Lac Chambon : un nouveau complexe touristique écologique et innovant d’ici à 2015

Publié par Bertrand le mercredi 4 juillet 2012 à 10h14min, mis a jour le mercredi 4 juillet 2012 à 10h14min - 3159 lectures

L’avenir se dessine autour du lac Chambon. Le Conseil général du Puy-de-Dôme a retenu le projet un projet résolument écologique et innovant pour l'aménagement du complexe touristique situé sur la commune de Murol.

Le Conseil général du Puy-de-Dôme a présenté la semaine dernière le projet d’aménagement de la plage du Lac Chambon sur la commune de Murol retenu par les conseillers généraux.

Propriétaire du Lac Chambon, le Conseil général travaille à sa préservation mais aussi à maintenir son rôle touristique et économique. Le lac attire près de 130.000 visiteurs chaque année. Dans ce cadre, il a décidé de mettre à la vente le complexe touristique situé sur la commune de Murol et comprenant des chalets, un camping, et le bâtiment dit l’Ousteau avec le bar-hôtel, le restaurant et la boutique.

Trois offres ont été reçues par le Conseil général qui a finalement validé celle présentée par le groupement Ceveo-Karanga-Organicom. Sur cet espace de 12 hectares, le groupement va implanter Les terrasses du Chambon, un complexe touristique d’un niveau de gamme 3 étoiles au positionnement résolument orienté « nature ». Il vise l’obtention des labels Europe ECOLABEL, Qualité tourisme, Nattitude Auvergne, Tourisme et handicap (etc.).

 Le village Les Terrasses du Chambon

Dans un premier temps, 40 cottages, 40 chalets bois, 5 chambres de charme, un espace « tente lodge ». Des équipements sauna, bain norvégien sécurisés et privatisés via un accès par badge.

Une aire de camping-car conservée à l’usage exclusif des camping-caristes. En été, des parkings seront aménagés à l’entrée du site afin d’interdire la circulation des véhicules dans le « resort ». En hiver, les parkings seront aménagés à proximité des unités d’hébergements. Car l’ambition est bien de viser une ouverture toute l’année ou presque en accueillant notamment la clientèle d’affaires et les séminaires.

Une vaste zone ludique sera développée pour les activités nautiques et de plein air en lieu et place des actuels Chalets de La Plage avec :

  • mini-golf, canoës, location de pédalos, matériel de pêche, bateaux, float-tube, VTT, rosalies, kart à pédales.
  • création d’un parc de loisirs créatifs autour d’activités nature (parcours aventure, jeux éducatifs, mur d’escalade, etc).
  • organisation de spectacles, concerts, manifestations, jeux pour enfants.

Les commerces et la restauration seront adaptés aux attentes de tous les publics. Le projet prévoit de conjuguer une restauration qualitative alliant saveurs du terroir et modernité à une restauration rapide permettant la vente à emporter ou une consommation de type snack et glacier.

Dès l’été 2013 les premiers équipements du projet seront en place mais le projet sera terminé en 2015. Il représente un investissement de 850 000 euros (acquisition du bien) auquel s’ajoute le coût de l’ensemble des travaux réalisés de 2012 à 2015, en 4 phases, pour un montant total de 4,382 millions d’euros HT. En 2015, 12 emplois (équivalent temps plein) seront générés par le projet.

 Préservation du lac

Le Conseil général va consacrer les 850 000 euros issus du produit de la vente à l’aménagement du pôle loisirs de la plage et aux espaces publics du front de lac. Ces dernières années, le Conseil général avait déjà conduit d’autres aménagements comme la mise en place d’une Voie Verte intégrée au paysage et accessible aux personnes à mobilité réduite.

Cela vient compléter un plan de sauvegarde des 60 ha du lac qui serait amené à disparaître comblé par les sédiments charriés lors des crues de la rivière Couze. Chaque année 5000 m3 sont ainsi retirés des bassins de rétention creusés par le Conseil général. Cette action permet d’éviter l’eutrophisation de l’eau et de protéger la faune et la flore du lac.

Formé il y a un peu moins de 10 000 ans, lorsque le cône strombolien du volcan du Tartaret (962 m d’altitude) barra la vallée glaciaire de la Couze de Chaudefour, sa profondeur est aujourd’hui de 4 à 6 mètres.

Partagez

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en utilisant ces boutons ci-dessous :

Cette info vous rend...


Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois