L’ASM Clermont Auvergne s’incline à Biarritz (15-14)

Publié par Bertrand le samedi 31 mars 2012 à 15h58min, mis a jour le samedi 31 mars 2012 à 17h14min - 618 lectures - 5 partages

Rugby - Top 14 - 22ème journée — Malgré deux essais l'ASM Clermont Auvergne s'est inclinée à Biarritz.

Pour l’ASM Clermont Auvergne cette rencontre était aussi une préparation du quart de Coupe d’Europe à Londres la semaine prochaine. Vern Cotter avait donc aligné une équipe avec la plupart des internationaux qui doivent retrouver leurs automatismes dans l’effectif.

Bien que jouant avec le vent, les clermontois vont toutefois passer la première demi-heure à faire le dos rond pour contenir une équipe de Biarritz qui doit s’imposer pour se rapprocher du maintien. Les clermontois ne vont pas rentrer dans les 22m basques, souffrir en mêlée et manquer de ballons. Cependant ils ne vont prendre que 3 points sur une pénalité de Yachvili (3-0, 16e).

Mais les choses vont alors se décanter d’un coup avec quelques ballons de plus et une légère accélération clermontoise. Ce sont d’abord les internationaux qui vont s’illustrer. Fofana et Malzieu vont trouver la brèche dans la défense biarrote, et après un passage par le sol c’est Lapandry qui aplatit le premier essai. James transforme (3-7, 36e).

Biarritz va revenir à un point pour une pénalité sifflée pour un hors jeu (6-7, 38e) mais l’ASM va reprendre le large immédiatement. Sur la remise en jeu, Biarritz récupère le ballon, Yachivili veut dégager mais se fait contrer par l’hyper-actif Kayzer qui va aplatir sous les perches. Avec la transformation de James l’ASM mène 6-14 à la mi-temps en se montrant très réaliste.

Aucun point en seconde mi-temps

La seconde mi-temps reprends par une nouvelle pénalité pour Biarritz obtenue sur une mêlée (9-14, 45e). Les biarrots vont remettre la pression comme en première mi-temps et l’ASM a du mal à se dégager. Les clermontois défendent bien mais l’arbitre va donner un carton jaune à Buttin pour un en-avant jugé volontaire sur une tentative d’interception (56e).

La pénalité ne passe pas mais l’ASM est à 14 pour 10 minutes alors que la pression est basque. Biarritz profitera de cette supériorité pour revenir à 2 points avec une nouvelle pénalité (12-14, 61e) mais pas plus.

Le match est complètement hâché par les fautes et la 15ème pénalité concédée par l’ASM permet à Yachvili de redonner l’avantage à Biarritz (15-14, 66e). Logique car Clermont n’arrive pas à sortir de sa moitié de terrain et a du mal à donner du volume à son jeu et sait qu’il faut donner de la vitesse.

D’ailleurs dès qu’elle y arrive elle met le danger sur Biarritz. On croit même que Fofana va marquer le troisième essai clermontois après une grosse action offensive et un magnifique geste de Byrne pour passer les bras et le ballon, mais l’arbitre voit un en-avant que personne ne semble avoir vu. On pense alors que Clermont a les moyens de reprendre l’avantage d’autant qu’un essai permettrait la victoire bonifiée.

Hélas les clermontois trop imprécis n’arriveront pas à recréer le danger et marquer. On s’étonnera aussi qu’une pénalité ne soit pas sifflée pour Clermont sur la dernière touche.

Les clermontois doivent se contenter du bonus défensif. Certes ce point leur permet de revenir à hauteur de Toulouse en attendant que ce dernier joue mais il y avait de quoi faire mieux avec un peu plus de jeu et de constance dans ce match.

Partagez

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en utilisant ces boutons ci-dessous :

Cette info vous rend...


Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois