Cyberbougnat

Recherche de figurants pour le tournage d’un téléfilm à Clermont

Publié par Bertrand le mardi 17 septembre 2013 à 17h19min, mis a jour le vendredi 20 septembre 2013 à 14h07min - 5037 lectures

Une maison de production recherche des figurants pour un téléfilm tourné à Clermont et Parentignat entre le 7 et 31 octobre.

Sarah Levy tournera en octobre un téléfilm pour Arte, produit par Pampa Production : "La clinique du Docteur Blanche." Dans ce cadre la production recherche hommes et femmes de tous âges (plus de 16 ans) pour figurations. Ce projet bénéficie de l’aide à la production de la Région Auvergne, ainsi que du soutien logistique de la Commission du Film.

Le tournage est prévu à Clermont-Ferrand et Parentignat entre le 7 et le 31 octobre 2013.
Figuration rémunérée 83,66 € brut (plusieurs dates raccords selon profil). Comme il s’agit d’un film d’époque, certains auront également des essayages (tarif Uspa).

Epoque 1850 / Coiffures spécifiques :

  • Femmes avec cheveux longs ou mi-longs
  • Hommes avec cheveux mi-longs, barbe, moustache, rouflaquette

Profils recherchés :

  • Gardes, Infirmiers, Médecins stagiaires clinique psychiatrique
  • Femmes de chambre , Filles de salles clinique
  • Pensionnaires Hommes/Femmes (de toutes âges, bourgeois)
  • Patients/Patientes clinique
  • Gardes, Soignants, Médecins, Étudiants clinique
  • Ami/es d’Esprit ( bourgeois)
  • Juges, Ouvriers
  • Hommes Cabaret sordide (Bourgeois)
  • Gendarmes et cochers
  • Enfant de chœur (+ de 16 ans ), Passants/Passantes
  • doublures Main (personne sachant bien jouer du piano)

Les personnes intéressées doivent envoyer photos portrait et en pied, coordonnées, mensurations, âge, éventuellement CV artistique à casting.blanche@gmail.com en précisant dans l’objet du mail : Figuration … à laquelle vous postulez

Synopsis

Au milieu du XIXème siècle, deux médecins aux méthodes opposées s’affrontent dans le milieu fermé du traitement des maladies mentales : le très respecté François Leuret, chef du service des aliénés de l’hôpital Bicêtre, qui préconise l’usage de méthodes physiques "fortes" à l’encontre des malades, et Emile Blanche, fils du célèbre aliéniste Esprit Blanche, convaincu, comme son père, que le chemin de la guérison passe d’abord par le langage. Le sujet de l’affrontement est un patient mutique atteint "d’idiotisme", enfermé dans la "Section des furieux", jugé incurable par l’institution, auquel Emile se fait fort de rendre la parole et que le professeur Leuret accepte de lui confier trois mois.

Dans ce combat perdu d’avance, où les coups bas sont permis, chacun risque sa carrière et sa réputation. Seul, face à l’hostilité de son entourage, le docteur Blanche va bénéficier du soutien de l’un des plus célèbres pensionnaires de la clinique qu’il dirige, le poète Gérard de Nerval, lui-même victime de "manies furieuses" et d’hallucinations. Mais l’enjeu va bien au-delà d’une simple querelle entre thérapeutes. C’est, pour Emile, l’occasion de montrer à son père qu’il est prêt à poursuivre son œuvre, et surtout, de se prouver à lui-même qu’il en est digne, en traçant son propre sillon.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois