Une exposition exceptionnelle sur l’oeuvre de Géricault au MARQ de Clermont-Ferrand

Publié par Bertrand le samedi 2 juin 2012 à 11h22min, mis a jour le samedi 2 juin 2012 à 11h24min - 2036 lectures

Le Musée d'Art Roger Quilliot propose jusqu'à début septembre une exposition exceptionnelle sur la création de l'oeuvre Le Radeau de la Méduse de Géricault. L'entrée est gratuite les 2 et 3 juin.

Le MARQ présente la cinquième exposition consacrée à Théodore Géricault depuis sa disparition en 1824 et pour la première fois dédiée à la création de son chef-d’oeuvre Le Radeau de la Méduse, tableau monumental parmi les plus célèbres du monde.

Le musée d’Art Roger Quilliot a récemment expertisé un tableau inventorié dans ses collections, anciennement attribué à Théodore Géricault, peintre illustre du XIXe siècle. D’après Bruno Chenique, spécialiste internationalement reconnu de l’artiste, cette oeuvre, qui représente une tête d’homme, est indéniablement de la main de Géricault - ce que confirme l’analyse scientifique - et se rattache à l’élaboration du chef-d’œuvre Le Radeau de la Méduse.

Fort de sa riche collection d’œuvres du XIXe siècle, le musée a souhaité mettre en avant, à partir de cette redécouverte, une exposition consacrée à un aspect encore inédit de l’œuvre de Géricault : le processus de création chez l’artiste.

Il est abordé avec le tableau Le Radeau de la Méduse, véritable résumé de l’univers géricaldien, pour lequel l’artiste multiplia les études préparatoires d’ensemble et de détails. Depuis la réalisation de ce tableau en 1819, c’est la première fois qu’une exposition s’intéresse à la manière dont Géricault a créé ce chef d’oeuvre qui marqua, en France, la naissance du Romantisme.

Conservé au Louvre, Le Radeau de la Méduse, oeuvre monumentale de 491 cm de hauteur et 716 cm de largeur, n’est pas là mais les visiteurs peuvent apprécier une reproduction débarrassée de plusieurs couches de vernis jaunissant grâce à un traitement informatique. Surtout, ils peuvent s’immerger dans le monde de Géricault à travers 51 de ses oeuvres.

L’occasion de découvrir les études, toiles et sculptures réalisées pour Le Radeau de la Méduse. Cinq oeuvres inédites et issues de prestigieuses collections privées sont présentées pour la première fois au grand public. Plusieurs oeuvres sont prêtées par les plus grands musées français et étrangers comme le musée du Louvre ou le Metropolitan Museum of Art de New York.

L’exposition interroge tous les ressorts de la démarche créative de l’artiste, en mettant en lumière les points clés et les enjeux de son processus démiurgique : la problématique des têtes d’études, le rapport à l’altérité et l’envers de la création. Pour accompagner l’intérêt du visiteur, l’édition d’un catalogue de référence l’emmène au cœur de l’univers de Géricault.

Cette exposition s’adresse à tous les publics.

Entrée gratuite samedi 2 et dimanche 3 juin

Traditionnellement l’entrée dans les musées clermontois est gratuite le premier dimanche de chaque mois. Mais pour l’occasion l’entrée est aussi gratuite ce samedi 2 juin toute la journée.

Exposition Géricault : Etudes pour le Radeau de la Méduse

Musée d’Art Roger-Quilliot à Clermont-Ferrand
Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h,
samedi et dimanche de 10h à 12h et de 13h à 18h.

Partagez

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en utilisant ces boutons ci-dessous :

Recevez le résumé quotidien par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail


Cette info vous rend...


Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois