Cyberbougnat

Clermont-Ferrand : le casse-tête de la circulation autour de la rue Saint-Dominique

Publié par Bertrand le mercredi 2 septembre 2009 à 13h45min, mis a jour le mercredi 2 septembre 2009 à 16h19min - 3227 lectures

Même les riverains et commerçants ont parfois du mal à s'y retrouver. Après plusieurs essais, le plan de circulation autour de la rue Saint-Dominique est toujours aussi compliqué. Sans parler d'une borne très très mal placée...

Il est un quartier de Clermont-Ferrand où les questions de circulation sont particulièrement sensibles et complexes. Il faut un peu de patience pour s’y retrouver d’autant que cela change régulièrement. Je veux parler ici de la Rue Saint Dominique et des quelques rues autour.

L’étroitesse de ces rues ne les destinent pas à une grande circulation. Elles sont donc plutôt réservées à des riverains et des livraisons et il est même logique qu’elles soient en partie piétonnes. Mais un point est venu changer la donne. Avec la transformation de la Place de Jaude et l’arrivée du tramway, la Ville a choisi de modifier la sortie du parking Vercingétorix, ou plutôt de supprimer sa sortie rue Blatin. Une sortie qui se situait avant les quais de bus actuels et qui vous plaçait directement sur l’axe. Pratique. Vous sortiez par une grande rue et pouviez facilement récupérer les grandes directions.

 Sortie de parking

La Ville a donc décidé de condamner cette sortie et depuis vous ne pouvez sortir que par un endroit : la sortie placée devant l’Eglise des Minimes à l’angle de la place de Jaude. A une période, il aurait toutefois été envisagé de continuer à faire sortir les voitures vers la rue Blatin. On leur aurait donc fait faire un petit demi-tour peu pratique devant l’église. L’idée, un peu tordue, a été abandonnée. Il ne reste alors plus que deux solutions pour permettre aux véhicules de partir : la rue des Minimes et la rue Lamartine. Point commun de ces deux rues : elles sont étroites et ne débouchent sur pas grand chose.

Le quartier

Si la sortie s’est un temps faite par la rue des Minimes, cette dernière est maintenant en sens interdit sauf pour les riverains. Les voitures sont donc dirigées vers la rue Lamartine. Comme l’indique le plan accroché dans la rue, il faut la remonter jusqu’à la rue Sainte-Madeleine. La rue Lamartine est ensuite en sens unique donc il faut tourner à droite pour prendre la rue Sainte-Madeleine qui débouche sur la rue Saint-Dominique. On retrouve ensuite la rue Gabriel Péri pour tenter de s’évader du centre-ville. Au passage, si vous ne connaîssez rien à la ville, je vous mets au défi de savoir par où partir quand vous êtes là !

 Une borne qui ne se baisse pas

A ce plan compliqué s’est greffé un autre problème : la piétonisation de la rue Saint-Dominique. Sous l’amicale pression des commerçants et dans un but de la redynamiser, la ville a procédé à sa piétonisation entre l’avenue des Etats-Unis et la rue Sainte-Madeleine. Une fort bonne idée qui porte déjà ses fruits si on regarde le nombre de terrasses dans le début de la rue. Et qui dit piétonisation dit bornes pour limiter les accès. Sur le modèle des autres rues commerçantes, la ville a donc installé des bornes. Et là débutent les problèmes.

Pour délimiter la zone, un ilot avec bornes a donc été installées à l’angle de la rue Lamartine et de la rue Sainte-Madeleine pour limiter l’entrée dans la zone aux riverains, livreurs mais aussi au personnel de la Sécurité Sociale rue Blatin qui a un parking souterrain dont les entrées et sorties sont ici. Il y a deux bornes : une pour ceux qui arrivent remontent la rue Lamartine depuis la rue Gabriel Péri et veulent rentrer dans cette zone piétonne. Une autre pour ceux qui arrivent de Jaude et veulent en sortir, donc principalement ceux qui viennent du parking souterrain.

Premier problème, dans la précipitation avant l’été, la borne a été installée avant que les badges ne soient distribués. Mais cela n’était finalement pas très grave. Les usagers n’ont pu accéder quelques jours à la rue mais cela s’était réglé facilement.

Le vrai problème est plutôt le placement complètement abérant de la borne de sortie. La borne a tout simplement été placée sur Sainte-Madelaine, après le virage, ou plutôt en plein milieu du virage. Un emplacement qui semble largement perturber son fonctionnement puisqu’elle ne se baisse pas tout le temps. Il faut dire que vu la configuration de l’îlot et du virage, nombre de voitures montent en partie sur le trottoir. Cela ne doit pas aider la détection. Mais son placement la rend aussi invisible sûrtout au volant d’une voiture. Plusieurs véhicules, dont quelques touristes, se seraient donc emplafonnés dedans !

La borne baissée (entourée en rouge) dans le virage

 Plus de voitures que prévu

Enfin, le fonctionnement imaginé par la ville n’a pas fonctionné longtemps, deux à trois semaines cet été d’après les commerçants. Depuis les voitures recirculent à nouveau rue Saint-Dominique et c’est normal. En fait les voitures peuvent arriver de trois endroits :

  • celles qui sortent de la rue des Gras. Ce sont donc celles qui ont un accès à la zone pietonne du plateau central et c’est donc assez limité en nombre et circonscrit à quelques heures bien précises.
  • celles qui arrivent depuis la cité judiciaire via la rue de l’Ange. Il y a normalement une borne d’accès au début de la rue de l’Ange, mais j’ai constaté qu’elle était actuellement baissée. Ceux qui s’emmanchent dans la rue peuvent ensuite aller tout droit rue des Minimes et reprendre la rue Lamartine (un bel angle droit) soit plus facilement prendre la rue Saint-Dominique.
  • enfin celles qui arrivent du parking. Bien qu’il y ait une pancarte rue Lamartine pour indiquer la sortie avec un panneau interdiction de tourner à droite, rien dans le code n’empêche l’automobiliste de tourner avant. Il ne peut pas le faire rue de la Tannerie ou rue des Minimes, mais peut le faire rue Cadène et rue de la Forge. Il atterit alors au beau milieu de la rue Saint-Dominique.

Certes me direz-vous, il n’y a pas beaucoup de circulation. Oui et non et c’est surout la sortie de la zone piétonne rue Saint-Dominique qui a régulièrement poser problème. Deux bornes sont placées au carrefour de la rue Saint-Dominique avec la rue Sainte Madeleine. Elles se baissent automatiquement quand un véhicule s’approche. Encore faut-il le savoir. Les habitués, riverains et livreurs, le savent. Les autres se croient bloqués. Ils ne vont donc pas jusqu’au bout et manoeuvrent pour tentent de sortir par une autre rue souvent au prix de quelques manoeuvres peu pratiques si tant est qu’il y ait un peu de monde. Ce qui peut arriver puisqu’un commerçant m’a ainsi indiqué avoir vu jusqu’à 8 voitures bloquées et tentant de faire des manoeuvres pour s’évader. Loin d’être idéal pour une rue qui redécouvre le charme des terrasses...

 Quelle solution

A vrai dire, la meilleure aurait été sûrement dès le départ de considérer qu’il fallait faire sortir les voitures directement rue Blatin. Toutefois je n’imagine pas la ville refaire une sortie qu’elle a rebouchée. Changer le fonctionnement de la rue Lamartine semble aussi compliqué.

Par contre modifier l’emplacement de la borne dans le virage rue Lamartine/rue Saint-Madeleine semble indispensable. En attendant, toutes les bornes sont désactivées et j’attends une réponse de la Mairie sur ce problème...

J’ai demandé la semaine dernière ce que la Ville allait faire concernant la borne. J’attends la réponse...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois