Une exposition Europan sur le futur de l’Hôtel Dieu beaucoup trop courte

La Ville de Clermont-Ferrand proposait en fin de semaine dernière une exposition pour présenter les deux projets en lice dans le cadre du concours Europan 9 sur le futur de l’Hôtel Dieu. Intéressante mais trop courte...

Publié le dimanche 17 mai 2009 à 23h56min,
mis a jour le dimanche 17 mai 2009 à 23h51min
1218 lectures
Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois

Mots clés
Bougnat en colère - Clermont-Ferrand - Grands projets - Hôtel Dieu - Puy-de-Dôme

Europan est un concours public européen d’urbanisme réservé aux jeunes architectes de moins de moins de 40 ans. En 2007, le site de l’Hôtel Dieu faisait partie des lieux choisis pour le concours. Pour Dominique Adenot, l’objectif de la participation à ce concours est de « recueillir les meilleures idées de valorisation de ce site statégique et de permettre à des jeunes professionnels de promouvoir des idées innovantes de formes urbaines, alliant approches urbanistiques et architecturales. »

En 2010, le CHU aura transféré les services vers le nouvel hôpital Estaing et les lieux occupés par l’hôpital public depuis 236 ans seront libres. La requalification de ce lieu de 5 hectares en plein centre ville est à la fois une occasion rare de repenser l’hypercentre mais aussi un sacré défi. Le dénivelé, la présence de bâtiments protégés, les constructions voisines, les besoins d’équipements.... représentent autant de contraintes difficiles à manier pour les architectes. On s’aperçoit ainsi en regardant les maquettes que le parvis arrière du Centre Jaude devrait aussi être requalifié pour assurer cohérence et dynamisme.

Entre jeudi et samedi, la Mairie de Clermont-Ferrand présentait une exposition des deux projets finalistes du concours : « s-terra-24:07:365 » par une équipe américano-gréco-chypriote et « Patrimoine(s), Paysage(s) et Densité(s) » par un cabinet parisien dont l’architecte est d’origine clermontoise. On pouvait découvrir des panneaux explicatifs ainsi que des maquettes tout en bénéficiant des explications d’une architecte. Une manière de voir les idées des architectes, la réutilisation des bâtiments, l’implantation possible des équipements culturels, résidentiels ou commerciaux.

Le but était de permettre aux clermontois de visualiser les enjeux et les scénarios possibles et qu’ils fassent part sur un registre de leurs remarques avant que le finaliste ne soit choisi en juin. Hélas, trois jours c’est court, et il est fort probable que de nombreux clermontois intéressés n’aient pas eu le temps de se rendre à l’exposition. D’ailleurs, combien avaient entendu parler de cette exposition. On ne peut ainsi pas dire qu’elle aie été très annoncée et je n’en ai pas trouvé trace sur le site de la Ville que ce soit sur la page d’accueil, les articles, l’agenda ou les expo dans les sorties week-end.

De là à dire que la Mairie ne voulait pas que les clermontois voient l’exposition...

Cette info vous rend...

Cyberbougnat sur les réseaux

Pour suivre l'actualité clermontoise au quotidien, suivez Cyberbougnat sur Facebook et Twitter

Partagez