Clermont 2008 : dernières brèves de campagne

Publié par Bertrand le dimanche 9 mars 2008 à 00h09min, mis a jour le dimanche 9 mars 2008 à 00h11min - 947 lectures

Voici quelques dernières brèves de campagne à quelques heures du premier tour. En cette fin de campagne on a beaucou parlé de la stratégie de Michel Fanget et les débats sur l'incinérateur troublent le jeu.

Qu’est-ce qui fait le plus peur à Anne Courtillé ? Perdre les élections comme on lui promet depuis le départ ou se retrouver derrière Michel Fanget à l’issue du premier tour et devoir négocier avec le Modem ? Cette dernière solution est sûrement la bonne si on en croit les derniers messages publiés sur le site de campagne d’Anne Courtillé ou sur le blog de Jean-Noël Delorme, conseiller de Jean-Pierre Brenas. Deux articles qui visent directement Michel Fanget, l’accusant d’avoir passer "un accord anti-démocratique" avec Serge Godard. Alors que le candidat du Modem a répété tout au long de la campagne qu’il est le vote utile et le seul capable de battre le maire sortant, Anne Courtillé se positionne en cette fin de campagne comme la seule opposition à Serge Godard dans un très "constructif" vote anti-Godard et tente de torpiller Fanget.

On peut aussi comprendre l’inquiétude du camp de Jean-Pierre Brenas. N’avait-il pas quitté le groupe de Michel Fanget avec lequeil il avait été élu pour intégrer le camp de l’UMP du temps où on espérait que Brice Hortefeux puisse l’emporter et donc par voie de conséquence lui assurer une belle place au Conseil Municipal ? Se retrouver de nouveau dans une liste de fusion menée par Fanget ne serait pas une grande avance pour Jean-Pierre Brenas qui n’a pourtant pas ménagé sa peine depuis de nombreux mois avec Clermont avant tout.

La question de la stratégie de Michel Fanget a été il est vrai centrale pendant toute la campagne. Seul les scores du premier-tour décideront réellement, mais on a pu avoir quelques sentiments mitigés en écoutant les discours du Modem. Alors que Michel Fanget indiquait qu’il allait s’appuyer sur les bonnes choses faîtes par Serge Godard, qu’il avait voté 98% des rapports, son co-listier Jean-Philippe Valentin ménageait Anne Courtillé et les choses intéressantes présentes dans son programme à l’exception de la promesse, qu’il juge irréaliste, d’une baisse des impôts de 20%. Une chose est certaine, si Michel Fanget et le Modem veulent renforcer leurs chances pour les élections de 2014, ils doivent augmenter leur crédibilité et avoir des responsabilités dans la mandature qui vient et donc obtenir des postes d’adjoints. Mais pour ça, il faut être dans le camp des vainqueurs.

Gilles-Jean Portejoie a lui été finalement très discret pendant cette campagne. Toutefois il a fait un retour fracassant même si on peut douter de son réel impact sur les électeurs. Lors de la clôture du dépôt des listes, il avait d’abord mis un premier tackle dans La Montagne : "Je crains malheureusement que l’élan donné à cette ville depuis quelques années et le bon bilan masquent l’absence du futur d’une équipe vieillisante et sans souffle, dont l’usure entraîne naturellement de bien mauvaises habitudes que je n’ai cessé de dénoncer en son temps de l’intérieur." Il a remis une petite couche via Brice Hortefeux qui a lu un petit mot de Gilles-Jean Portejoie "pour saluer et encourager Anne" et lui assurer son soutien plein et entier.

Je n’ai pas vu personnellement de réponse de la part de Serge Godard. Ce dernier a toutefois lancé dans son dernier meeting une banderille en direction d’Anne Courtillé : "Quand on dénigre sa propre-ville, c’est qu’on ne l’aime pas. Nous, on est pas comme ça !".

Sacrifié pour cause de renouvellement, le populaire adjoint Vert Yves "toto" Leycuras ne sera sur aucune liste. Alain Laffont a d’ailleurs expliqué dans notre chat pourquoi il n’était pas dans sa liste. Mais il est finalement candidat aux cantonales dans le canton nord avec une LCR comme suppléante et le soutien d’Alain Laffont. Ce dernier ne s’est pas présenté en espérant bien que "toto" l’emporte. Il a sûrement des arguments pour y parvenir d’autant qu’il est unanimement reconnu pour sa disponibilité et son contact facile, de vraies qualités pour faire campagne.

L’incinérateur trouble le jeu

Serge Godard a conclu le dernier conseil municipal le 22 février "en se félicitant de la haute tenue des débats pendant la mandature qui se termine, a remercié ceux qui ne reviendront pas et souhaité bon courage à ceux qui reviendront pour 6 ans de plus". Ce conseil a été peu animé malgré la présence de 3 candidats. Gilles-Jean Portejoie et Fadela Amara ont par contre manqué ce dernier conseil.

Le seul évènement de ce conseil est finalement le rejet d’un voeux présenté par le docteur Alain Laffont concernant l’incinérateur. Le leader de la LCR souhaitait que la ville puisse organiser un référendum populaire sur l’incinérateur et puisse ainsi s’appuyer sur le résultat si le préfet décidait d’autoriser l’incinérateur. Le débat fut assez curieux car on pas su réellement quelles étaient les positions des uns et des autres. Seuls 7 personnes votèrent en faveur : Gérard Bohner, Fatima Chennouf-Terrasse, Alain Laffont, Serge Lesbre, Yves Leycuras, Danielle Martin et Odile Saugues. Quant à Jean-Pierre Brenas on se demande si sa phrase "on n’est pas élu pour faire des référendums mais régler la question du traitement des déchets" n’était finalement pas une manière de dire oui à l’incinérateur malgré une opposition de façade de sa liste.

Reste que ce référendum rejeté ce jour là pourrait bien ressortir après les élections. Le préfet ayant décidé d’organiser le "Grenelle local sur l’incinérateur" le 26 mars soit avant la désignation des élus de l’agglomération le 17 avril. Il se pourrait alors que le référundum soit finalement la meilleure manière de s’opposer au préfet qui semble vouloir imposer l’incinérateur avant de quitter notre région. Voilà en tout cas une situation qui énerve beaucoup André Gay. Le président du Valtom espère "un peu plus de sagesse après les municipales" et juge que seul le Valtom est légitime pour organiser le référendum.

La campagne s’est terminé cette semaine avec diverses rencontres, meeting et débats. Vous pouvez d’ailleurs revoir le débat organisé par France 3 avec les quatre candidats. Vous pouvez aussi retrouver l’ensemble de nos articles sur cette campagne dans nos archives.

Et rendez-vous dimanche soir et lundi pour les résultats et les réactions des candidats.

Partagez

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en utilisant ces boutons ci-dessous :

Recevez le résumé quotidien par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail


Cette info vous rend...


Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois