’ancien second adjoint a sûrement d’autres cartes dans son jeu.

Anne Courtillé a en tout cas choisi son slogan : "L’avenir à grande vitesse". Elle souhaite libérer les forces vives de Clermont-Ferrand, donner de l’oxygène à la ville et réduire la pression fiscale. Au programme un très sarkosyste "donner un véritable statut à l’opposition", développer les actions de solidarité, multiplier les rencontres avec les habitants dans les quartiers, stopper le projet de ZAC de Trémonteix, soutenir les petits clubs sportifs et les actions culturelles.

A gauche, Serge Godard a annoncé que la liste sera bouclée avant fin janvier. Le maire sortant doit faire des arbitrages avant de l’annoncer officiellement, mais on connaît déjà le numéro 2, ou plutôt LA numéro 2, loi sur la parité homme-femme obligeant l’alternance : Odile Saugues. Une petite surprise tout de même si on se rappelle que la députée socialiste, adjointe spéciale à Montferrand, avait démissionné du groupe socialiste et dénoncé l’attitude du maire dans le dossier de l’incinérateur.

Désormais tout le monde est contre l’incinérateur et Odile Saugues est un peu incontournable et surtout elle est bien installée dans la 1ère circonscription, Clermont-Nord, où elle a conservé son siège de député avec 61,25% des suffrages contre... Anne Courtillé.

Il ne faudra toutefois pas chercher Fadela Amara dans une liste. Élue en 2001 sur la liste PS, la secrétaire d’Etat à la Politique de la ville ne se représente pas.

La surprise à gauche est le mouvement de rapprochement opéré par les responsables clermontois de Lutte Ouvrière, le parti d’Arlette Laguiller, en direction du PS pour le premier tour des municipales. Marie Savre et Daniel Séguy ont ainsi discuté avec Alain Martinet, 1er adjoint au maire. Un rapprochement qui n’est pas unique en France avec l’objectif affiché de battre la droite. Toutefois on imagine mal le PS faire un mouvement aussi radical vers la gauche dès le premier tour. LO présentera en tout cas une liste rappelons que celle conduite par Daniel Séguy en 2001 avait réussi le score de 5,15%

Alain Laffont (LCR) avait annoncé sa candidature dès l’automne mais il fera connaître autour du 15 janvier la composition d’une liste commune composée avec les Alter-Ekolos, les partisans de Bové,et les comités anti-libéraux. Elle devrait logiquement comprendre les conseillers municipaux en exercice, Gérard Bohner et Fatima Chenouf-Terrasse. L’objectif prioritaire, comme pour LO, est bien entendu de battre la droite mais aussi de faire pencher la politique municipale vers moins de dépenses de prestiges et plus de social, positionnement habituel d’Alain Laffont envers Serge Godard.

Mais pour peser il faut faire un score. Avec plus de 5% des voix au premier tour, la LCR demandera la fusion avec la liste de Serge Godard. Avec 10%, la LCR pourra légalement se maintenir et sera en position de force pour négocier avec le maire sortant. En 2001, Alain Laffont avait réuni 8,57% des voix il lui reste un bout de chemin à faire.

Enfin, on attend la composition de la liste des Verts conduite par Yves Leycuras. Ils souhaitent proposer une liste Verte et ouverte qui présente aux Clermontois un programme écologique et responsable.

Les choses devraient maintenant s’accélérer avec les annonces des listes et lancement de sites de campagnes dans les jours qui viennent.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics