Cyberbougnat

Clermont 2008 : Les projets des candidats au crible de nos spécialistes

Publié par Bertrand le samedi 15 mars 2008 à 10h44min, mis a jour le samedi 15 mars 2008 à 10h48min - 1604 lectures

Nous avons demandé à nos spécialistes présents dans le forum de commenter et analyser les propositions pour Clermont-Ferrand des candidats en matières de grands projets, d'urbanisme et de transports. Tramway, TGV, Gare, Boulevard Sud Ouest, Hôtel-Dieu... voici leurs avis très éclairés et même de nouvelles propositions.

Cet article est donc un mix des participations de plusieurs membres du forum qui nous ont donné leur vis sur plusieurs thèmes phares de la campagne. Ils se sont appuyés sur les programmes des candidats et apportent une vraie réflexion complémentaire. Vous verrez qu’ils ont eux aussi de très bonnes idées pour l’avenir de Clermont-Ferrand.

 Les candidats ont-ils une vraie vision du Clermont-Ferrand du futur ?

Concernant Anne Courtillé : Il ne me semble pas que Anne Courtillé ait une véritable vision ambitieuse pour Clermont. En effet on peut voir cela notamment sur deux axes particulièrement importants de se campagne. Sur l’écologie et le développement durable je me méfie vraiment de cette nouvelle conscience écologique émergente à l’UMP. Lors des précédentes élections, rien n’était dit sur ce sujet par la liste de Paule Oudot, de plus on observant le programme en détail on peut relever un certain nombre de contradictions. Par exemple au sujet des transports, la liste demande plus de bus (sans davantage de précisions) et une ligne B en tram mais conforte dans le même temps la place de la voiture avec par exemple des franchises pour inciter les automobilistes à venir se garer dans les parking du centre ville. La critique récurrente sur le « bétonnage » de Clermont n’est pas pertinente je pense. Plus particulièrement l’acharnement contre le projet d’éco quartier à Trémonteix est bien symbolique. Cette critique vise à s’assurer les voix des habitants des pavillons de Montjuzet sans le dire. Au lieu de cela, l’argument mis en avant est celui du « bétonnage » et de la suppression d’espaces naturels alors que ce projet est justement le plus écologique que Clermont ait connu. Cette position démontre bien le manque de réalisme de la liste UMP : il faudrait un dynamisme économique et démographique sans développer le logement à Clermont…

Un autre membre est entièrement d’accord sur la nécessité d’avoir une politique de logement en ligne avec le développement économique effectif et souhaité. Cela est valable notamment pour les jeunes avec un ou deux enfants (type cadre), pour qui l’offre est réduite dans la ville centre.

Le deuxième axe prégnant de cette campagne de l’UMP est le TGV et son arrivée à Clermont. Tout d’abord il me semble complètement incongru de baser une campagne sur quelque chose de non acquis et qui ne dépend pas de la municipalité. De plus ce genre de projet devrait faire l’unanimité et non pas être utilisé à des fins électoralistes. En l’occurrence la ville de Clermont mais également la Région Auvergne réalisent un travail et ont mené à bien un certain de nombre de pré études et je trouve particulièrement irrespectueux de la part de l’UMP de balayer ce travail d’un coup en clamant haut et fort que si le TGV arrive à Clermont ce ne sera l’œuvre que de Brice Hortefeux. Cette façon d’agir ne pourra conduire qu’à des dissensions locales qui ne feront qu’ajourner une fois de plus l’arrivée du TGV à Clermont. Bref la liste d’Anne Courtillé ne me semble pas avoir une vision cohérente de la ville. De plus la façon de présenter Clermont comme une ville arriérée et de la comparer à des villes du tiers monde me semble extrêmement irrespectueux vis-à-vis de ses habitants.

Un avis partagé même si Courtillé ne semble finalement pas en avoir fait excessivement trop dans le registre : le TGV = Hortefeux.

Concernant Michel Fanget : Michel Fanget présente dans son programme un certain nombre de projets pour Clermont plutôt novateurs et intéressants. Ainsi la piétonisation de l’axe Delille Sablon, le déplacement de la mairie à l’Hôtel Dieu, l’utilisation de la caserne du 92ème RI, etc Néanmoins j’ai un peu du mal à percevoir la cohérence de cette vision et j’ai une impression de projets mis bout à bout sans véritable vision d’avenir de la ville. Ces projets sont parfois concurrents et pas toujours réalistes. Ainsi la piétonisation de l’axe Delille Sablon visant à réduire la place de la voiture s’oppose à l’aménagement proposé du carrefour des Pistes traité en véritable entrée autoroutière avec trémie alors qu’il est situé au cœur d’une zone de vie et d’habitation ou à la réalisation du BSO.

Néanmoins il faut reconnaître une volonté de consulter davantage la population. L’idée de mairie annexe dans les quartiers nord (et à terme dans d’autres quartiers) me semble indispensable. Bref il y a dans ce programme des idées intéressantes dont il faudrait peut-être étudier la faisabilité et une dynamique d’ouverture intéressante. Néanmoins je ne trouve pas le projet entièrement crédible et un certain nombre de mesures semblent démagogiques.

Un avis qui n’est cependant pas entièrement partagé : les enjeux sur l’Est ont été très bien analysés, et ces enjeux concernent l’ensemble de l’agglomération. De plus, je note un certain pragmatisme à travers la promotion du BSO, qui doit avoir une vocation de rocade, et pas seulement de relation inter-quartiers. je parle en connaissance de cause, j’ai habité Chamalière 4 ans. Le BSO est un projet crucial pour le Centre ville de Clermont. Fanget a le mérite de ne pas faire de politiquement correct sur ce point. Cela étant, des propositions ne me semblent pas pertinente ou mal argumentée : tunnel sous les Pistes, déménagement de la mairie. On voit mal la plus value de ces projets, et elle n’est pas argumentée.

Concernant Serge Godard : le projet de l’équipe sortante est essentiellement un prolongement de la politique des dernières années. Il n’y a pas de grand projet nouveau qui ne soit pas déjà connu (ligne B du tram, Grande Bibliothèque, aménagement des quartiers Rabanesse-Kessler et Gare, eco quartier à Trémonteix…) si ce point a pu être frustrant dans un premier temps, je trouve cela rassurant : il y a une cohérence dans la vision de la ville et on n’assiste pas à un déluge de projets pour les municipales dont la moitié ne serait pas réalisés en fin de compte.

Néanmoins je reste sceptique sur certains points comme les déplacements à vélo, les énergies renouvelables ou la démocratie locale et le lien profond avec la population. J’aurais ainsi voulu voir des engagements fermes par exemple en terme de kilomètres de pistes cyclables réalisés ou d’une date pour un plan de déplacements à vélo cohérent sur l’ensemble de la ville et l’agglomération, sur la couverture d’un certain nombre de bâtiments publics par des panneaux solaires, sur la création de mairies annexes ou un véritable rôle des associations de quartier. Globalement la vision portée par la liste du maire sortant me semble cohérente et en adéquation avec ce qui a été fait lors du précédent mandat mais aurait mérité d’être davantage approfondie dans certains domaines.

Un avis partagé même s’il manque toutefois un projet phare. Surtout ils remarquent que le projet Kessler Rabanesse ne correspond vraiment pas à la réalité du quartier telle qu’elle est vécue par les étudiants et que n’est donc pas pertinent.

Concernant Alain Laffont : Le projet porté par la liste 100% à gauche d’Alain Laffont met l’accent sur le social, la solidarité et l’exigence démocratique. Il est difficile de ne pas reconnaître que contrairement à d’autres listes ce programme est bâti d’abord autour d’une vision de la ville et plus globalement de l’organisation de la société. Il y a une forte cohérence dans les propositions. On peut bien entendu avoir une vision différente mais il faut reconnaître que la liste d’Alain Laffont annonce clairement la sienne. Pour ma part je pense qu’elle peut en particulier donner des impulsions et une orientation au projet de Serge Godard notamment dans le domaine de la démocratie locale.

Néanmoins à la vue de l’expérience du précédent mandat on peut être sceptique sur la position des futurs élus de cette liste qui n’a pas été des plus constructives. Ainsi cette liste présente à mon avis l’intérêt d’avoir constitué son programme autour d’une véritable vision. Néanmoins se pose la question du réalisme des propositions avancées et surtout de la manière de les porter après les municipales et plus globalement de participer de façon efficace et constructive à la gouvernance de la ville.

 Quel projet phare retenez vous chez chaque candidat ?

Concernant Anne Courtillé : Puisque la liste s’appuie sur le TGV, je pense qu’un projet significatif de l’esprit de son programme est celui de la gare TGV. Anne Courtillé a déclaré que cette gare ne pourrait certainement pas prendre place dans la gare actuelle et qu’il faudrait envisager la construction d’une nouvelle gare au Nord, près de Riom ou à l’Est près de l’aéroport. Ce projet est à mon avis fortement discutable. En effet dans la mesure où le projet porté par Brice Hortefeux ne prend en compte que la dimension Paris – Clermont (et non pas le Clermont – Lyon qui concerne pourtant bien plus de voyageurs), cette ligne TGV serait une ligne terminale et créer une gare TGV plus loin du centre ne ferait qu’inciter à prendre la voiture pour aller prendre le train ce qui semble peu en accord avec les belles idées écologiques défendues par la liste. De plus l’argument de la trop faible capacité de la gare actuelle n’est pas pertinent. En effet pour ce qui est de l’accueil des voyageurs la gare va être complètement revue et le hall pourrait être agrandi et pourquoi pas si nécessaire un deuxième souterrain aménagé. Pour ce qui est du nombre de voies disponibles il y en a 7 et une huitième est aménageable alors que les gares de Metz et Nancy qui ont accueilli dernièrement l’arrivée du TGV Est ont respectivement 7 et 6 voies pour un trafic sensiblement plus élevé même avant l’arrivée du TGV.

Bref une gare extérieure tant qu’elle n’est pas prévue sur une ligne transversale qui doit passer à Clermont sans y effectuer son terminus (comme le Lyon - Bordeaux du projet d’Altro) n’a aucun intérêt. Ce serait une dépense inconsidérée qui de plus nuirait fortement au développement durable. Ne parlons pas de tous les habitants d’Auvergne au sud de Clermont qui devraient soit prendre leur voiture pour aller à cette gare, soit prendre le Ter jusqu’à Clermont et certainement une navette pour se rendre à cette gare TGV. Bref cette idée ne me semble pas cohérente et révèle bien le principal défaut de ce programme : des idées qui ne sont pas en adéquation avec les besoins des habitants.

Concernant Michel Fanget : Un projet phare du programme de la liste Modem est celui entourant l’Hôtel de Ville. Il s’agit de déménager la mairie dans les locaux du Rectorat et sur le domaine de l’Hôtel Dieu. L’Hotel de Ville actuel alors libéré serait occupé par un centre culturel regroupant café lecture, restaurant bio, résidence d’artistes, collections du FRAC. Ce projet semble séduisant au premier abord dans sa volonté de créer une zone culturelle dynamique dans le centre ville. Néanmoins on peut se poser un certain nombre de questions quand au réalisme de ce plan. Ce projet est basé sur l’occupation des locaux du rectorat or ceux-ci sont occupés… par le rectorat ! Que faudrait-il alors faire de ces services ? Le déménagement des services de la mairie entraînerait une forte baisse d’activité, notamment pour les commerces situés aux alentours dans une zone qui souffre déjà de gros problème. Est-ce que ce projet viendrait compenser cette baisse d’activité ? Enfin se pose surtout la question du coût de cette opération, entre les déménagements, les réaménagements, …

Néanmoins certaines idées sont intéressantes : pour ce qui est du pôle culturel, pourquoi ne pas le créer dans les locaux de l’hôtel Dieu ? l’endroit s’y prête au moins autant. Si le déménagement de la maison d’arrêt était confirmé, les locaux pourrait être utilisé par la mairie pour y regrouper ses services et ainsi gagner en efficacité ou, si les bâtiments ne sont pas conservés, cela pourrait être l’occasion d’amener un peu de verdure dans cet espace très dense. Enfin l’idée d’un café restaurant dans la cour de la mairie pourrait être retenue afin d’en faire un vrai lieu de vie.

Un avis pas tout à fait partagé : Pour moi, le projet phare de Fanget, ce n’est pas l’Hôtel Dieu, mais les quartiers Est. En gros, pour l’Hôtel Dieu, le choix se résume à peu près à ça : la mairie (Fanget), ou le Conseil Général (Godard). Le Conseil Général ne peut pas rester dans ses locaux actuels. Cela étant, la remise en état des bâtiments pour le Conseil Général comme la mairie coûterait extrêmement cher. Pour moi, la question est plutôt : quelle place laisser au secteur privé dans ces futurs aménagements, pour baisser les coûts.

Concernant Serge Godard : Il n’y a pas de véritable nouveau grand projet dans le programme de la liste du maire sortant. Dans les projets à venir, la ligne B du tram me semble primordiale et si possible de la gare de Royat au Brézet en passant par Jaude, la gare et le nouvel hôpital. Mais plus que ces projets déjà lancés, ce sont des mesures qui peuvent paraître simples mais qui changeraient beaucoup de choses et en particulier l’esprit de la ville qui me semblent importantes. Il s’agit par exemple d’un abonnement T2C mensuel à 15 euros pour les étudiants, l’accès autorisé aux pelouses, la réalisation de skate park, la multiplication des zones 30, de nouveaux espaces verts … Plus globalement l’accent mis sur les politiques de quartiers (et pas seulement les quartiers nord) me semble intéressant.

Ce qui laisse finalement pour un autre participant le sentiment que ce sont des "projets sympas mais un peu courts".

Concernant Alain Laffont : Comme pour le programme de Serge Godard et même davantage, je ne pense pas qu’un grand projet résume l’esprit de la liste d’Alain Laffont. Ainsi les propositions sont très nombreuses et précises que ce soit sur le logement, la santé, les crèches, l’aide aux personnes en difficultés… Globalement il est intéressant d’observer une tendance : il y a peu de grands projets dans les différentes listes (mis à part peut-être celle de Michel Fanget). Cela est peut-être du au fait que les principaux équipements nécessaires ont été réalisés et que l’attention est davantage portée sur le cadre de vie et sur les habitants eux-mêmes.

 Michel Fanget a deux grandes propositions très innovantes : quartier est et piétonisation de l’axe Delille-Sablon. Ces projets vous semblent-ils cohérents, réalisables, souhaitables ?

Le projet sur le quartier est ne me semble pas très bien défini. De quelle zone s’agit-il précisément ? Lorsqu’il parle de gare TGV, s’agit t-il de la gare actuelle ou d’un nouvelle ? Plus généralement il est clair qu’il faut faire quelque chose dans cette zone (cela va être fait dans le quartier de la gare, mais surtout il faut un véritable plan de développement pour les quartiers Anatole France et Pradelle. Il faudrait restructurer l’espace de ces quartiers, développer des zones de commerces de quartier, des places, des squares, créer une vie de quartier, etc. Ainsi dans le projet avancé par Michel Fanget il y a des idées intéressantes : cette zone à l’entrée du cœur de la ville est sous-exploitée, il faut planifier à long terme, avoir une véritable vision. Mais ses propositions effectives ne vont pas dans ce sens et ne sont que des grands projets pas forcément en adéquation avec la vie de ces quartiers.

Un avis grandement partagé : C’est clair que ce n’est pas très bien défini. On ne sait pas si la gare actuelle va être conservé ou non. Cela étant, une gare qui même en cul de sac, a pour vocation d’accueillir le TGV, se doit d’être entouré d’un environnement économique adapté. Mais cela doit se faire sur le très long terme. C’est ce que semble dire Fanget qui parle de planifier notamment les aspects fonciers.

Pour ce qui est de la piétonisation de l’axe Delille Sablon, je me permets de reprendre le commentaire que j’avais pu poster dans le forum. Si je suis entièrement favorable au développement des zones piétonnes je pense que supprimer toute circulation de cet axe n’aurait que des désavantages. En effet à part les bars côté ouest de Trudaine il n’y a aucune possibilité d’implantation de commerces qui pourraient amener du monde sur cet axe et celui-ci serait certainement vide la plupart du temps. De plus supprimer toute circulation dans le sens Nord - Sud entre les boulevards de l’entrée de Chamalières et l’avenue de l’Italie restreindrait fortement l’accessibilité du centre ville et conduirait à une congestion d’axes tranquilles aujourd’hui.

Néanmoins des choses intéressantes peuvent être faites sur cet axe : il est vrai que de conserver 2x2 voies alors que les prolongements sont de simples 2x1 voies n’a pas forcément d’intérêt et contribue même à favoriser la congestion. Ainsi cet axe pourrait être réduite à 2x1 voies. Entre Delille et la place Michel de l’Hospital des voies de bus en site propre seraient installées et à terme un raccordement sur le cours Sablon entre la ligne A et la ligne B permettraient de créer une ligne C d’orientation Nord-Sud reliant la gare au CHU et plus loin Beaumont comme j’ai pu déjà l’expliquer. Les trottoirs pourraient être réaménagés, de vraies pistes cyclables installées. Enfin la place Delille pourrait être entièrement reprise en mettant à double sens la partie Est devant l’hotel et en piétonisant la partie ouest en jonction avec la rue du port et le boulevard trudaine côté bars.

Ainsi la proposition de Michel Fanget part encore une fois d’une idée intéressante mais doit être reprise et repensée en fonction des besoins véritables et dans une vision globale de la ville.

Une vision globalement partagée : Tel que je l’ai compris, Fanget entend conserver une chaussée deux fois une voies. Le projet d’une ligne C me semble très intéressant sur cet axe. Surtout Fanget parle d’aménagement paysager sur l’axe Port-Hôtel Dieu, ce qui me semble nécessaire pour revitaliser le secteur Halle au Blé, où il y a des enjeux commerciaux et d’urbanisme forts.

 Il semble que les candidats soient d’accords sur la seconde ligne de tramway. Qu’en pensez-vous ? Faut-il aller plus loin ? Faut-il revoir le choix du Translohr pour cette seconde ligne ?

Comme j’ai pu l’expliquer de nombreuses fois je pense cette ligne indispensable mais il faut toujours revenir à une vision globale. Aujourd’hui tous les candidats sont favorables à cette ligne le plus rapidement possible. Néanmoins se pose le problème de Chamalières. Si ce blocage persiste, il faudra je pense partir sur une ligne qui de Jaude suivrait la ligne A jusqu’à Gaillard, passerait par Fontgiève et monterait à Durtol, reprenant la ligne 6. Cependant je reste convaincu que face à l’intérêt de ses habitants le maire de Chamalières changera d’avis. Ainsi ma vision de la ligne serait une ligne partant de la gare de Royat Chamalières ou un pôle intermodal serait installé qui descendrait sur Chamalières et Jaude en reprenant la ligne B actuelle, passerait par Ballainvilliers et la Gare, desservirait le nouvel Hôpital d’Estaing puis franchirait les voies SNCF, traverserait le quartier Saint-Jean appelé à être entièrement restructuré dans les années à venir et continuerait jusqu’au Brézet ou un grand pôle intermodal pour tout l’est de l’agglomération et du département serait installé avec un parking relais à la sortie de l’autoroute (pourquoi pas le parking du Leclerc).

La partie Nouvel Hôpital d’Estaing (NHE) – Brézet pourrait être envisagée dans une deuxième phase pour des raisons de coûts et en attendant que le quartier Saint-Jean soit prêt à être aménagé et en attendant une liaison NHE – Gravière serait réalisée permettant une ligne B Royat Gare – Les Pistes, reliant ainsi Montferrand et Clermont Nord à la gare et au NHE. Lors de la réalisation de cette seconde phase vers le Brézet la partie Gravière – NHE pourrait servir de support à une troisième ligne maillant l’agglomération : Les Pistes – CHU (Beaumont). Ainsi la ligne B ne doit être qu’une étape dans le développement des transports à Clermont.

Pour ce qui est du matériel il me semble que le choix du Translohr s’impose afin d’assurer la compatibilité avec la ligne A, de baisser les coûts de maintenance et de profiter des extensions successives pour commander des rames à un prix inférieur pour renforcer la fréquence de la ligne existente. Enfin dans le domaine des transports une solution efficace doit être envisagée pour la desserte de Cournon (je proposerais un train-tram Gare de Clermont – Gare du Cendre – Centre de Cournon offrant un temps de parcours imbattable et une capacité adaptée)

 Le Boulevard Sud Ouest (BSO) est revenu sur le devant de la scène. Ce projet est-il indispensable ? Comment les candidats abordent-ils ce thème ?

Il semble indispensable de créer une nouvelle voierie entre Chamalières et Beaumont ne passant pas par le centre de Clermont afin d’éviter la congestion et de faciliter les déplacements inter quartiers. Néanmoins il ne faut pas se tromper sur le but de cet équipement : il ne s’agit pas de créer une voirie de contournement d’agglomération mais simplement de liaison inter-quartiers. A partir de là toute la réflexion doit être reprise, une enquête sur les déplacements réalisée pour voir ce qui doit être envisagé. Je pencherait pour une simple 2x1 voie avec piste cyclable intégrale mais l’enquête pourrait déterminer l’intérêt d’y installer un transport en commun en site propre (bus ou trolley).

Si il est absolument nécessaire, une troisième voie pourrait être installée au centre de la chaussée et être ouverte dans un sens ou dans un autre en fonction des besoins (cela se fait à Barcelone par exemple). Bref une solution adaptée doit être trouvée, tout en gardant à l’esprit que cette voirie doit avant tout être réalisée dans l’intérêt des habitants de Chamalières et de l’ouest de l’agglomération pour leur faciliter les déplacements. Les mesures nécessaires pour la préservation et le développement du cadre de vie devront être prises. Pour ce qui est des propositions des candidats, il me semble que les déclarations vont dans ce sens mais cela devra être suivi avec attention après les élections.

Sur ce point toutefois les avis divergent et un BSO n 2x2 voies est jugé indispensable. La circulation Est-Ouest est impossible quand on habite Chamalières. Il faut arrêter de faire de l’angélisme sur cette question. Il est anormal qu’une agglo comme Clermont n’ait pas un boulevard circulaire.

 Que pensez-vous des propositions concernant l’Hôtel-Dieu ?

La libération du site de l’Hôtel-Dieu est une véritable opportunité pour Clermont. Le défi est de réaliser sur cet espace à la fois un espace ouvert à tous, paysager, avec des logements, des services (Conseil Général si besoin) et des activités culturelles (auditorium, musée d’archéologie, espace pour la Comédie, etc) tout en conservant l’esprit du site. Pour l’instant les idées que j’ai entendu vont dans ce sens. Je relève néanmoins l’idée de Michel Fanget selon laquelle il n’y a pas de place pour des logements à cet endroit et qui me semble erronée : la superficie est extrêmement importante et le nombre de bâtiment à conserver devrait permettre l’aménagement de logement sans défigurer le site et gâcher l’opportunité.

Ce qui leur permet de conclure que Serge Godard a plutôt raison de laisser les choses très ouvertes.

Merci à nos membres pour cette analyse très complète et pour le temps qu’ils ont consacré dans la réalisation de cet article.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois