L’ASM Clermont Auvergne croit en son destin européen

Publié le dimanche 29 avril 2012 à 12h06min, mis a jour le dimanche 29 avril 2012 à 12h08min - 728 lectures

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois

Mots clés
ASM Clermont Auvergne - Clermont-Ferrand - Coupe d’Europe - Rugby

Rugby - Coupe d’Europe - Demi-finale

L’ASM Clermont Auvergne tentera ce dimanche après-midi de décrocher sa place pour sa première finale de HCup de son histoire.

C’est le grand jour. Après l’enthousiasme suscité par la qualification acquise en Angleterre chez les Saracens, l’ASM Clermont Auvergne est face à son Everest. Champion d’Europe en titre, le Leinster est une équipe taillée pour cette compétition et qui a l’habitude de ces grands rendez-vous. Le Leinster joue sa 14ème demi-finale consécutive quand l’ASM découvre pour la première fois ce niveau.

Et sur la pelouse le choc s’annonce acharné entre deux équipes qui se ressemblent beaucoup jusque sur les bancs. Vern Cotter retrouvera en effet son ancien adjoint et ami Joe Schmidt avec lequel l’ASM a décroché son premier bouclier. Les deux savent la précision avec laquelle ils sont capables de préparer leur équipe.

Sur le terrain, les deux équipes sont capables d’alterner le jeu, sont puissantes devant et ont un jeu offensif rapide et efficace. Mais les deux équipes ont besoin de ballons pour jouer en avançant. Donc ce dimanche les deux chercheront la même chose : étouffer l’autre en mêlée et dans les rucks, plaquer à tour de bras, gagner le défi le défi physique pour sortir vite les ballons et envoyer du jeu.

Vern Cotter sait aussi que la victoire se jouera sur la capacité de ses hommes à se surpasser et à mettre la main sur le match et le jeu dès l’entame car subir serait catastrophique contre le Leinster. L’ASM s’appuiera aussi sur une défense de fer, celle vue chez les Saracens et qui n’a pas encaissé d’essai depuis quatre matches.

Et pour se transcender les joueurs seront appuyés par une « Yellow Army » de 20.000 supporters qui ont pris la route pour le week-end ou pour la journée. Tous espèrent que ce ne sera qu’une étape avant un autre voyage, cette fois pour Twic­kenham le 19 mai et la finale contre l’Uls­ter qui s’est imposée hier.

Les compositions

Pas de surprise dans le XV de départ de l’ASM Clermont Auvergne puisque Vern Cotter a décidé de reconduire les vainqueurs du quart de finale face aux Saracens, dimanche après–midi sur la pelouse du stade Chaban-Delmas de Bordeaux. En l’absence de David Skrela, forfait, c’est Regan King qui prend sa place et intègre le groupe de 24 joueurs qui affrontera en demi-finale de la HCup, les Irlandais du Leinster.

Clermont : Faure, Kayser, Zirakashvili ; Cudmore, Hines ; Bonnaire, Vermeulen, Lapandy ; Parra, James ; Malzieu, Fofana, Rougerie, Sivivatu ; Byrne
Remplaçants : Paulo, Debaty, Kotze, Pierre, Bardy, Radosavljevic, King, Buttin

Leinster : Healy, Strauss, Ross, Cullen, Thorn, O’Brien, Jennings, Heaslip, Boss, Sexton, Fitzgerlad, D’Arcy, Brian O’Driscoll, Nacewa, Kearney
Remplaçants : Cronin, vd Merwe, White, Toner, McLaughlin, Reddan, Madigan, McFadden

Cette info vous rend...

Cyberbougnat sur les réseaux

Pour suivre l'actualité clermontoise au quotidien, suivez Cyberbougnat sur Facebook et Twitter

Partagez

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :